Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Centristes en voie d'autonomie...

Publié le 9 Avril 2011 par Thierry BILLET in C'est personnel

L'annonce de la probable candidature de Jean-Louis BORLOO à la présidentielle et la sortie de l'UMP du Parti radical valoisien, viennent après la création d'un groupe centriste au Conseil général de la HAUTE SAVOIE, apporter sa pierre à l'édifice de la reconstruction de l'UDF dans les mois qui viennent.


En clair, la course à l'échalotte de l'UMP après le FN n'est plus supportable pour les centristes qui ont compris que les chances de SARKOZY s'amenuisant, leur subordination était un handicap plutôt qu'une chance pour leur famille politique.

Ce faisant, ils vont rendre encore plus difficile la tâche de SARKOZY talonné par le FN si il doit affronter BORLOO, DE VILLEPIN et BAYROU.

L'UMP va donc tout faire pour saborder cela car cela génère pour elle un risque mortel de ne pas être au second tour de la présidentielle si leur stratégie de faire pire et plus fort que le FN ne suffit pas à leur ramener son électorat.

 

Le problème  pour l'UMP, c'est que cet électorat centriste ne supporte plus SARKOZY et sa rhétorique clairement xénophobe.

Et que si BORLOO n'y va en définitive pas contre telle ou telle promesse ou telle ou telle menace, c'est François BAYROU qui bénéficiera pleinement de cet électorat.

Mais il ne retournera pas à l'UMP.

Et c'est tant mieux.


Reste que les partis centristes en ne se posant que la question de l'alliance avec la droite se tirent eux-mêmes une balle dans le pied : puisque de toutes façons, ils s'allieront avec la droite, la droite se moque d'eux et la gauche les considère comme d'invétérés indécis qui finissent toujours par tomber du côté de l'UMP...donc sans poids politique utile pour faire basculer une majorité politique en France.

Car au final, une candidature BORLOO pour s'allier avec SARKOZY au 2° tour, cela sert quel projet politique ?

C'est la question à laquelle il faudra que les centristes répondent : si le projet de SARKOZY est xénophobe comment appeler à voter pour lui au 2° tour, alors que le risque d'une alliance avec le FN est aujourd'hui, comme en 1998, une issue souhaitée par une partie de l'UMP.

 

Gardons en mémoire la période MILLON, BLANC, SOISSON, etc dans les conseils régionaux et le soutien de l'immense majorité des élus UDF/UMP de HAUTE SAVOIE à cette alliance. Ils l'ont déjà fait, ils peuvent le refaire.