Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Tribune municipale du groupe UMP

Publié le 7 Avril 2010 par Thierry BILLET dans Politique locale

 

La Tribune du groupe UMP dans le bulletin municipal d'avril 2010 est toute entière dédiée à l'élection de Mme ANDRE en qualité de conseillère régionale. SARKOZY nous avait annoncé que les élections régionales avaient une importance régionale... Pierre HERISSON nous apprend maintenant qu'elles avaient une importance...municipale.

 

Au demeurant nous n'en doutions pas : la position éligible de Mme ANDRE sur la liste UMP imposée par MM. ACCOYER et HERISSON au grand dam d'autres caciques parlementaires de l'UMP était d'abord une pierre de plus dans le jardin de Jean-Luc RIGAUD pour préparer les prochaines élections locales, à commencer par la cantonale d'ANNECY CENTRE l'année prochaine.

 

Je l'avais déjà évoqué ici :

  UMP Haute Savoie, le linge sale se lave au Dauphiné

 

et ici :

  Martial SADDIER exaspéré

 

Quant au contenu de cette tribune, elle est biblique : des routes, des routes et encore des routes ! Voilà le programme de Mme ANDRE à la Région : défendre les dossiers routiers autour d'ANNECY. Présents pour se faire photographier à l'inauguration du Village du développement durable pour donner le change, les élus UMP montrent par cette tribune ce qui les obnubile: la préparation de leur revanche sur les municipales de 2008.

commentaires

Montagne & climat, la conférence d'Yves PACCALET

Publié le 6 Avril 2010 par Thierry BILLET

 

Yves PACCALET, auteur du remarqué "L'humanité disparaîtra, bon débarras !" a animé une conférence passionnante sur les déréglements climatiques et la montagne dans le cadre de la semaine du développement durable.


Le recul de l'enneigement n'est plus aujourd'hui discuté.

 

La question centrale est désormais celle de la limitation des dégâts (rester en deçà de 2° d'élévation de la température moyenne sur le globe) et de l'adaptation de l'activité touristique à ces nouvelles contraintes en lieu et place de la fuite en avant que représente le développement des canons à neige.

 

Le modèle économique encore dominant est celui d'un développement touristique fondé sur l'immobilier de montagne qu'il faut remplir en allant chercher des touristes de plus en plus loin (on va les chercher maintenant au KAZAKHSTAN ou en CHINE où il y a de plus en plus de riches en même temps que de plus en plus de pauvres) et pour cela leur assurer un nombre de jours d'enneigement fixé contractuellement et obtenus grâce à la multiplication des canons à neige.

 

Ce modèle est aujourd'hui condamné même si deux années successives où la neige a été là non pas en abondance, mais suffisamment, ont fait oublier les années précédentes : les projets de l'ancien temps refleurissent à MIEUSSY avec l'aménagement du plateau de SOMMAND, à LA CLUSAZ avec le projet de liaison avec le GRAND BORNAND, etc.

 

Cette spirale immobilier - installations de transport de grande capacité et canons à neige qui s'alimente d'elle-même va conduire les stations en dessous de 1.500 mètres à la catastrophe économique.

 

Quant à l'écologie, la diminution de la ressource en eaux que l'on constate partout -à tel point qu'un programme de recherche européen lui est consacré (Alp water scarce) - menace l'alimentation en eau des élevages et des populations, mais aussi  des retenues collinaires elles mêmes, dont nous sommes nombreux à penser qu'elles sont alimentées discrètement en eau potable quand la ressource naturelle est insuffisante.

 

Même si elles ne sont plus mélangées à du snowmax, les eaux utilisées pour les retenues collinaires modifient les régimes hydrologiques de manière importante, tandis que la neige artificielle ne se comporte pas comme la neige naturelle au moment de la fonte.

 

Nous sommes donc sur la fin d'un modèle économique, mais la fuite en avant se poursuit. C'est la définition de la crise : le vieux est mort et le neuf n'arrive pas à naître.

 


commentaires

Ligue pour la protection des oiseaux

Publié le 4 Avril 2010 par Thierry BILLET dans Environnement

 

La Ligue pour la protection des oiseaux est la plus importante association de défense de l'environnement dans le département.

