Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

La solaire du Lac, point d'étape

Publié le 10 Octobre 2017 par Thierry BILLET

Le projet de coopérative solaire annécienne avance et le groupe s'étoffe doucement pour créer cette société coopérative d'intérêt collectif (SCIC) dont les statuts sont pratiquement établis et seront adoptés à la prochaine réunion du 6 novembre prochain.

Les bénévoles ont visité plusieurs sites qui permettraient l'installation de panneaux photovoltaïques de 100 KWc sur des toitures publiques. Il reste maintenant à creuser la question économique pour passer dans la réalisation. La baisse continue du prix de rachat de l'électricité verte est évidemment un frein majeur puisque nous devons prendre en considération cette diminution au regard du coût de l'installation des panneaux et de leur maintenance (très faible heureusement, voir nulle).

Nous espérons pouvoir passer à l'installation au premier semestre 2018. Bienvenue si vous voulez participer !

commentaires

Plan de déplacements urbains, l'atelier du 5 octobre

Publié le 8 Octobre 2017 par Thierry BILLET

Le plan de déplacements urbains du Grand ANNECY est maintenant dans un phase de finalisation. L'atelier du 5 octobre était ouvert à la société civile très largement, sur le modèle du club air climat qui essaime maintenant dans la plupart des réflexions engagées par l'agglomération, en lien avec le conseil local de développement qui en constitue un autre volet plus généraliste. Le questionnaire sur les pratiques et les attentes des habitants a été rempli plus de 2.000 fois et constitue donc une base de travail pertinente. Il en ressort plusieurs enseignements forts.

J'en retiens que le principal frein au développement du vélo est le manque de sécurité perçu par nos concitoyens. C'est donc la nécessité d'une circulation apaisée qui est centrale et la zone 30 déployée d'ici la fin 2017 est une première réponse adaptée à cette demande sociale forte. Le second frein est le vol et donc l'agglomération a pris la responsabilité de mettre en place en 2018 plusieurs parcs à vélos ou consignes sécurisées. Le club air climat va donc travailler sur les différentes options possibles pour une bonne sécurisation, un accès facile des vélos et une insertion urbaine agréable et pourquoi pas végétalisés ?

L'autre élément qui m'a marqué est qu'en période de pointe le matin, l'occupation moyenne des voitures est de 1,1 personne par voiture. Il suffirait que nos concitoyens se prennent par la main pour covoiturer et nous circulerions immédiatement beaucoup mieux... Nous avons quand même 6.150 déplacements en voiture par jour pour circuler à l'intérieur de la rocade sans en sortir et parcourir moins de 3 kilomètres. Autrement dit un déplacement qui peut se faire sans problème à pied ou en vélo ! Ce n'est pas raisonnable...

Quand on s'intéresse aux déplacements extérieurs à l'ancienne C2A, les bus qui viennent de DUINGT avec 14 aller retour par jour, c'est à dire une fréquence tout à fait acceptable, la fréquentation moyenne est de seulement 7 personnes par bus... Et de TALLOIRES où il y a 8 AR/jour de 10 personnes par bus. Il y a une marge de progression considérable mais qui nécessite non seulement des investissements, de la réglementation qui limite les zones de parking gratuit - tant qu'on peut se garer on prend sa voiture, même si l'offre de transports collectifs est bonne - mais aussi un changement de comportement qu'il faut susciter et accompagner dans la durée.

 

commentaires

ALPAR, le projet prend forme !

Publié le 8 Octobre 2017 par Thierry BILLET

 
06/10/2017
 Lancement du Groupement d’Achat

Dernière ligne droite !

OUVERTURE IMMINENTE ...

Vous le savez déjà, Alpar est sur le point de s'engager dans la première étape de son développement, l'ouverture d'un groupement d'achat.

Pour y parvenir, nous vous avons sollicités à travers une campagne de dons, sous la forme d'une avance sur part sociale ou d'un don libre.

Vous avez été nombreux à répondre présents et à nous manifester votre soutien enthousiaste. La collecte s'élève actuellement à 1 800 euros.
 

UN TRÈS GRAND MERCI À TOUS !
 

Grâce à votre générosité, on y est presque ...
Mais pour atteindre notre objectif de 3 000 euros, il nous manque encore des fonds. Alors, si vous souhaitez soutenir le projet et le voir se concrétiser dans les prochaines semaines, c'est le moment !

Vous pouvez encore participer, en cliquant ici :

FAIRE UN DON

>> Vous pouvez nous soutenir par un don libre, du montant de votre choix. À partir de 30 euros*, le montant sera déduit de votre achat de part sociale lors de la création de la société au moment de l'ouverture du supermarché.

>> Si vous n’êtes pas encore adhérent et souhaitez prendre part à l’aventure, rejoignez-nous en remplissant le bulletin d'adhésion en bas de la page ! 


* + adhésion 2018 offerte pour toute participation à partir de 30 euros.

CONCRÈTEMENT, ÇA VA DONNER QUOI ?

  • Nous ouvrons une boutique en ligne* sur laquelle vous pouvez dès à présent découvrir les producteurs avec qui nous souhaitons travailler pour vous proposer des produits de qualité à coût raisonné. Pour le moment, nous démarrons avec une sélection de produits “secs”, déclinés autant que possible en trois références (BIO, local ou conventionnel).
     
  • L’idée ? Il y en aura pour tous les goûts et pour tous les budgets. Nous avons tenu à respecter vos demandes et vos attentes, en tentant de coller au plus près à vos réponses à notre enquête sur vos habitudes de consommation.
     
  • D’ici quelques semaines, vous pourrez passer votre première commande en ligne, puis venir la récupérer à notre local de distribution. Ensuite, nous vous proposerons deux ventes par mois, selon les mêmes modalités.

* Alpar proposera des tarifs 5 à 30% moins élevés qu'ailleurs, selon les fournisseurs et les produits. Les prix affichés actuellement ne sont qu'indicatifs. Plus le nombre d'adhérents augmentera, plus les tarifs seront bas et plus le nombre de références augmentera !
Télécharger le bulletin d’adhésion
 
 
 
Page Facebook
Page Facebook
Website
Website
YouTube
YouTube
ALPAR Bureau de l’Association
Maison de la Nature et de l’Environnement
21 grande rue d’Aléry - Cran-Gevrier - 74960 ANNECY
Copyright © 2017 Alpar, All rights reserved.
Vous recevez cet email car vous avez souscrit à notre newsletter lors d'une réunion d'information ou d'un évènement.
se désabonner


Email Marketing Powered by MailChimp
commentaires

SOLAIRE DU LAC, comprendre le statut de SCIC

Publié le 3 Octobre 2017 par Thierry BILLET

La société commerciales d'intérêt collectif (SCIC) est un hybride entre la société commerciale classique et la coopérative où chaque actionnaire compte pour une voie. C'est le statut choisi pour développer notre coopérative "SOLAIRE du LAC" en vue de développer l'implantation de capteurs photovoltaïques sur le GRAND ANNECY. Si vous voulez participer au groupe qui prépare la finalisation du projet, écrivez moi ! Un exemple en vidéo ci-dessous dans le domaine du bois énergie.

commentaires

Qualité de l'air, de la nécessité d'une démarche globale

Publié le 26 Septembre 2017 par Thierry BILLET

Sur la qualité de l'air, nous avons initié avec CHAMONIX et CHAMBERY dans le cadre de l'association des villes des alpes de l'année, une démarche territoriale de coordination entre nos collectivités locales pour échanger sur les bonnes pratiques des uns et des autres et pour interpeller l'Etat sur les difficultés ou les incohérences rencontrées. 

La dernière réunion nous a permis de faire le point sur les actions menées d'ores et déjà et dont nous pouvons nous inspirer. 

Par exemple, CHAMBERY a acquis une bonne expérience en matière de mise à disposition de broyeurs aux habitants en vue d'offrir une alternative au brûlage des déchets verts. Mais aussi plus récemment, avec l'achat d'un gros broyeur agricole d'un coût élevé de l'ordre de 160.000 euros qui est exploité par une CUMA (coopérative d'utilisation de matériel agricole) qui va ensuite assurer la prestation de broyage pour le compte d'agriculteurs qui veulent maintenir des paysages ouverts sans recourir à l'écobuage.

Cette dernière rencontre nous a aussi permis d'aborder les difficultés rencontrées dans la mise en place du Fonds Air Bois avec l'ADEME pour lequel nous attendons encore l'accord définitif de prise en charge.

CHAMONIX est engagé dans la révision du plan de protection de l'atmosphère de la vallée de l'ARVE avec une volonté affirmée d'une évaluation prospective des gains attendus par les actions envisagées. Les modèles développés par l'ATMO Auvergne Rhône Alpes permettent de mieux appréhender l'efficacité de telle ou telle action.

