Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

Voter RIGAUT, c'est voter SARKO, air connu...

C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes, dit-on.
En tous cas, c'est ce que doivent penser les animateurs de la liste du PS annécien, en recyclant les pires pratiques de la SFIO.
On ne se refait pas !
Après m'avoir traîné dans la boue depuis des semaines, ce à quoi j'ai décidé de ne pas répondre, voilà maintenant que l'on tire les plus grosses ficelles.

D'abord affirmer qu'il y a des VERTS sur leur liste, alors qu'il n'y en a qu'un seul, de bien récente adhésion et qui n'a pas le droit de faire valoir son étiquette.
Tout comme la liste socialiste, qui fait pourtant apparaître sur ses documents de campagne qu'elle aurait le soutien des VERTS. Ce qui est un mensonge.Mais faut il donc que nous leur manquions tant que cela ?

Ensuite, en tentant de surfer sur la vague "anti SARKO" en mettant la liste de Jean Luc RIGAUT sur le même plan que celle de Pierre HERISSON.

Piteuse démarche alors que nous savons tous que nous voterons demain tous ensemble, avec Jean BOUTRY, avec Sylvie GILLET DE THOREY  et avec tous les démocrates de l'agglomération pour que Jean Luc soit le futur président de la C2A et non Bernard ACCOYER.
Donc, si l'on suit ce raisonnement, nous voterons demain tous
à l'agglo - y compris les socialistes ... -  pour un sarkozyste ? 
Cherchez l'erreur...

Ou plutôt, cherchez le(s) responsable(s) au sein du PS annécien d'une pratique politique antédiluvienne, héritée de la période du programme commun de gouvernement, où le manque de créativité politique, la gestion étriquée d'un électorat bloqué autour de 25%, l'absence de charisme et de préparation de l'avenir expliquent qu'aucun des membres non socialistes du groupe de la gauche plurielle ait souhaité repartir avec le PS en 2008.

Un tel échec devrait conduire le PS annécien à plus de retenue et surtout à tenter de comprendre pour quelle raison il en est arrivé là. Mais il est plus facile d'agresser les autres et de pratiquer l'amalgame.

C'est comme cela qu'on évite de se remettre en question et que l'on ne prépare pas l'alternative à SARKOZY en 2012.

La probable défaite de l'UMP aux municipales de 2008 ne serait alors qu'un prétexte de plus pour le PS de ne pas procéder à son aggiornamento, comme il ne l'a pas fait de 2002 à 2007 après ses victoires aux régionales et autres élections mineures...


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :