Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
thierry billet

Vice président Climat Air Energie du GRAND ANNECY

Club climat, nouvelle conférence le 16/12

Publié le 24 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Une cinquantaine de personnes lors de la conférence du Club climat ce mardi, un petit compte rendu et une nouvelle date de conférence sur le blog du club, avec l'intervention de Nicolas LOUVET le 16 décembre. Spécialiste de la mobilité du futur et de l'urbanisme, il présentera ses travaux portant sur l'interaction entre les réseaux, les institutions et les territoires. Il étudie également l'évolution des mentalités face à l'utilisation de la voiture en prenant en compte les nouvelles formes de mobilité. Le club confirme ainsi sa bonne santé et l'engagement de ses membres.

commentaires

Internet des objets

Publié le 23 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Colloque à PARIS sur "l'internet des objets" à l'inititiative de la Fédération nationale des collectivités concédantes (FNCCR) et d'ECOTER. L'enjeu : il y aurait déjà plus d'objets connectés dans le monde que d'humains et la tendance serait à 50 milliards d'objets connectés en 2020. Autrement dit, chacun des objets de la vie courante, de la voiture à l'ampoule électrique sera ou serait connecté à internet, ce qui permettrait de capter de l'information en continu, de la traiter et de réagir en temps réel pour modifier son comportement, réparer une panne ou un dysfonctionnement, etc.

Le SYANE, par son président Jean-Paul AMOUDRY, a présenté le travail réalisé dans le cadre du déploiement de la fibre optique en HAUTE SAVOIE et comment il s'intéresse aujourd'hui aux usages du numérique pour anticiper les besoins des populations et des entreprises et envisager les opportunités que celui-ci offre désormais.

Tous les exposés des entreprises présentes, à commencer par BOUYGUES, ont été orientés sur deux points :

1. la ville du futur sera une ville durable, économe en ressources

2. la ville doit définir sa stratégie en fonction des enjeux locaux et il y a besoin d'un pilotage politique fort pour organiser sur le territoire l'arrivée de ces nouvelles technlogies et de cette masse d'informations issue des capteurs présents dès l'origine dans les objets.

Il m'est toujours étonnant d'entendre dans la bouche d'un responsable de très haut niveau de GDF SUEZ ou de BOUYGUES des affirmations écologistes sur l'économie décarbonée inéluctable et souhaitable qui ne sont pas encore, c'est le moins qu'on puisse dire, le bien commun des élus.

On sent clairement que ces entreprises ont intégré la demande sociale des populations urbaines partout dans le monde puisqu'elles travaillent à l'échelle mondiale et qu'elles sont elles-mêmes surprises de la ringardise des politiciens français sur ces dossiers. Il suffit de comparer les propos et les actes de SCHWARTZNEGER en CALIFORNIE...

 

 

 

commentaires

Abstract Colurba, kezako ?

Publié le 22 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Rencontre avec le responsable de l'étude sur les stratégies locales en faveur de l'adaptation aux changements climatiques (abstract colurba) mandaté par la Caisse des dépôts et Consignation Climat pour étudier les mises en oeuvre concrètes de plans climat ayant intégré la dimension de l'adaptation aux changements climatiques aux côtés de la dimension plus classique de l'atténuation.

Une des difficultés que j'ai pointée est celle de l'échelle de temps entre les changements climatiques d'ici 2030 ou 2050 et les variations météorologiques ressenties. Avec les chaleurs trés agréables de cet automne, on entend tous que cela est bon à prendre et que cela compense l'été pourri que nous avons eu. En plus cela économise du chauffage et donc diminuer notre impact carbone.

Il est impossible à l'échelle du citoyen de mesurer les conséquences de cet épisode de chaleur dans le SUD EST avec les violents orages qui ont affecté le GARD. METEO FRANCE est d'une prudence de sioux en ce domaine, alors que ses scénarios d'évolution climatique sont d'une précision stupéfiante allant jusqu'à prévoir les chutes de neige en 2030, massif par massif...

On en reste comme les Californiens à prier pour qu'il pleuve après 4 ans de sécheresse ou comme les Serbes hier à prier pour qu'il arrête de pleuvoir.

Mais la complexité des phénomènes et les incertitudes des scientifiques sur leur enchainement  rendent cela invisible. Ne parlons pas des médias qui en restent à l'immédiateté absolue des images de désolation, et plus il y a de phénomènes catastrophiques plus ils peuvent meubler les émissions d'information continue...

Dès lors, comment imaginer que le réchauffement climatique soit une catastrophe annoncée si l'on vit un épisode climatique favorable sur le plan local : Météo agréable en octobre à ANNECY, si c'est ça le réchauffement climatique, vive le réchauffement climatique !

Ailleurs c'est effectivement catastrophique, demain ce sera peut-être catastrophique ici parce que nous manquerons d'eau l'été, mais aujourd'hui c'est génial.