Elle vient de publier une étude intitulée "document d'objectis et priorités de conservation, d'étude et de suivi de l'avifaune nicheuse en HAUTE SAVOIE".

 Ce travail passionnant mérite la plus grande attention tant il synthétise l'état des connaissances sur l'avifaune de notre département.

Une preuve de plus de la nécessité de ce réseau associatif environnemental qui permet la formation d'experts de terrain, tous animés par le souci de l'observation des oiseaux, mais aussi de leur protection qui s'étend aux batraciens et plus généralement aux milieux de vie.

commentaires

Semaine du développement durable à ANNECY

Publié le 3 Avril 2010 par Thierry BILLET dans Environnement

 

Beaucoup de participants aux projections des films tous les soirs de cette semaine du développement durable avec une forte participation aux débats qui suivent, ce qui est nouveau : "Nos enfants nous accuseront", "ça chauffe dans les Alpes", etc.

Une forte mobilisation des services municipaux : espaces verts, restauration municipale, péri scolaire, pour illustrer leurs engagements dans la politique de développement durable de la Ville d'ANNECY : entre suppression des phytosanitaires, maquettes sur les projets de demain et développement du bio et du local dans la fabrication des repas de la restauration scolaire...

Et de très nombreux ateliers fort utiles et présentant les différentes facettes du travail accompli concrètement par les associations et les acteurs économiques locaux.

Une mention particulière à l'ARDSL qui présentait avec la SNCF et les Chemins de fer suisses le projet d'un RER franco genevois vers ANNECY dans la foulée de la liaison du CEVA, le futur RER de l'agglomération Genève-Annemasse.

Un moment mémorable lors de l'inauguration du village du développement durable avec la prise de parole de Lionel TARDY récitant l'argumentaire de l'UMP selon lequel l'abandon de la taxe carbone n'était qu'un épiphénomène et alignant des chiffres invérifiables dans l'indifférence consternée des participants...

Un grand bravo aux acteurs de cette semaine et un coup de chapeau à André MUGNIER, maire adjoint en charge de l'agenda 21 qui a supervisé et animé ce travail, et à Julien LETHIAIS, en charge de l'agenda 21 à la Ville qui s'est dépensé sans compter.

commentaires

Ecologie et solidarité

Publié le 1 Avril 2010 par Thierry BILLET

 

Le plus surprenant pour un écologiste est de se faire accuser de ne pas prendre en compte la dimension de la solidarité sociale au motif que l'écologie serait un privilège de bourgeois.

Argument parfaitement infondé puisque les déréglements climatiques vont d'abord concerner les plus fragiles et les plus pauvres d'entre nous... Sans compter la question de la précarité énergétique qui est en train de devenir un problème majeur pour les centres d'action sociale dans notre pays, y compris à ANNECY où la précarité énergétique est l'un des axes de l'Agenda 21.

 

Pas chère d'installation et vantée comme magnifiquement compétitive, l'électricité nucléaire pour le chauffage a été diffusée partout : maintenant les plus pauvres ne peuvent plus payer.

 

Les explications d'Hélène GASSIN, une ancienne de GREENPEACE devenue conseillère régionale d'EUROPE ECOLOGIE, sont limpides sur le sujet. Elles plaident pour un programme déterminé en faveur de l'efficacité énergétique.

 

 

commentaires

Des déchets nucléaires abandonnés en France

Publié le 30 Mars 2010 par Thierry BILLET dans Environnement

commentaires

Mensonges sur le Travail du dimanche

Publié le 28 Mars 2010 par Thierry BILLET dans Politique locale


J'ai été alerté par plusieurs amis syndicalistes sur la question du travail du dimanche  à ANNECY suite au vote de la Loi MAILLE du 10 août 2009 qui avait vocation à permettre l'extension sans limite du travail du dimanche. Etant farouchement opposé à cette extension, je leur ai confirmé le point de vue de la Ville.

Mais,
comme toute polémique semble bonne à prendre, voici que d'aucuns utilisent le classement d'ANNECY en ville touristique au titre de la réglementation du ministère du tourisme pour tenter d'en faire croire qu'elle sera ipso facto ouverte au travail dominical à tous crins.

