Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Gestion des déchets

Publié le 5 Novembre 2009 par Thierry BILLET in Environnement


La politique de gestion des déchets est une pierre angulaire de la manière dont une société se pense elle-même.

Au Moyen Age ici et dans certains pays du Sud aujourd'hui, on jette les déchets dans l'espace public, on s'en débarasse sans aucun souci pour les conséquences sanitaires de ce geste. Il faut repousser au loin ses ordures, même si c'est simplement en bas de la rue. J'ai vu des images en Inde d'immeubles où la cour intérieure se remplit petit à petit de déchets qui montent au fur et à mesure le long des étages.

De cette pratique antique, il nous reste encore l'habitude des vides ordures -fréquemment obstrués- où l'on jette tout sans trier et de la collecte des encombrants en pied d'immeuble.

On a supprimé petit à petit les vides-ordures.

Il reste à supprimer la collecte des encombrants pour entrer de plein pied dans le XXI° siècle des déchets, celui du tri sélectif et de la réduction à la source.

Car là est l'enjeu : les encombrants laissés sur le trottoir sont la trace de cette vision ancienne des déchets, je les jette, les autres se débrouillent avec. On y trouve de tout, jetés n'importe comment, alors que beaucoup de ces produits sont recyclables et que d'autres sont dangereux et nécessitent des filières adaptées (médicaments, ordinateurs, produits chimiques, etc.).

Il faut donc franchir cette nouvelle étape du tri.

Sur la C2A, de 2002 à 2008, le tonnage des matériaux recyclables sur l'agglomération est passé de 3.752 tonnes à 12.104 tonnes, soit une augmentation de 322%.

Dans le même temps, les tonnages incinérés ont diminué de 28 %, passant de 59.983 à 43.601 tonnes.

La collecte des bacs jaunes a plus que doublé de 2.598 tonnes à 5.356 entre 2003 et 2008.

Le taux de recyclage est passé de 18,9% en 2002 à 32,8% en 2008.

Les statistiques des trois premiers trimestres de 2009 prouvent que l'effort des annéciens en ce domaine ne se dément pas.

Il est donc possible de franchir un nouveau pas concernant les encombrants dont le tonnage en collecte au porte à porte est également en forte réduction puisqu'il a été réduit de moitié pour s'établir à 1.000 tonnes aujourd'hui par an. Ce qui prouve que nos concitoyens ont déjà modifié leurs comportements sans attendre que cette collecte soit supprimée.

Il faut donc passer un nouveau cap pour le tri sélectif en supprimant la collecte indifférenciée dans la rue et en offrant aux habitants une qualité d'accueil dans les déchetteries qui permette de mieux trier ce qui sera amené. Pour exemple, la future déchetterie du Champ de l'Ale à CHAVANOD comprendra 14 bacs différents.

Quant aux déchets électriques et électroniques, ils doivent être repris par les commerçants, même ceux qui vendent par internet; c'est pour cela que nous payons une taxe sur le matériel neuf.

Le meilleur déchet est celui que l'on ne produit pas.

Mais celui qui existe est une source de matières premières pour l'avenir, et non un immondice qu'il faut détruire sans se poser de question.