Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Écologiste annécien

SILA, un budget sincère (1) ?

J'ai appris au moins une chose en participant aux réunions du SILA.
C'est que c'est un excellent moyen de devenir sénateur et de le rester en faisant des promesses aux Maires qui le rejoignent et en faisant payer les travaux qu'ils n'ont pas réalisés jusqu'alors par ceux qui sont déjà adhérents...
A commencer par les communes de l'agglomération d'ANNECY qui finance 80% du buget du SILA pour le plus grand bonheur des communes qui rejoignent tardivement le syndicat du Lac pour en obtenir l'expertise technique, mais aussi le financement mutualisé.
Bernard BOSSON aimait à dire que les habitants des HLM d'ANNECY paient le raccordement à l'égout des riches qui se font construire de belles villas de plus en plus loin de la ville centre.
Il n'avait pas tout à fait tort.
Le reproche que l'on peut lui faire est de ne pas avoir vu comment le SILA pouvait devenir une machine de guerre efficace contre lui.
N'envoyant pas d'élu suffisamment aguerri au Bureau du SILA pour défendre les intérêts de la Ville, Bernard BOSSON a laissé l'influence de Pierre HERISSON s'étendre.
Tant que ce dernier était à l'UDF, tout allait pour le mieux.
Mais quand, après le ralliement de Pierre HERISSON à Charles MILLION dans l'alliance avec le FRONT NATIONAL à la Région RHONE ALPES, son ancien suppléant est passé dans le camp de l'UMP, il était trop tard...
Bernard BOSSON s'est réveillé trop tard lorsqu'il a commencé à se rendre compte avec l'affaire de l'abandon de la domanialité, puis de la loi littoral, que le SILA était devenu un outil politique de clientélisme qui se retournait contre lui.
A suivre...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :