Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Exposition exceptionnelle à ne pas manquer !

par Thierry BILLET

L'exposition d'art africain à BONLIEU mérite ABSOLUMENT le détour. Mieux que le Quai BRANLY à PARIS, une présentation magnifique de pièces exceptionnelles (masques, fétiches, statues,...) qui laisse pantois et montre toute la richesse des artistes africains pour leur culte des ancêtres et la mise en valeur de leurs dignitaires, sans oublier les fétiches des sorciers.

Franchement si vous habitez la région annécienne, vous ne devez pas manquer la présentation d'une partie de la collection privée d'Alain VEYRET. Si vous avez la chance de participer à une des visites guidées par le propriétaire des oeuvres, c'est encore mieux !

Nous en sommes sortis épatés, éblouis, bluffés... Nous y retournerons tellement c'est extraordinaire. Courez y jusqu'au 25 août salle Eugène VERDUN : c'est gratuit.

Voir les commentaires

Fête du lac, venez en vélo !

par Thierry BILLET

Comme l'année dernière, un grand parking à vélos gardienné est installé Place François de Menthon pour accueillir les cyclistes qui viendront assister à la Fête du lac.

Faites circuler l'information pour éviter les bouchons d'après feu d'artifice !

 

Voir les commentaires

Refuges à insectes et éco paturage

par Thierry BILLET

Dans la mise en oeuvre de la délibération du conseil municipal en faveur la biodiversité urbaine, la Ville a installé ces derniers jours des refuges à insectes le long du Thiou destinés aux insectes qui se nourrissent des parasites des fleurs de nos jardinières (mais aussi d'autres insectes volants)... Abri gratuit contre bons soins...

Et nous commençons la mise en oeuvre de pratiques d'éco-paturage en collaboration avec un agriculteur local qui utilise uniquement des espèces de moutons et de chèvres savoyards (sur la photo près du parc de la Grande Jeanne sur les contreforts du SEMNOZ).

Refuges à insectes et éco paturage
Refuges à insectes et éco paturage
Refuges à insectes et éco paturage

Voir les commentaires

Autour des forges de Cran

par Thierry BILLET

Réunion de mise en route de l'association "autour des forges de Cran" qui a pour objet social principal de monter l'opération de transmission des savoirs et des savoir faire entre les anciens salariés de la Compagnie alpine d'aluminium et les nouveaux embauchés par la SCOP alpine d'aluminium qui va devoir recruter une vingtaine de personnes pour tenir le plan de charge qu'elle a fixé. Les salariés de l'usine de CRAN ont donc réussi leur premier pari. J'ai profité de cette réunion pour leur apporter le chèque de 10.000 euros en apport de capital de notre CIGALES du Lac... Il faut maintenant concrétiser les objectifs de production et respecter les engagements pris auprès des banques, mais le moral est bon et les salariés profondément engagés dans une démarche de sécurisation positive de leur emploi.

Autour des forges de Cran
Autour des forges de Cran

Voir les commentaires

L'appel des zébres

par Thierry BILLET

Alors que l'on peut désespérer à bon droit de nos femmes et hommes politiques professionnels, Alexandre JARDIN a lancé cette initiative "Bleu, blanc, zèbre" en référence à son célèbre roman. Cela mérite le détour pour garder l'optimisme indispensable à la vie.

Voir les commentaires

En 1967, ma barque à rame s'appelait une "yole"

par Thierry BILLET

Voir les commentaires

Greenpod, végétalisation de rue connectée...

par Thierry BILLET

Vous allez dire que je ne pense qu'à vous soutirer des sous, mais regardez cette vidéo : du fleurissement de rue sur mobilier urbain avec des bacs à fleurs connectés qui animent un réseau social dans la rue qui est fleurie... Franchement emballant ! Le projet est à financer sur kiss kiss bank bank.

Voir les commentaires

Soutenir des femmes et des hommes courageux partout dans le monde

par Thierry BILLET

Soutenir des femmes et des hommes courageux
partout dans le monde

Pourquoi la REVUE DURABLE estime t'elle cette campagne si importante au point de lui consacrer un dossier complet, de nous y engager ainsi et de vous entraîner dans cette aventure ? Parce que l’actualité nous y pousse. Jugez plutôt.


En mai 2015, dans l’Alberta, au Canada, Rachel Notley créé la surprise en remportant les élections. Une de ses promesses électorales est de retirer le soutien de cette province à la construction de l’oléoduc Keystone XL, qui doit acheminer son bitume vers des raffineries du golfe du Mexique. Fin juin 2015, les élus du Lancashire, comté au nord-est du Royaume-Uni, refusent d’octroyer le premier permis d’extraction à grande échelle de gaz de schiste du pays. Cela contre l’avis des fonctionnaires qui ont instruit ce dossier et malgré la très forte pression du Gouvernement Cameron.