De tout cela je reparlerai lors de la réunion de vendredi avec Nicolas HULOT à CHAMONIX car nous sommes encore dans une situation où les incohérences découragent les habitants convaincus de la nécessité d'améliorer la qualité de l'air, mais aussi renforcent le "polluto scepticisme" d'une large part de nos concitoyens qui utilisent ces incohérences pour ne pas changer leur comportement. Au premier rang de ces incohérences, nous avons relevé les différences de vitesse sur l'autoroute entre CHAMONIX et CHAMBERY qui n'ont aucun caractère pédagogique et persuadent les automobilistes que ces différences n'ont pour objectif que de relever des infractions. Nos trois collectivités ont ainsi écrit aux préfets de SAVOIE et de HAUTE SAVOIE pour une réunion commune de manière à harmoniser cela.

 

commentaires

Stratégie lumière, tout éteindre ?

Publié le 22 Septembre 2017 par Thierry BILLET

La définition de notre stratégie lumière avance dans le cadre du Territoire à énergie positive avec le SYANE de manière active en cherchant à définir les axes qui permettront de finaliser un guide opérationnel pour les communes dans leurs choix d'éclairement. Le dernier groupe de travail a abordé tous les aspects que nous devons prendre en considération sur le territoire de l'agglomération en insistant sur les questions de chronobiologie et d'alternance indispensable de périodes claire et sombre pour sécréter en particulier de la mélatonine, substance dont l'importance est de mieux en mieux étudiée.

La biodiversité est directement percutée par l'éclairage public développé indistinctement partout sans réflexion sérieuse sur sa réelle utilité. Est-il nécessaire d'éclairer une coupure verte entre deux hameaux ou communes ? Ne peut-on pas comme le font ARGONAY ou ALLEVES éteindre complètement pour réduire les coûts, améliorer la biodiversité notamment les insectes ou les chauve souris... sans aucune incidence sur la sécurité des biens et des personnes puisque nous n'avons pas de retour d'expérience sur une hausse de la criminalité quand l'éclairage public est éteint !

A l'inverse, les modes doux de transport pour être développés méritent d'être mieux éclairés pour faciliter leur usage : la décision de principe est prise pour la voie verte du tour du lac. Il  faudra veiller à ce que l'éclairage pour les vélos soit efficace pour le roulage et non perturbant pour les animaux : les techniques d'éclairage en détection de présence permettent cela aisément aujourd'hui. Et nous devrons continuer d'éteindre les grandes voies de circulation pour limiter la vitesse et réduire l'accidentabilité comme cela est en cours sur la rocade d'ANNECY de manière déterminée.

On voit bien que se dessine une démarche globale qui économise l'énergie la nuit quand nos énergies renouvelables ont des difficultés à produire, qui améliore la biodiversité et la santé publique.

 

commentaires

Soyons FIER !

Publié le 21 Septembre 2017 par Thierry BILLET

Dans le cadre du contrat de bassin du FIER, une action débute qui me ramène quelques années en arrière quand nous avions dénoncé la pollution récurrente de l'ISERNON. Je me souviens très bien de l'article du DL nous montrant en combinaisons blanches (sans doute les mêmes que nous portions en manifestant contre le retour des camions au MONT BLANC après l'incendie du Tunnel) sur l'émissaire de l'ISERNON dans le THIOU au PONT NEUF. 

Depuis, les sources principales de pollution ont été identifiées et des actions mises en oeuvre de manière efficace. Mais l'ISERNON et un autre ruisseau venant de MONTAGNY, l'HERBE qui passe à côté de la zone d'activité ALTAIS ont des débits tellement faibles qu'ils n'arrivent pas à atteindre le niveau souhaité de qualité des eaux de surface du fait de pollutions diffuses moins visibles que les hydrocarbures que nous dénoncions et qui ont fini de polluer de manière aiguë.

