Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Conseil de développement RHONE ALPES

Publié le 5 Juillet 2008 par Thierry BILLET dans Politique locale



La réunion du séminaire du CDRA du 2 juillet a permis de partager le futur bilan établi sur l’année 2007 et de recueillir les éléments forts de l’évolution du bassin annécien au sens large.

Pour donner quelques chiffres, il est remarqué que le bassin a perdu 452 hectares d’espace agricole et 61 hectares d’espace naturel entre 2000 et 2006. Le rythme de construction ralentit avec un délai de 120 jours de commercialisation au lieu de 70 jours en 2006/2007, et des promoteurs abandonnent certains projets ce qui n’existait pas jusque-là.

Je suis intervenu sur la question du Schéma de cohérence auquel chacun renvoie pour indiquer sa nécessité d’un travail de cadrage de l’évolution du territoire. Or le SCOT arrive comme les carabiniers : trop tard.

Bien entendu, il est aujourd’hui reparti de l’avant depuis le changement de président, et Joseph GRIOT a eu raison de souligner que d’ores et déjà le SCOT donne des avis sur les plans locaux d’urbanisme dans le sens du développement durable.

Mais on ne fera pas oublier les déclarations de Bernard ACCOYER selon lequel le SCOT ne servait à rien (sic) et qu’il n’en avait pris la présidence qu’à la demande de ses « amis » (sic).

Compte tenu des délais de concertation, d’enquête publique, etc. le SCOT ne sera pas adopté avant 4 ans. « 6 ans » a annoncé récemment Bernard ACCOYER au conseil municipal d’ANNECY LE VIEUX après une question de l’ami Eric SERVEL.

Les discussions ont porté en sus de ce constat sur une nette augmentation de la précarité dans le bassin. 85% des demandeurs en attente de logements sociaux sont aujourd’hui en deçà du seuil de 1.024 € si ils sont seuls ou de 1.900 € pour un couple avec 2 enfants. 1.000 personnes sont ainsi hébergées par des tiers.

Quant aux déplacements, le projecteur doit être porté sur la progression de 33% de la fréquentation des bus de la SIBRA alors que l’offre n’a augmenté que de 9% : il y  a donc bien un gain net de fréquentation significatif. On note aujourd’hui une fréquentation de 92 voyages par an et par habitant alors que la moyenne nationale est de 79. Cela illustre l’efficacité de la politique d’offre de transports collectifs développée par la SIBRA depuis plusieurs années. Et renvoie à la question de l’augmentation du « VT », le versement transport que doivent verser les entreprises  pour financer le transport collectif : l’augmentation du prix du pétrole nous oblige à être encore plus ambitieux dans l’offre de solutions de transports collectifs.

Dernier élément à souligner, c’est le débat sur l’aménagement du territoire autour de deux dimensions : le sillon alpin et l’arc franco-valdo-genevois organisé autour et par GENEVE dont ANNECY est pour le moment absente, alors que le nombre de frontaliers a augmenté de 9% entre décembre 2006 et décembre 2007 pour atteindre 5.770 personnes dans l’agglomération. Si ANNECY a pu considérer que sa richesse et son développement tertiaire lui rendaient inutiles de se préoccuper de l’aire métropolitaine de GRENOBLE à GENEVE, les participants ont convenu de la nécessité de contacts formels avec nos voisins pour comprendre leur stratégie, mesurer l’impact sur le bassin et envisager les mesures d’adaptation ou d’opposition utiles.


commentaires

Ingrid BETENCOURT est libre

Publié le 4 Juillet 2008 par Thierry BILLET dans C'est personnel












La libération d'Ingrid BETANCOURT, le message d'amour et de solidarité qu'elle porte depuis ces deux jours est un bonheur pour tous et pour chacun.

A l'adresse :

http://lesverts.fr/article.php3?id_article=4102

Allez écouter l'allocution d'Ingrid au
            
Congrès des VERTS mondiaux
en 2001.

Ce soir, offrons nous le plaisir de partager la joie de celle qui déclarait à l'instant à la télé qu'elle voulait "changer le monde"; et disait en 2001 au congrès mondial des VERTS son angoisse pour l'avenir de la planète en ce début de siècle.

Pour mieux comprendre ce qui se passe en COLOMBIE, qui est le président URIBE, etc. je vous conseille le site d'un jeune expatrié franco-suisse :

http://www.ikiru.ch/tonio/

Vive la vie !




commentaires

Balles réelles suite...

Publié le 2 Juillet 2008 par Thierry BILLET dans C'est personnel


La réalité de la réaction de Nicolas SARKOZY dépasse ce que j'imaginais hier.