Partout dans le monde, de tels actes de résistance se multiplient : en Australie, en Allemagne, en Inde, en Ecosse, en Amérique latine et du Nord, des centaines de milliers citoyens déterminés agissent avec courage pour qu’un maximum d’énergies fossiles reste sous terre et empêcher ainsi l’irréparable.

Parfois, ils gagnent politiquement. Mais le cas de la mer des Tchouktches évoqué la semaine dernière le prouve : il n’est pas possible d’arrêter un à un tous les projets d’oléoducs, de mines, de plates-formes offshores, d’infrastructures portuaires et autres aménagements gigantesques et terriblement destructeurs qui sont nécessaires pour extraire, transporter puis transformer des hydrocarbures de plus en plus sales à mesure que les sources les plus faciles à exploiter s’assèchent. Aussi, pour que les deux tiers des réserves fossiles restent sous terre, il faut s’attaquer à la logique qui conduit l’industrie fossile à extraire toujours plus de combustibles fossiles de la Terre.
 

Les Suisses et les Français peuvent directement contribuer à ce changement de logique et de cap. Voici comment et pourquoi.


La Banque nationale suisse a investi 2 milliards de francs dans les entreprises états-uniennes qui exploitent des gaz et des huiles de schiste, des sables bitumineux et/ou du charbon. De même, le Fonds de réserve français pour les retraites, fonds d’investissement public, a placé 2 milliards d’euros dans des entreprises fossiles. Est-ce là l’usage qu’on souhaite voir nos Etats faire avec nos fortunes collectives ? Est-il possible de laisser des centaines de milliers de citoyens dans le monde se mobiliser pour défendre notre intérêt commun – la stabilité du climat – sans le lever le petit doigt pour les aider à nous sauver alors que nous disposons d’un levier majeur avec notre argent aujourd'hui si mal utilisé ? Cet argent peut servir à financer la transition énergétique plutôt que la course actuelle vers le pire.

C’est pour aider à faire comprendre l’importance de ce levier à notre disposition, en Suisse et en France, que nous voulons rédiger ce dossier et participer à cette campagne. C’est pour montrer qu’il est possible de canaliser notre argent vers le meilleur plutôt que vers le pire que nous vous demandons, aujourd’hui, de nous soutenir dans cet engagement éminemment juste.
 
Nous soutenir, c’est vous associer à cet engagement. C’est vous rapprocher de notre action. C’est resserrer nos liens. C’est donc aussi pour nous le moyen de nous sentir moins seuls. Si d’autres personnes encore permettent à cette collecte d’arriver au bout de son objectif, nous serons encore plus habités, lors de la préparation de ce dossier et lorsque nous mènerons campagne cette automne et cet hiver, par votre présence, votre volonté de coopérer, votre motivation.

Voilà, en très bref, la logique essentielle derrière ce financement participatif.
Pour y contribuer:

www.kisskissbankbank.com/liberons-nous-des-energies-fossiles.
Ou, si vous le préférez, vous pouvez verser votre contribution en ligne sur :
www.larevuedurable.com/fr/faire-un-don ou par virement bancaire

Voir les commentaires

ALPINE d'ALUMINIUM, délibéré le 15 juillet

par Thierry BILLET

Audience cet après-midi du Tribunal de commerce d'ANNECY pour statuer sur le plan de reprise de la compagnie alpine d'aluminium  à CRAN GEVRIER par une société coopérative ouvrière de production. Ce sera le premier investissement de la CIGALES que nous avons créée à ANNECY pour financer l'économie sociale et solidaire.  Le délibéré a été fixé au 15 juillet. A cette date, les salariés actionnaires deviendront propriétaires de leur entreprise avec l'appui d'investisseurs minoritaires comme notre petite CIGALES qui est maintenant à la recherche de nouveaux projets à financer avec des pistes aujourd'hui vers des installations de maraichers en milieu urbain. Vous pouvez bien entendu devenir Cigalier(e) seulement maintenant car plus notre cagnotte sera importante, plus nous pourrons aider de projets...

Voir les commentaires

Financer la transition énergétique

par Thierry BILLET

Alors que le monde financier regorge de liquidités et que le taux d'épargne des français est considérable, comment mobiliser cet argent pour financer la transition énergétique ? Voilà les propositions de la FABRIQUE ECOLOGISTE.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>