Une opération collective "Soyons FIER"  va donc être conduite auprès des entreprises du bassin de l'HERBE et l'ISERNON pour diagnostiquer l'existant, prévoir des travaux d'amélioration de la situation et étudier la qualité des milieux récepteurs et rechercher les micro polluants qu'ils contiennent de manière à déterminer les causes de cette micro pollution. Le diagnostic sera gratuit pour les entreprises volontaires et l'Agence de l'eau financera de manière importante la mise en oeuvre des travaux. L'objectif est de motiver 15 entreprises des zones d'activités de VOVRAY, d'ALTAIS et des CESARDES pour un montant d'aides de l'ordre de 450 000 euros HT.

commentaires

Espace info énergie, lacune de la HAUTE SAVOIE

Publié le 17 Septembre 2017 par Thierry BILLET

Avec la liquidation judiciaire de prioriterre, la HAUTE SAVOIE se trouve depuis plusieurs mois sans espace info énergie. L'espace info énergie est une structure qui permet d'apporter du conseil aux habitants sur leurs questions de rénovation thermique de l'habitat. prioriterre renseignait environ 5.000  personnes par an dans notre département. Le financement était assuré par l'ADEME et par la Région à hauteur de 250 000 euros chacune. Laurent WAUQUIEZ a assassiné prioriterre en refusant de verser la quote part de la Région pour des raisons de basse politique. Il reste maintenant à reconstruire un espace info énergie.

On aurait pu s'attendre à ce que les deux financeurs, porteurs de la politique d'économie d'énergie, mandatent rapidement une autre structure pour que la HAUTE SAVOIE ne reste pas sans espace info énergie. Cela aurait montré que la Région, après avoir réglé ses comptes avec prioriterre, n'en gardait pas moins le cap de ses obligations en matière d'énergie. Rien de tel ne se passe. Laurent WAUQUIEZ, obnubilé par l'objectif de dépenser moins et en particulier pour l'environnement, n'est manifestement pas pressé de le faire. Toujours ça d'économisé sur le dos de l'écologie et du climat... Il nous faut donc - si nous voulons être réellement un territoire à énergie positive - obtenir dans les meilleurs délais des solutions alternatives qui permettent que 2018 ne soit pas une année blanche après 2017.

commentaires

Comité de suivi du dépôt pétrolier de VOVRAY

Publié le 16 Septembre 2017 par Thierry BILLET

Le Comité de suivi du dépôt pétrolier de VOVRAY qui est aussi le seul de la HAUTE SAVOIE et le seul site SEVESO seuil haut du département s'est réuni cette semaine pour faire le point des consignes de sécurité appliquées sur le site et de l'exercice "plan particulier d'intervention" d'avril 2017.

L'activité du dépôt est stable de l'ordre de 100 camions par jour et 700 000 mètres cubes de produits livrés par an. L'investissement en matière de prévention des risques est significatif de l'ordre 1,9 millions d'euros en 2016 et presque 2 millions programmés en 2017.

Le Comité a également finalisé les expropriations mises en oeuvre dans le cadre du plan de protection des risques technologiques et qui va donc rendre à la nature une large bordure de terrains en face du dépôt sur des parcelles qui ont été déconstruites et sécurisées : aucune activité humaine ne pourra plus s'y dérouler. Au total, cela aura coûté presque 2 millions d'euros pour l'expropriation et 300 000 euros pour la mise en sécurité. Le pilotage de cette réalisation a été le service foncier de la Ville qui a mené cette affaire rondement. Il restera à finaliser les travaux de renforcement de quelques habitations situées hors du périmètre critique, mais qui pourraient être impactées par un sinistre sur le dépôt, des aides étant prévues à ce titre pour les aider.

La prochaine étape est l'identification des risques chroniques que pourrait générer le dépôt en matière de pollution des eaux souterraines. Pollution de long terme invisible puisque l'ISERNON est busé à partir du dépôt et qu'il faut donc surveiller : deux piézomètres sont déjà installés et il conviendra de caractériser la nature d'une éventuelle pollution qui n'a pas été constatée jusque là fort heureusement.

Je me félicite du changement obtenu depuis plusieurs années que je préside ce comité au nom de la Ville d'ANNECY.

commentaires

GEVA, nouveau concert le dimanche1er octobre à 17 heures

Publié le 15 Septembre 2017 par Thierry BILLET

Le Grand ensemble vocal d'ANNECY donne la "messa di gloria" de PUCCINI : une messe écrite comme un opéra par un jeune prodige de vingt ans. Un moment de bonheur par une belle chorale annécienne. Billets en pré vente en m'envoyant un courriel si vous êtes intéressé au prix de 15 euros.

GEVA, nouveau concert le dimanche1er octobre à 17 heures
commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>