Une première remarque est que si tel était le cas tous nos magasins seraient déjà ouverts le dimanche puisque le fait qu'ANNECY soit une ville touristique n'est pas vraiment une nouveauté...

Mais surtout la réglementation issue du code du travail est radicalement indépendante de celle du ministère du Tourisme.

La preuve par les textes en vous priant d'excuser la formulation peu poétique.

L'Article L3132-25 du code du travail dispose :

Sans préjudice des dispositions de l'article L. 3132-20, les établissements de vente au détail situés dans les communes d'intérêt touristique ou thermales et dans les zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente peuvent, de droit, donner le repos hebdomadaire par roulement pour tout ou partie du personnel.

La liste des communes d'intérêt touristique ou thermales intéressées et le périmètre des zones touristiques d'affluence exceptionnelle ou d'animation culturelle permanente sont établis par le préfet sur proposition de l'autorité administrative visée au premier alinéa de l'article L. 3132-26 [Dispositions résultant de la décision du Conseil constitutionnel n° 2009-588 DC du 6 août 2009], après avis du comité départemental du tourisme, des syndicats d'employeurs et de salariés intéressés, ainsi que des communautés de communes, des communautés d'agglomération et des communautés urbaines, lorsqu'elles existent.

 

Autrement dit, le Préfet définit les communes d'intérêt touristique mais il ne peut le faire que sur proposition d'une autorité administrative qui est celle du premier alinéa de L3132-26. Allons donc lire le dit article  en son premier alinéa.


Dans les établissements de commerce de détail où le repos hebdomadaire a lieu normalement le dimanche, ce repos peut être supprimé les dimanches désignés, pour chaque commerce de détail, par décision du maire. Le nombre de ces dimanches ne peut excéder cinq par an.

A Paris, cette décision est prise par le préfet de Paris.

 

L'autorité administrative visée en L3132-25 est donc le maire de la commune.

Si le maire de la commune ne demande pas au préfet le classement de sa commune au titre de la réglementation du code du travail en commune d'intérêt touristique, le préfet ne peut, de sa propre décision ou en application d'une autre réglementation par exemple touristique, prendre l'arrêté préfectoral qui permettrait d'ouvrir les magasins d'ANNECY le dimanche.


Or Jean-Luc RIGAUT a clairement affirmé à plusieurs reprises que la majorité municipale était opposée à l'extension de l'ouverture des magasins le dimanche. Il ne demandera donc pas le classement d'ANNECY en
commune d'intérêt touristique au sens du code du travail. Et il n'y aura donc pas d'arrêté préfectoral autorisant l'ouverture du dimanche. CQFD.

 

Antonio GRAMSCI affirmait :  "Seule la vérité est révolutionnaire"...Construire une démarche politique sur le mensonge, c'est construire sur du sable.

 


commentaires

L'appel du 22 mars

Publié le 27 Mars 2010 par Thierry BILLET


Appel du 22 mars de Dany Cohn Bendit
envoyé par Resistance2007. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Bientôt à ANNECY, nous lancerons cette initiative proposée par Dany COHN BENDIT...
commentaires

C2A : le big bang financier !

Publié le 26 Mars 2010 par Thierry BILLET dans Politique locale


La suppression de la taxe professionnelle et le bricolage qui a été mis en oeuvre pour la remplacer va conduire ipso facto la communauté d'agglomération à être financée pour une partie significative par les habitants de l'agglo.

Alors que la C2A vivait sans aucun prélévement sur les citoyens, ses ressources vont être désormais fléchées sur l'impôt sur les ménages. C'est un premier changement radical. Beaucoup d'élus ne voulaient pas entendre parler d'une part d'impôts sur les ménages dans l'agglo : SARKOZY nous l'a imposée.