Le chef d'état major de l'armée de terre, M. CUCHE, a annoncé sa démission.

Voilà une réponse digne aux critiques acerbes dont l'armée de terre a été l'objet de la part du chef de l'Etat.

Elle devrait donner à réfléchir à tous ces "responsables mais pas coupables" qui ont perdu l'excellente habitude de démissionner lorsque leur probité ou leur honorabilité est suspectée.

Ailleurs en EUROPE, un ministre tire les conséquences politiques de la révélation qu'il employait une femme de ménage au noir.

En FRANCE, cela semble aujourd'hui hors de question au nom de la présomption d'innocence.

Mais pour que notre système social vive, il faut que la femme de César soit insoupçonnable, et pas seulement César lui-même.

La seule mise en cause de l'honorabilité d'un élu sur le fondement d'une démarche pénale qui justifie sa mise en examen devrait le conduire à se retirer.

L'ère de la Chiraquie a illustré un retour en arrière radical par rapport aux années JOSPIN.

Mais derrière l'abstention aux élections et les autres marques de manque de civisme, c'est la morale qui est en cause.

Merci au Général CUCHE de donner cette leçon au personnel politique.
commentaires

Balles réelles

Publié le 1 Juillet 2008 par Thierry BILLET dans C'est personnel


Je prends seulement connaissance de cette invraisemblable histoire de la démonstration en caserne d'un exercice anti terroriste où l'on a utilisé des balles réelles...

Comment imaginer un tel accident ? Par exemple que les balles réelles soient stockées dans une caserne avec les balles à blanc ?

Si nous étions "dans le civil", Nicolas SARKOZY ou Rachida DATI auraient annoncé sans délai le vote d'une loi réprimant plus durement les auteurs de telles infractions...

On imagine les titres :

"Je ne tolérerai plus les tirs à balles réelles lors des exercices".

"Cette situation d'impunité doit cesser"

"Vous voudriez que je laisse les soldats continuer de se tromper dans leurs balles et que le gouvernement ne fasse rien ?"


Cela me rappelle le communiqué de presse de Bernard ACCOYER, après l'accident d'ALLINGES suggérant d'interdire le passage des cars aux passages à niveau...

Nous sommes dans la loi spectacle, loin, très loin d'une activité législative marquée du sceau de l'effectivité : on vote une loi après chaque fait divers, en se moquant totalement de ses conséquences.

Soit, elles n'ont aucune application : pas de décret d'application, pas d'arrêtés... Uniquement le bluff médiatique. C'est fréquemment le cas en matière environnementale. On publie une circulaire sans effet juridique, en lieu et place d'un texte contraignant comme sur les normes applicables à l'incinération...

Soit, elles sont d'application catastrophique pour les droits humains, comme la surenchère de textes sur les étrangers qui leur rendent la vie impossible, comme on l'a vu récemment avec l'incendie du centre de rétention de VINCENNES provoqué par la révolte des étrangers "stockés" là, sans jugement, sans motif, sans preuves...

46 ont été libérés sans motif hier de leur nouveau centre de rétention surchargé. On ne leur a même pas payé le titre de transport pour repartir à PARIS : ce sont les associations et les journalistes présents qui se sont cotisées. Si on les libére aujourd'hui sans raison, pour quelle raison les avait on enfermés ?

Ainsi va notre pays.





commentaires

Conférence Lac...

Publié le 27 Juin 2008 par Thierry BILLET dans Environnement


A l'occasion de la conférence de presse du Préfet concernant la reprise de la pêche de l'omble chevalier, Pierre BRUYERE, président du SILA, a confirmé la relance de la "Conférence Lac", c'est à dire la réunion en une seule instance des collectivités territoriales concernées par la gestion durable du Lac : communes pieds dans l'eau, intercommunalités, SILA et l'Etat qui est propriétaire du plan d'eau.

Pierre BRUYERE a précisé que la structure serait organisée en trois pôles :

Un collège des élus et des décideurs publics, lieu de la prise de décisions

Un collège des usagers et associations du Lac , lieu du débat citoyen et des échanges de points de vue

Un collège des scientifiques, en charge de fournir aux deux premiers collèges les éléments de compréhension du fonctionnement de l'éco système permettant d'éclairer soit les conflits d'usage, soit les décisions politiques à prendre, soit les interrogations sur l'état du milieu naturel

Le SILA se dotera ainsi des moyens d'un pilotage à moyen terme du lac de manière à tenter d'anticiper sur les enjeux écologiques de la gestion durable du plan d'eau et de ses rives.

Cela devrait permettre d'aborder de manière efficace la question de la réhabilitation des roselières et tous les autres problèmes auxquels le lac sera confronté.





commentaires

Reprise de la pêche de l'omble chevalier

Publié le 24 Juin 2008 par Thierry BILLET dans Environnement


Si vous allez chez votre poissonnier, il est inutile de demander de l'omble chevalier "pas trop gras"...

C'est la phrase que le Préfet M. BILAU vous évite de prononcer en interdisant la commercialisation et la consommation d'ombles chevaliers de plus de 39 centimètres pêchés dans le lac d'ANNECY.

Cette décision est logique : le PCB est hydrophobe = il ne reste pas dans l'eau et se fixe sur des particules de matière  (poussière, feuille, etc.) pour venir se déposer au fond du lac.

Au fond, il est avalé par des poissons qui descendent au profond pour se nourrir.

Le PCB se fixe alors dans les graisses = plus le poisson est gras ,plus il a pu fixer de PCB.

En interdisant les poissons de plus de 39 centimètres, on élimine les poissons potentiellement les plus contaminés, et on évite la consommation par l'homme.

Ces poissons peuvent continuer de vivre leur vie de reproducteur.

L'AFFSA a conclu en ce sens.
J'avais suggéré cette sortie de crise dans ce blog après l'interdiction de toute pêche, elle est utile et sensée.

Reste que loin de considérer que le problème était résolu, il nous faut maintenant anticiper sur les éventuels problèmes à venir et disposer d'une information scientifique de premier plan sur le fonctionnement de l'éco-système du lac.

En attendant, l'eau du lac est sans reproches lorsqu'elle sort de votre robinet.

La Ville d'ANNECY pour illustrer cela va renoncer à l'achat de bouteilles d'eau minérale pour ses réceptions : de l'eau du lac et exclusivement de l'eau du lac.

La pédagogie passe par l'exemple.
commentaires

GPL pour les bateaux du lac

Publié le 23 Juin 2008 par Thierry BILLET dans Environnement


La question du lac est essentielle pour toute la population de la cluse du Lac.

On doit donc tout mettre en oeuvre pour trouver des solutions pragmatiques et efficaces aux problèmes qui se posent.

Dans ce sens, la volonté de Jean Luc RIGAUT de relancer la "conférence lac", c'est à dire la réunion de toutes les communes "pieds dans l'eau" et de tous les utilisateurs du lac pour décider ensemble de la gestion durable du plan d'eau et de ses aménagements est-elle une nécessité qui devrait se concrétiser prochainement.

Mais on n'a pas besoin d'attendre pour lancer des initiatives de court terme et utiles.

Par exemple, l'association des utilisateurs de bateaux à moteur (AULA) n'est pas opposée à l'installation d'une pompe au GPL qui aurait l'avantage de permettre de ravitailler les bateaux avec une source d'énergie non polluante.

Cela permettrait à des touristes par exemple hollandais qui utilisent déjà le GPL de naviguer sur le lac.

Et cela serait apprécié des loueurs de bateaux comme j'ai pu le vérifier en discutant avec certains d'entre eux ce week-end. D'autant qu'il coûte moins cher que le gazole !

C'est donc une solution d'avenir dans le sens d'une reconversion progressive de tous les bateaux du lac sur des modes de propulsion excluant les hydrocarbures.

Mais il n'y a pas de pompe GPL sur le lac...

Nous allons vite y remédier.



commentaires

Coupe d'europe d'athlétisme...

Publié le 22 Juin 2008 par Thierry BILLET dans C'est personnel


Le sport m'intéresse peu, voir il m'irrite.

Je trouve la plupart des sportifs, et notamment les footballeurs désespérement incapables d'expliquer autre chose que : "il aurait mieux valu gagner que perdre ou que pour le prochain match, ils feront tout ce qu'ils peuvent pour gagner, mais que si ils perdent ce sera à l'insu de leur plein gré"...

Et je trouve insupportables les salaires versés aux footballeurs ou aux tennismen...

Heureusement, les deux jours de compétition de la coupe du monde d'athlétisme m'ont donné à voir une autre facette du sport dans des conditions de fair play, de convivialité et d'enthousiasme populaire  que les dérives racistes et xénophobes des stades de foot font oublier, malheureusement.

Pendant deux jours, un public nombreux a participé à une fête où toutes les nations ont été applaudies et les champions, en pleine préparation des Jeux Olympliques, ont donné tout ce qu'ils pouvaient pour leur équipe.

Je garderai le souvenir de cette équipière française perdue en dernière place du 5.000 mètres et applaudie longuement par le public pour l'aider à aller jusqu'à la ligne d'arrivée.