Il n'en faut pas plus pour que les stratégies d'adaptation au changement climatique ne soient pas perçues comme essentielles. La stratégie de l'autruche, la tête dans le sable (surtout si il est chaud) est quand même plus "fun", non ?

 

 

 

commentaires

Retour de SLOVENIE

Publié le 21 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Retour de trois jours de travail à IDRIJA pour un séminaire international sur la neutralité carbone des ALPES et l'assemblée générale des Villes des ALPES de l'année autour de la thématique de la participation des citoyens à la vie publique.

Foisonnement d'initiatives slovènes dans le domaine de la neutralité carbone avec l'intervention par exemple du maire de SENTE RUPERT qui a décidé de devenir autonome sur le plan énergétique à partir du constat qu'il n'était plus supportable de continuer de payer au QATAR le fait de se chauffer normalement dans la ville alors que 67% de son territoire est couvert de forêts. La dimension écologiste est présente, mais d'abord, celle de l'indépendance énergétique et de la valorisation du patrimoine local. 7 millions d'euros d'investissement dont 1 million de l'Union européenne, et l'intégration de ce projet de chaufferie bois destiné au centre de détention proche dans un projet municipal global autour de la valorisation des déchets de bois en vue d'un second réseau de chaleur destiné aux habitants dont 80% ont déclaré vouloir se raccorder.

Peut on encore sérieusement estimer normal de verser des millions d'euros pour importer de l'énergie dont on dispose ici et maintenant ? Qui peut trouver pertinent de continuer d'importer du gaz et du pétrole pour chauffer des logements que l'on peut chauffer avec de la biomasse locale ? C'est à dire faire un chèque aux pays étrangers pour qu'il puisse tirer de leur rente pétrolière et gazière les moyens de devenir les créanciers de notre pays ?

Situation objectivement urbuesque où la FRANCE donne les clés de son avenir économique à des pays étrangers par simple incapacité à valoriser sa forêt, mais aussi ses déchets ménagers, etc.

Dans des pays comme la SLOVENIE, devant l'incurie de l'Etat, ce sont les collectivités locales qui portent les projets de changement. On est objectivement dans la même situation en FRANCE; même si on ne l'admet pas tant l'image de l'Etat demeure forte et permet de trouver bien des excuses au manque d'initiatives locales sur le thème "que l'Etat donne l'exemple"... Il n'y a plus aujourd'hui grand chose à attendre d'une dynamique nationale : c'est la capacité des territoires à être innovants qui est la clé de la transformation énergétique de la société. La seule chose à espérer est que l'Etat ne bride pas le montage de ces projets par la seule volonté de faire semblant d'être encore un acteur incontournable : nuire pour montrer qu'on existe encore.

commentaires

N'oubliez pas !

Publié le 19 Octobre 2014 par Thierry BILLET

N'oubliez pas !
commentaires

Festival des empreintes sonores

Publié le 15 Octobre 2014 par Thierry BILLET

J'ai découvert "Terres d'empreinte" à l'occasion de l'année "ANNECY, ville des alpes 2012" au cours de laquelle cette association a pris en charge l'organisation du concert "Cant'alpina" qui fut un grand moment de convivialité et de partage autour de la rencontre entre les musiques alpines traditionnelles et des compositeurs annéciens d'aujourd'hui...

Comme chaque année, Terres d'empreinte organise un festival qui poursuit cette recherche de la rencontre entre les éléments traditionnels collectés dans le département de la HAUTE SAVOIE avec un programme très éclectique et intéressant par exemple avec le concert de SQUADRA ZEUS : tarentelles, musiques de la Calabre, Sicile et du Sud de l'Italie, revisitées avec l'énergie du rock alternatif et du "néofolk", le 31 octobre à la MJC de NOVEL.

Mais il y a bien d'autres concerts à découvrir sur le site :

 

commentaires

Séminaire Green Alps à CHAMBERY

Publié le 14 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Séminaire de clôture du programme européen GREEN ALPS dans lequel l'association des Villes des alpes est partie prenante à CHAMBERY ces lundi et mardi autour de la thématique de la biodiversité et des politiques publiques pour sa préservation.

Vaste sujet à propos duquel la FABRIQUE ECOLOGIQUE a publié une note intéressante sur le projet de loi de création d'une agence française de la biodiversité, qui intégrerait l'ONEMA pour ce qui concerne les enjeux liés à l'eau... mais pas l'Office national de la chasse et de la faune sauvage; ce qui limiterait pratiquement ses compétences aux seuls milieux aquatiques.

Je dois intervenir sur les moyens de pallier les lacunes des politiques mises en oeuvre aux différents échelons administratifs et présenter les actions concrètes menées dans les Villes de l'association des Villes des alpes de l'année...

commentaires

FABIUS, le pire de tous

Publié le 13 Octobre 2014 par Thierry BILLET

J'avais déjà écrit ici  tout le mal que je pensais de Laurent FABIUS.