Le second changement radical, c'est la perte de recettes pour l'agglo. Nous disposions de recettes d'un montant de 53 millions d'euros, nous n'aurons plus que 43 millions d'euros en 2010. J'avais signalé cette conséquence considérable pour l'agglo en avant première sur ce blog. Pour vous rafraîchir la mémoire :

Suppression de la taxe professionnelle

Cette perte de 10 millions d'euros est compensée par l'Etat (Fonds national de garantie individuelle des ressources FNGIR) la première année. Ensuite, on n'est sûr de rien car ce FNGIR doit servir aussi à de la péréquation entre les communes. Au final, l'Etat va représenter 46% des recettes de l'agglo en 2010. On voit bien la fragilité que crée cette dépendance vis à vis du gouvernement qui aura la main sur prés de la moitié du budget de notre agglo.

Enfin, cette suppression va remettre en cause complètement le compromis financier entre les communes de l'agglo. En 2000, les communes avaient convenu du reversement par l'agglo à chacune d'elles d'une dotation de solidarité communautaire (DSC) assise en particulier sur la taxe professionnelle. Or la TP est supprimée, donc la DSC doit être renégociée. Tâche compliquée par le fait que l'agglo avait harmonisé le taux de TP sur tout son territoire. Mais ce n'est pas le cas de la taxe d'habitation dont les taux varient du simple au double entre ANNECY et d'autres communes de l'agglo. De plus, les politiques d'abattement appliquées dans chaque commune sont différentes; ce qui va encore compliquer les comparaisons.

Plus généralement, la réforme va induire des changements profonds par exemple sur les activités industrielles polluantes. Auparavant, un maire acceptait une décharge sur sa commune en faisant avaler la pilule à ses concitoyens en leur faisant miroiter les retombées de TP. C'était le cas des centrales nucléaires, des gros transformateurs électriques, de l'enfouissement des déchets nucléaires et tant d'autres... Avec la suppression de la TP, quel intérêt aura une commune d'accepter une activité industrielle nouvelle ?

Quant à l'intérim, il va être favorisé : la contribution qui remplace la TP est assise sur la valeur ajoutée des entreprises et non plus sur leurs investissements. On peut  la réduire en achetant des biens et services à l'extérieur, alors que les salaires sont inclus dans la valeur ajoutée. SI j'embauche des intérimaires, cela diminue ma valeur ajoutée, ce qui n'est pas le cas de l'embauche de salariés... Une prime à la précarité en quelque sorte !

On retiendra surtout pour la C2A l'énorme chantier financier qui se profile, chantier d'autant plus important qu'il ne devrait pas être une fin en soi, mais la transcription en termes financiers du projet politique communautaire. Ou plutôt, c'est ce qui devrait advenir... On peut craindre que ce débat ne soit en réalité qu'une bataille de chiffonniers pour conserver tel ou tel "avantage" communal. Le risque est de voir à l'agglo ce qu'on voit à l'union européenne : non pas une dynamique collective, mais la prise en compte d'un bouc émissaire chargé de masquer les incohérences des politiques nationales... L'agglo comme défouloir des insatisfactions municipales, voilà le risque du repli sur soi contre lequel nous devrons lutter.

commentaires

MIEUSSY, signez la pétition !

Publié le 26 Mars 2010 par Thierry BILLET


Je relaie ici un message de la FRAPNA et vous invite à signer en ligne la pétition lancée par des habitants de MIEUSSY contre l'aménagement disproportionné du plateau de SOMMAND.

Chers adhérents,
 
Nous vous annonçions récemment, dans un communiqué de presse, la ferme volonté de la FRAPNA de porter un recours en annulation auprès du Tribunal Administratif de Grenoble; et ce, afin d'annuler l'arrêté pris par le Préfet coordonnateur de bassin, validant le projet d'Unité Touristique Nouvelle de Mieussy-Sommand.
 
Parallèlement un grand nombre de mieusserands, soucieux que le développement de la station de Sommand se fasse de manière raisonnable, se sont regroupés en collectif pour faire entendre leurs inquiétudes.
 
Vous trouverez en pièce jointe la lettre ouverte du collectif aux élus de Mieussy
 
Le blog du collectif:
http://collectifmieusserandevsommand.over-blog.com/
 
Soutenez leur action et signez la pétition:
http://collectifmieusserandevsommand.over-blog.com/pages/Petition-2769354.h
commentaires
<< < 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 220 230 240 250 260 270 280 > >>