Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

S'émerveiller, protéger; partager nos montagnes

Publié le 6 Septembre 2018 par Thierry BILLET

commentaires

Les lieux de RV pour l'opération international de ramassage de déchets

Publié le 5 Septembre 2018 par Thierry BILLET

A l’occasion de la Journée internationale de ramassage des déchets, la Ville d'Annecy participera aux actions mises en place par un collectif de citoyens en apportant un soutien matériel et logistique.

Les participants seront équipés de gants et de sacs fournis par la Ville qui assurera également la collecte des déchets. Ceux-ci devront être stockés sur les points d'apports de proximité désignés et identifiés avec de la rubalise. Concernant le verre, il est demandé aux participants de le déposer dans les colonnes à verre.

Les sites de nettoyages prédéterminés

Commune déléguée d’Annecy :
- abords du Vallon du Fier et parking billards / avenue du Rhône. Lieu de rendez-vous : parking des Iles (stade de foot).
abords de l’aire de jeux en bois du Pâquier.
- opération « mégot » en partenariat avec le centre commercial Courier.
Les mégots collectés autour de l’Esplanade Paul Grimault et de la rue Paul Cézane seront collectés pesés et envoyés dans un centre de recyclage spécialisé.

Commune déléguée de Cran-Gevrier :
- parcours nature Fier et Erbe. Lieux de rendez-vous : entrée parc Altaïs (à Chavanod), panneau liste des entreprises.
cercle de l’Eau, en face de la Turbine, avenue des Harmonies. Lieu de rendez-vous : terrain de BMX.

Commune déléguée de Pringy :
- parking, talus et accès à la plage de Brogny / route de la Roche. Lieu de rendez-vous : pont de Brogny (à droite après le pont direction Thônes)

Le rendez-vous est fixé à 10h sur tous les sites.

Participez au ramassage en vous inscrivant sur l'événement Facebook créé par le collectif.

Par ailleurs, la Ville fera procéder au traditionnel nettoyage du lit du Thiou, le samedi 15 septembre également, par les plongeurs de l'association Anemare.

commentaires

Mares, où êtes vous ?

Publié le 5 Septembre 2018 par Thierry BILLET

Depuis le printemps 2018 la FRAPNA a lancé un nouveau projet de sciences participatives : "mares où êtes vous?"Le projet consiste à inventorier les mares de la région, les photographier, voire les décrire grâce à un site internet: https://www.mares-libellules.fr

Sur ce site internet vous pouvez localiser et décrire les mares que vous apercevrez lors de vos promenades ou tout simplement celle de votre jardin!

Qu'est ce qu'une mare? Une petite étendue d'eau dormante (moins de 2000 m2), peu profonde (moins de 2m), naturelle ou créée par l'homme. 

Pourquoi ce projet? 
Autrefois utilisées comme réservoir d'eau pour des besoins domestiques, contre l'incendie ou encore pour l'agriculture, beaucoup de mares ont aujourd'hui perdu leurs usages. Elles ne sont alors plus entretenues (et finissent pas se combler) ou sont rebouchées. Ainsi, en France, entre 30 et 50 % d’entre elles ont disparu depuis 1950.

Cependant les mares sont des écosystèmes riches en biodiversité et rendent de nombreux services : épuration de l’eau, atténuation des crues, soutien d’étiage… Ce projet a donc pour but de localiser les mares et de déterminer leur état de conservation, afin d'envisager des actions de restauration, préservation et mise en valeur de ces écosystèmes.

Pour en savoir plus:https://www.mares-libellules.fr/presentation-du-projet/

 

commentaires

La démission de Nicolas HULOT fait "pschitt"

Publié le 4 Septembre 2018 par Thierry BILLET

Nicolas HULOT espérait que sa démission suscite un sursaut de la part du président de la république. Il n'en a rien été. Comme lorsqu'il avait piétiné le rapport de Jean-Louis BORLOO sur la politique de la Ville et humilié son rédacteur, Emmanuel MACRON a méprisé le départ de HULOT et nommé un mercenaire servile pour le remplacer. Le même qui dégoisait sur MACRON à la primaire socialiste avant de tourner casaque.

