Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Burkini, je doute...

Publié le 23 Août 2016 par Thierry BILLET

La Ligue des droits de l'homme dont je suis adhérent a attaqué les arrêtés municipaux des maires qui interdisaient le "burkini". La Ligue estime que la laïcité exige de respecter toutes les religions et toutes leurs expressions et que le burkini en est une que l'on ne peut interdire.

Le Tribunal administratif en a décidé autrement par une motivation très politique : « Comme l’illustre notamment l’assassinat d’un prêtre catholique dans son église à Saint-Étienne-du-Rouvray, le 26 juillet 2016, quelques jours avant l’arrêté municipal du 5 août 2016 qui est en litige, la coexistence des religions, qui est l’élément constitutif du principe de laïcité, est combattue par le fondamentalisme religieux qui prône une pratique radicale de la religion, incompatible avec les valeurs essentielles de la communauté française et le principe d’égalité des sexes et que, dans ce contexte, le port d’un vêtement sur les plages pour y afficher de façon ostentatoire des convictions religieuses susceptibles d’être interprétées comme relevant de ce fondamentalisme religieux est d’une part, non seulement de nature à porter atteinte aux convictions ou à l’absence de convictions religieuses des autres usagers de la plage, mais d’être ressenti par certains comme une défiance ou une provocation exacerbant les tensions ressenties par la population à la suite de la succession d’attentats islamistes subis en France, dont celui de Nice le 14 juillet 2016 et le dernier du 26 juillet 2016 qui a directement visé la religion chrétienne. »

Cette motivation a bien entendu du sens. Et elle confirme mes hésitations sur ce sujet.

La vague de touristes du Moyen Orient présente à ANNECY accentue ce malaise : les hommes et les enfants en tenue occidentale, les femmes derrière en tenue traditionnelle, régulièrement entièrement voilées... L'avancée du voile dans les pays musulmans est le signe du recul des droits des femmes, partout. On ne peut plus séparer l'un de l'autre.

Le témoignage d'une universitaire démocrate turque contrainte à l'exil sur MEDIAPART sonne comme un avertissement et dit en substance : " nous avons permis aux partis islamistes de se développer au nom de la liberté d'opinion, une fois au pouvoir ils assassinent cette liberté."

Il n'est pas possible de ne pas prendre cet avertissement au sérieux, mais tirons en toutes les conséquences : arrêtons de vendre des armes aux pays extrêmistes qui financent l'islamisme : Arabie saoudite, Qatar, etc.

Commenter cet article

B Perrier 23/08/2016 12:10

J'ai assisté à la dernière « traversée du lac » le 15 aout j'ai trouvé que beaucoup de compétitrices et compétiteurs nageaient dans une tenue qui ressemblait fort à un burkini.
Question, pourquoi ces dames qui se prétendent pieuses ne vont elles pas dans un magasin de sport pour s'acheter une combinaison de nage en eau vive , complétée par un bonnet de bain, car ça tient chaud quand l'eau est froide et ça protège très bien des coups de soleil ?
Réponse : il suffit de voir les photos de burkinis pour se rendre compte qu'un certain nombres de détails, qui n'ont pas de justification pratique, font que l'on ne peut pas faire la confusion avec une combinaison de nage en eau vive. En clair : on cherche plus à manifester un comportement qu'à couvrir son corps.
Il s'agit donc d'un acte à caractère « ostentatoire » ou si l'on préfère d'une « provocation », n'en déplaise aux naïfs.
Autre remarque on voit beaucoup plus de voies intégral cet été que l'en dernier à la même époque dans les rues commerçantes du centre ville. Les intérêts bien compris du commerce Annécien (les Saoudiens ont un gros pouvoir d'achat) l'emporteraient -ils sur les bonnes intentions des années précédentes ?