Avec la Fête de la Musique en plus le samedi soir, et le plaisir d'écouter Christophe CHENU et son dernier concert en famille avec ses enfants pour un adieu de leur groupe "Secret de famille", quel week end !

Ne manquez pas leur disque "Childhood Memory" chez tous les bons disquaires pour apprécier la virtuosité des compositions de Simon CHENU.



commentaires

Pestition contre les pesticides

Publié le 21 Juin 2008 par Thierry BILLET dans Environnement


L'association AGIR POUR l'ENVIRONNEMENT a lancé depuis quelques semaines une campagne contre l'usage immodéré des pesticides.

Vous pouvez la soutenir à l'adresse suivante :


www.agirpourlenvironnement.org

Cette question de la maîtrise de l'utilisation des produits phytosanitaires est devenue un véritable enjeu de santé publique.

Aujourd'hui, plus personne ne peut ignorer la contamination diffuse des polluants organiques persistants y compris dans des secteurs géogarphiques situés en dehors de toute industrie.

Ces "micro doses" dont on a longtemps nié la menace qu'elles représentent sont aujourd'hui identifiées comme de véritables bombes à retardement.

C'est la raison pour laquelle le service espaces verts de la Ville d'ANNECY a engagé, notamment dans le cadre de l'agenda 21 conduit par André MUGNIER, une politique résolue de réduction de l'utilisation de ces produits de l'ordre de 60% en quelques années.

Cette politique sera encore renforcée dans les mois qui viennent après l'avis unanime de la commission environnement en ce sens.

Cela se traduit par exemple par la décision de laisser pousser l'herbe au pied des arbres au lieu de les traiter à l'herbicide, puis de la faucher régulièrement.

Ou de renoncer purement et simplement à "traiter" certains espaces publics.

Cela suscite quelques lettres d'annéciens qui s'en étonnent.

Mais notre santé est en jeu et la Ville doit être exemplaire, notamment pour protéger le personnel municipal qui est le premier exposé à ces substances toxiques, et doit revêtir des équipements de protection individuelle contraignants pour les épandre.

Nous irons plus loin encore en collaboration avec la Ligue pour la protection des oiseaux dans la recherche de plantations d'espèces méllifères pour lutter contre la décimation des abeilles.



commentaires

Contrat local de développement Rhone Alpes

Publié le 19 Juin 2008 par Thierry BILLET dans Politique locale


Réunion intéressante de lancement du Forum du CLD sur le développement durable, animé par Patrick LANDECY.

Les présentations ont permis de discuter des notions d'étalement urbain et de périurbanisation, et de les appliquer à l'évolution de l'aire urbaine d'ANNECY depuis 15 ans.

Malgré sa faible part en termes de logements, la maison individuelle se taille la part du lion dans la consommation d'espace.

Les 5% de maisons individuelles construites
 ont consommé 800 hectares.


Les 70% des collectifs ont consommé 250 hectares...

Cette situation est stable depuis 15 ans; c'est à dire que 500 maisons individuelles sont construites chaque année.

Ce qui signifie que les politiques conduites jusque là n'ont pas été efficaces pour limiter cette course folle au "mitage" de l'espace agricole.

Il faut dire que l'on n'a pas fait grand chose en ce sens, et notamment Bernard ACCOYER qui a volontairement laissé stagner la mise en oeuvre du Schéma de cohérence territoriale... et vient d'annoncer au conseil municipal d'ANNECY LE VIEUX qu'il ne serait pas adopté avant 6 ans !!!

Le directeur de l'OPAC devait rappeler à cette occasion que le collectif coûte plus cher au mètre créé à construire qu'une maison individuelle...

Ce qui s'explique aisément puisque le coût d'équipement collectif de la maison individuelle est largement socialisé (réseaux, route,etc.) tandis que le prix du foncier y est plus faible.

Nous marchons donc bien sur la tête, et François BLANCHUT, ancien maire d'EPAGNY, devait rappeler que le maintien de 36.700 communes en FRANCE était une situation insupportable eu égard à la nécessaire coordination des politiques d'aménagement du territoire.

Mais surtout, l'éloignement géographique croissant de familles peu fortunées venant ensuite travailler sur ANNECY ne prend pas en considération le "coût d'usage" de cette décision imposée et notamment les déplacements qui seront nécessaires.

Ce coût d'usage, alors que le pétrole flambe, va rendre la vie impossible à court terme à une partie croissante de nos concitoyens.

Le chiffrage de cette dépense à venir devrait être intégré dans le choix d'investissement : il est aujourd'hui encore ignoré.


commentaires
<< < 300 310 320 321 322 323 324 325 326 327 328 329 330 340 350 > >>