En politique, quand vous démissionnez, vous laissez la place non pas à la compassion de vos pairs ou à leur questionnement, vous laissez la place à ceux qui ont tout fait pour vous faire démissionner. Nicolas HULOT est conseillé par des septuagénaires d'expérience comme Jean-Paul BESSET et Dany COHN BENDIT. L'ami Jean-Paul BESSET avait démissionné avec fracas de la présidence d'EUROPE ECOLOGIE LES VERTS en appelant à un sursaut contre la "firme" PLACE-DUFLOT : il avait été immédiatement remplacé par un affidé de la "firme" et le sursaut n'avait duré que le temps de son discours. Mais l'expérience ne suffit pas !

Car HULOT a démissionné par devoir moral, par rigueur éthique. Il a donc bien fait de partir.  Un élu et surtout un écologiste doit chaque matin se demander si il est plus utile "dedans" que "dehors". 

Mais le paradoxe, c'est que ce n'est qu'en rentrant à nouveau en politique (aux européennes comme je le souhaite ardemment !) que Nicolas HULOT fera naître le sursaut qu'il appelle de ses voeux. Ce ne serait qu'une réponse juste au mépris présidentiel dont son départ a été l'occasion avec l'enterrement conséquent de toute crédibilité environnementale.

commentaires

«Les voitures autonomes bientôt dans nos rues ?

Publié le 4 Septembre 2018 par Thierry BILLET

TRANSITION NUMERIQUE

Cycle de conférence : « Le numérique c’est fantastique »

La ville d’Annecy et l’agglomération du Grand Annecy ont conjointement lancé une stratégie commune pour relever le défi de la transition numérique. Dans ce cadre, des conférences à destination du grand public vont être organisées.

Le numérique fait désormais parti de notre vie, au quotidien. Il a considérablement bouleversé notre société et tous les domaines de la vie courante sont concernés. Maiscette évolution peut être plus ou moins bien vécue si l’on ne sait s’en saisir, se l’approprier et l’utiliser à bon escient.

Pour relever le défi de la transition numérique, la Ville d’Annecy et l’agglomération du Grand Annecy ont bâti une stratégie commune qui s’accompagne d’un plan d’actions sur plusieurs années, avec différents objectifs, notamment garantir un service public prochedes citoyens, réactif et efficient, renforcer l’attractivité économique et touristique du territoire ou encore accompagner les usagers dans cette transition numérique.

Afin de permettre à tous de vivre positivement ces évolutions et éviter les inégalités qui pourraient en découler, la Ville d’Annecy et l’agglomération du Grand Annecy ont choisi d’aller à la rencontre des habitants pour les sensibiliser aux enjeux de la transition numérique et les aider à mieux maîtriser ces nouveaux outils et leurs usages, mais aussi leurs promesses et leurs menaces.

Premier rendez-vous le 19 septembre

Des conférences, gratuites, à destination du grand public vont être organisées entre septembre 2018 et juin 2019. Le public aura ainsi l’occasion de rencontrer des experts reconnus dans leur domaine qui évoqueront ces grands sujets d’intérêt général que sontles voitures autonomes, la fracture numérique, les objets connectés, le télétravail ou encore le numérique à l’école.

La première conférence se tiendra le mercredi 19 septembre, de 18h30 à 20h, à Polytech (site universitaire d’Annecy-le-Vieux), en partenariat avec l’université Savoie- Mont-Blanc. Elle aura pour thème « les voitures autonomes bientôt dans nos rues ? », dans le cadre de la semaine de la mobilité.

Suivront ensuite d’autres conférences à raison d’une par mois, jusqu’en juin 2019.