 

Je ne l'aimais pas non plus parce qu'il avait oeuvré contre le Traité constitutionnel européen prétendant à l'époque qu'il y avait un "plan B" qui n'existait pas et donnant ainsi une caution "sérieuse" d'ancien plus jeune premier ministre de MITTERRAND aux détracteurs de la construction européenne. Tout cela uniquement pour un positionnement tactique au sein du PS.

Et voilà qu'au moment où le gouvernement capitule en rase campagne sur la pollutaxe des camions, devant le beau discours sincèrement engagé de TERMINATOR, FABIUS ose proclamer : "Il n'y a pas de plan B parce qu'il n'y a pas de planète B".

Cynique, ce personnage imbu de lui-même et de sa tête d'oeuf ment aussi sur le climat prenant une posture politiquement correcte mais sans engager ni participer à aucune mesure concrète en faveur de l'écologie... Ras le bol de ce(s) bouffon(s) !

commentaires

Livres libres

Publié le 12 Octobre 2014 par Thierry BILLET

L'associaion AGORA 74 propose de développer la circulation de vos livres déjà lus pour les mettre à la disposition de nouveaux lecteurs en déposant votre livre là où bon vous semble pour le faire découvrir à d'autres. Pour cela, elle propose des étiquettes à coller sur le livre de manière à informer celui qui le trouve qu'il peut s'en "emparer" avant de le remettre lui-même en circulation. De l'économie libraire circulaire en quelque sorte...

Pourquoi « Livres Libres » ?

Inspiré du « cross booking », concept né aux États Unis et arrivé en France en 2003, l’association Agora 74 a décidé lors de sa réunion du 23 septembre 2014 de lancer l’opération « Livres Libres ».

L’association Agora 74 n’impose aucune règle, d’abord pour que les livres circulent vraiment ensuite pour que les livres soient présents dans des endroits inhabituels, pour qu’ils soient accessibles à tous, en dehors des lieux traditionnels qui peuvent être intimidants pour beaucoup, pour que des personnes puissent se les approprier librement sans regard extérieur, pour que ce soit gratuit, pour partager afin de créer une chaîne culturelle.
De nombreux livres sont déjà en libre circulation (Livres libres) un peu partout, le long de la rive gauche du lac d’Annecy, on y trouve de tout, du roman moderne au polar en passant par les grands classiques y compris des BD !

Mode d’emploi
« Prenez, lisez, déposez », le principe est simple, le bon fonctionnement du système repose essentiellement sur le civisme de chacun.
Ce sont des « livres libres » à emporter, à lire et à déposer ailleurs, là où vous voulez  (Bus, taxi, café, restaurant, cinéma, théâtre, salle d’attente du dentiste, du médecin du kiné, commerces, boulangeries, pharmacies, banques, la Poste etc.
Si vous souhaitez participer à l’opération « Livres Libres » et libérer vos livres, n’hésitez pas à demander une planche de 8 étiquettes autocollantes (105 x 70 mm) à Agora 74 : contact@agora74.fr, c’est gratuit !
Ensuite, collez une étiquette « Livre Libre » au verso de la première page de couverture de votre livre et déposez le où vous voulez.
Aucune inscription n'est requise, aucune obligation vis à vis de quiconque.

Davantage d'information sur

http://www.agora74.fr/livreslibres.htm

commentaires

Club climat, la vitalité de la société civile

Publié le 11 Octobre 2014 par Thierry BILLET

Dès le lendemain d'une absence d'un mois, réunion de la commission déplacement du club climat. Une vingtaine de personnes qui nous accompagnent depuis plusieurs années maintenant et d'autres tous nouveaux, et une présentation par l'ARDSL de leurs réflexions et de leurs propositions sur le ferroviaire en HAUTE SAVOIE.

Pour aller vite, l'ARDSL reproche à la Région de ne pas mettre assez de trains sur le réseau de la HAUTE SAVOIE, totalement électrifié, alors que nous subissons des pics de pollution liés notamment au transport de voyageurs en fond de vallée, là où passent les lignes de train. Et l'association fait des propositions en alertant la Ville d'ANNECY sur l'accompagnement nécessaire des travaux du CEVA qui va s'accompagner de liaisons plus fréquentes entre GENEVE et ANNECY d'ici 2020.

Pour consulter la présentation de Claude BRASIER, il suffit d'aller sur le site de l'ARDSL et vous trouvez les éléments sur la droite de l'écran avec la présentation que vous pouvez télécharger.

 

C'est cette vitalité de la vie associative qui me donne de l'optimisme au plan politique tant les fonctionnements des partis politiques totalement centrés sur leurs enjeux de pouvoir internes sont désolants. De quoi redonner de l'énergie après cette longue coupure de marche et de lenteur volontairement retrouvée.

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 200 > >>