Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Pour le droit à la retraite à 60 ans.

Publié le 1 Juin 2010 par Thierry BILLET in C'est personnel

 

La question de la retraite est une question sociale déterminante et discriminante.


Pour croiser des avocats qui prennent leur retraite...et continuent ensuite de travailler, ce qui est possible dans notre profession, je suis sûr que l'intérêt symbolique de la profession que l'on exerce est un facteur déterminant. Si on s'ennuie ou si on souffre dans son travail, on a hâte de le quitter. C'est une des raisons du succès des comptes épargne temps, ces formules qui permettent d'anticiper le départ à la retraite. Mais quelle discrimination !

Tous ceux qui sont en situation de décider de reporter l'âge de départ légal en retraite sont de cette catégorie sociale là : de ceux qui cherchent par tous les moyens à continuer de décider le plus longtemps possible et de reporter les âges maximum de leur fonction jusque 99 ans si ils pouvaient. Et tous ces gens de déclarer doctement comme Michel ROCARD il y a peu (79 ans !) qu'il ne voyait pas pour quelle raison il arrêterait... sauf qu'il doit toucher ,lui, une retraite correcte de ministre, de député européen, de conseiller d'Etat + la voiture de fonction avec chauffeur acquise à vie à tous les premiers ministres, et que sais je encore.

 

Refuser de prendre sa retraite est un snobisme qu'il vaudrait mieux cacher par respect pour tous ceux qui ne parviennent pas à l'âge de 60 ans. Pour en avoir fait l'expérience personnelle d'une douleur jamais surmontée, j'aimerais que nos décideurs eussent la pudeur de ne pas comparer la vie d'un ouvrier qui a commencé à travailler à 14 ans et qui aura passé 46 années de sa vie "au cul d'une machine" et leur propre vie. Bien entendu, cette situation de  longévité professionnelle se constatera de moins en moins, mais elle existe et il faut respecter le travail des personnes qui ont acquis tant de trimestres de cotisations. Supprimer la retraite à 60 ans, c'est condamner ces personnes à travailler encore plus longtemps; de quel droit ? La pénibilité physique au travail est une réalité sociale à laquelle le MEDEF a refusé de porter attention depuis de trop longues années.

 

Pourtant un nouveau compromis social est nécessaire sur ce point. La retraite à 55 ans des cheminots n'a rien à voir avec la pénibilité de leur travail, mais au contraire à leur statut d'aristocratie ouvrière superbement défendue par un syndicalisme de masse, actif et organisé. Au moment de revoir les mécanismes de financement de la retraite, il est temps de redonner du temps aux damnés de la terre d'aujourd'hui. Ceux dont l'espérance de vie est la plus courte par exemple.

 

Je comprends qu'aller expliquer cela à un sénateur ou à un député qui n'a de cesse que de continuer son mandat jusque 75 ans car son bonheur est de se dévouer à la chose publique, est peine perdue.

 

Beaucoup de bonnes choses dans cet article de la CFDT  sur les retraites dont je partage l'orientation réformatrice :

http://www.cfdt.fr/rewrite/article/26568/zoom-sur/-le-gouvernement-ecarte-toute-idee-d-un-veritable-debat-sur-les-retraites.htm?idRubrique=6896