Les thématiques et les autres dates programmées :

10 Octobre : S’informer à l’ère du numérique à La Turbine
21 Novembre : Les « Civic Tech » : être un citoyen à l’ère du numérique, salle d’animationde Pringy
19 Décembre : À la découverte des jeux vidéo, le Polyèdre à Seynod
16 Janvier 2019 : Où en est la lutte contre la fracture numérique ?, médiathèque Bonlieu13 Février : À la découverte des Fab Labs et du mouvement des « makers », ESAAAd’Annecy
12 Mars : L’école à l’ère du numérique Le Renoir à Cran-Gevrier
10 Avril : À la découverte des logiciels libres et de la « philosophie du libre », médiathèque Louise Michel à Meythet
21 Mai : Objets connectés : gadgets ou progrès ?, salle de convivialité à Seynod
26 Juin : Le télétravail... Pourquoi pas vous ?, salle des eaux et forêts à Annecy

Ces conférences sont organisées en collaboration avec les médiathèques et autres lieux de savoir de la Ville d’Annecy.

commentaires

78% des Français souhaitent que l'écologie et la protection de l'environnement constituent une priorité dans l'action du gouvernement. 

Publié le 2 Septembre 2018 par Thierry BILLET

PARIS (Reuters) - La majorité des Français souhaitent que l'écologie constitue une priorité de l'action gouvernementale mais ils se montrent plutôt sceptiques sur la politique économique menée, selon les résultats d'un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche. 

D'après cette enquête, réalisée par téléphone du 31 août au 1er septembre, soit quelques jours après la démission du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot, 78% des Français souhaitent que l'écologie et la protection de l'environnement constituent une priorité dans l'action du gouvernement. 

Une semaine après la présentation par Edouard Philippe d'arbitrages budgétaires contestés, le jugement des Français sur la politique économique du gouvernement apparaît par ailleurs mitigé. 

S'ils sont 46% à penser que la politique économique mise en oeuvre par le gouvernement respecte plutôt les engagements de campagne d'Emmanuel Macron, seuls 37% jugent qu'elle produira des effets positifs pour les Français d'ici la fin du quinquennat et ils ne sont que 34% à estimer que cette politique économique est juste.

Cette enquête a été menée auprès d'un échantillon de 965 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

commentaires

Achetez un vélo chez Roule & Co !

Publié le 2 Septembre 2018 par Thierry BILLET

Marre des bouchons, envie de garder la forme et de faire des économies ? Cette année c'est décidé, vous passez au vélo pour tous vos déplacements !


Roule & Co est là pour vous aider, en renouvelant l’opération « C’est la rentrée, je passe au vélo avec Roule & Co ! » 


Pour toute adhésion (ou ré-adhésion),  vous aurez droit à :


-    1 vélo à remettre en état, à choisir dans notre stock. Plus de 200 vélos vous attendent, vous en trouverez forcément 1 fait pour vous.

-   1 séance de « vélo-école », pour vous donner tous les conseils qui vous permettront de rouler efficacement et en toute sécurité en ville.

-      L'accès à l'atelier pendant 1 an: outils, conseils de mécanos, achat de pièces détachées et vélos d'occasion

 

Opération valable jusqu’au 30/09 !

 

Pour vous aider à remettre votre vélo en état, notre atelier de Cran Gevrier est ouvert plus de 20h/semaine, avec tous les outils spécifiques vélo et les conseils de nos mécanos pour vous aider. Votre adhésion vous en ouvre les portes pour 1 an

 
Tarif de l'adhésion: 25€ tarif normal, 15€ petit budget
Valable 1 an, de date à date
 

 

commentaires

TERRES DU LAC, pour acheter des terrains agricoles autour du lac

Publié le 1 Septembre 2018 par Thierry BILLET

Pique-nique 

TERRES DU LAC

 

Rencontre de rentrée

Pique nique convivial et visite des terrains samedi 15 septembre

Pour tous les adhérents et amis de Terres du Lac

 

9h45  parking du Collège de Saint-JoriozVisite des parcelles Terres du Lac sur 4 communes avec les agriculteurs exploitants.

