Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Les HARAS, jeu trouble en prévision

Publié le 8 Novembre 2007 par Thierry BILLET in Municipales 2008

Nous avons toujours soutenu l'affirmation de Bernard BOSSON de l'inaliénabilité des HARAS et leur classement au réglement du PLU en zone non constructible. De sorte que les possibilités de promotion immobilière sur le site fussent sans objet.
C'est sans compter sur le jeu trouble de l'Etat qui a fait flamber la valeur du m² inconstructible en le faisant passer en quelques mois à 3 000 euros le m² ... Comment expliquer un tel prix pour du terrain qui n'est destiné qu'à une utilisation publique dans le cadre d'une ouverture au public du parc ?
Simultanément un groupe de promoteurs a fait parler de lui dans des conditions assez obscures; et alors qu'aucun espoir ne leur est offert par la Ville.
Cette flambée des prix, qui va faire peser sur les annéciens une charge de rachat du ténement des HARAS, est une flambée politique : ce n'est pas le technicien qui a estimé le prix qui l'a décidé. C'est une pression indirecte sur la Ville dans la stratégie d'affrontement entre Bernard BOSSON et l'UMP, du temps où il était encore Maire. Bernard BOSSON n'avait pas eu de mots trop forts pour s'en inquiéter et le dénoncer.
Alors que la plus grande transparence devrait être de mise, on apprend par l'ESSOR que le Conseil général serait intéressé par le site pour y installer des bureaux...
Maigre ambition que d'y installer des agents du Conseil général... A moins que ce ne soit la cantine des Conseillers généraux, bien excentrée aux TRESUMS, et dans un cadre moins charmant que celui des HARAS.
Sans préjuger des propositions que nous aurons à faire dans le cadre des Municipales, c'est nécessairement un équipement public à caractère culturel qui a sa place dans les HARAS, en respectant le caractère boisé du lieu.
On ne regrettera jamais assez que ce parc ait perdu 10% de sa superficie et 17 platanes pour y construire une rue qui n'a pas réglé les problèmes de circulation dans la Ville : les embouteillages rue Jean JAURES perdurent...
Ouvrir une route c'est générer du trafic supplémentaire : c'est un des acquis du GRENELLE de l'environnement... Dommage que Bernard BOSSON se soit entêté dans ce projet routier.