 

Ou 12h30 parking Mairie de LeschauxPique-nique tiré du sac sur la dernière parcelle en voie d’acquisition à Leschaux. Repli à l’intérieur en cas de météo perturbée.

 

VENEZ NOMBREUX

Vous trouverez des informations en consultant notre site

 

consultez notre site
TERRES DU LAC, pour acheter des terrains agricoles autour du lac
commentaires

Annecy Paysages 2018

Publié le 31 Août 2018 par Thierry BILLET

commentaires

Entretenir la flamme de la solidarité au lieu d’allumer le feu de la discorde

Publié le 30 Août 2018 par Thierry BILLET

Les propos du nouveau directeur de la Commission internationale pour la protection des ALPES (CIPRA) me vont droit au coeur : la crise climatique nécessite de se positionner comme citoyen du monde : le nationalisme est l'ennemi des écologistes et de la vie humaine sur la planète.

 
Point de vue : Entretenir la flamme de la solidarité au lieu d’allumer le feu de la discorde
 
La crise climatique et le nationalisme sont les deux plus grandes menaces de notre temps, déclare Kaspar Schuler, directeur de CIPRA International depuis juin dernier, à l’occasion du 30e anniversaire de l’action « Feux dans les Alpes"
 
(...) La diffusion de la notion de durabilité en tant que concept fondamental du développement montre que les innombrables pionniers avaient raison. En particulier ceux qui, depuis les années 1950, ont défendu inlassablement l’idée d’un traité de protection à l’échelle alpine. Ce traité est devenu réalité en 1995. Depuis cette date, la Convention alpine définit le cadre politique d’un développement économique compatible avec le respect de l’environnement.
 
Mais le travail n’est pas terminé. Une crise climatique imminente menace la région alpine. Et un poison bien connu palpite dans les veines de nombreux habitants des Alpes : le nationalisme.

Le changement climatique a montré ses crocs cet été avec la grave sécheresse qui a frappé les Alpes germanophones et qui, dans certains endroits, a entraîné une interdiction générale de faire du feu. Les feux dans les Alpes ont donc été remplacés par un show lumineux qui a fasciné les participants de l’événement organisé par l’Initiative des Alpes, Mountain Wilderness et la CIPRA à l’occasion du 30eanniversaire de l’action.

Le nationalisme célèbre une sombre renaissance en promettant des recettes simples pour résoudre les problèmes politiques. Or, il ne produit qu’une seule chose : des perdants. Mes vacances d’été au bord des eaux turquoise de la Soça en Slovénie me l’ont rappelé. Les rencontres chaleureuses avec les habitants des Alpes juliennes m’ont fasciné, au-delà des langues et des frontières. Mais les cicatrices du front de l’Isonzo encore visibles à flanc de montagnes et dans les villages ont ravivé en moi les terribles souvenirs de la Première Guerre mondiale. Au nom des idéaux nationalistes, les soldats slovènes, autrichiens, hongrois, allemands et italiens se sont entretués pendant deux ans sur les crêtes et dans les vallées, dans des combats qui ont coûté la vie à quelques 200 000 personnes.

C’est donc à nous, les habitants des Alpes d’aujourd’hui, qu’il incombe d’affronter ces deux menaces : le nationalisme et la crise climatique. Avec des actes d’innovation et de modestie, avec esprit d’ouverture et humanisme, unis par-delà les cimes et les frontières nationales. Pour que les feux ne brûlent pas en dévastant tout sur leur passage comme la guerre ou les feux de forêt, mais qu’ils fassent naître dans nos cœurs une flamme de solidarité.

 
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 70 80 90 100 200 300 > >>