Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

Services oubliés

7 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

C'est peut-être un détail pour vous; mais il en dit long sur la désorganisation des services municipaux. Les panneaux de signalisation des bureaux de vote ont fini d'être démontés cet hiver. Et voici un panneau datant de septembre 2022 encore en place en décembre 2022. Un oubli sans aucun doute; mais un oubli qui montre que la mécanique bien rodée des services municipaux depuis 40 ans sur un sujet basique comme la pose et la dépose des signalisations temporaires est aujourd'hui à vau l'eau.  Ah tiens  on a oublié celui-là... Bof, aucun maire-adjoint ne l'a vu, le maire non plus. Pas de relance du service; d'autres choses à faire. Et puis, le chef s'en va et il n'est pas remplacé. Et puis le collègue non plus n'est pas remplacé. Et puis, ASTORG a dit blanc; mais l'adjoint de LARDET a dit noir et donc ils ont décidé de ne pas faire. 

Et c'est ainsi que se délite le service public municipal, meurtrissant les agents et désespérant les anciens élus et les habitants témoins de ce naufrage continu.

Services oubliés
Lire la suite

Concert GRAND ENSEMBLE VOCAL d'ANNECY

6 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Il reste quelques places en pré-vente pour le concert VIVALDI et RHEINBEGER ce dimanche 11 décembre à 17 heures à la cathédrale d'ANNECY rue Jean-Jacques ROUSSEAU. 70 choristes, 15 musiciens , 2 solistes et des oeuvres émouvantes ou gaies.  N'hésitez plus ! par courriel tbannecy@gmail.com

 

Concert GRAND ENSEMBLE VOCAL d'ANNECY
Lire la suite

De Charybde et Scylla sur le marché de Noël

5 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Cette fois, c'est un "village des enfants" sans aucun tri sélectif que nous propose la Ville d'ANNECY. Les photos ci-dessous en témoignent. Deux gros bacs noirs de chez EXCOFFIER et rien pour trier dans ce "village des enfants" affublé de trois buvettes et de deux magasins sans lien avec les têtes blondes. Le groupe de JLR a interpellé l'exécutif municipal sur les irrégularités de ce marché public du marché de NOÊL où aucun engagement n'est tenu par les titulaires sans que la Ville réagisse et où les consigne de sécurité ne sont pas respectées. 

De Charybde et Scylla sur le marché de Noël
De Charybde et Scylla sur le marché de Noël
Lire la suite

Les engagés, avec la CIMADE

4 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

A la Turbine, à 20 heures 30, ce mercredi 7 décembre, projection du film "les engagés" réalisé par Emilie FRÈCHE sur le thème de l'accueil des migrants par des gens "ordinaires" sur les routes de l'exil. La CIMADE a été invitée à présenter son action à la suite de cette projection. N'hésitez pas à venir vous informer.

Les engagés, avec la CIMADE
Lire la suite

ébriété énergétique à BONLIEU

3 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Malgré mes alertes au Maire et au Premier adjoint en charge de la transition écologique, l'immense panneau publicitaire électrique à BONLIEU reste allumé alors que se précise la menace de coupures électriques cet hiver. Selon l'ADEME, c'est la consommation électrique de 4 ménages; selon NEGAWATT, celle de 3 ménages pour un panneau de 2 mètres carrés. Celui de BONLIEU doit faire 18 mètres carrés. Et on ne parle pas des 2 écrans géants de l'accueil de la Scène nationale, ni des écrans de la galerie qui restent ouverts même la nuit quelquefois. Alors que la Ville demande aux annéciens de s'équiper de lourds rideaux pour économiser l'énergie (ce n'est pas une blague), balayer devant sa porte ne gênerait personne et montrerait un minimum de cohérence municipale. Alors, vous les éteignez ou pas ? 

ébriété énergétique à BONLIEU
Lire la suite

De plus en plus d'agents en grande détresse...

2 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

C'était il y a quelques mois, j'écrivais sur la maltraitance des agents municipaux par le binôme infernal LARDET/ASTORG. C'est ici . Je suis un éternel optimiste. J'espérais que le bien être au travail allait devenir le mantra d'une équipe de bric et de broc. Et bien rien de tel.

Le syndicat UNSA dans une lettre ouverte aux élus écrit : "Aujourd'hui la situation générale continue de se dégrader de jour en jour et les perspectives d'amélioration semblent très lointaines, voire inexistantes. Lorsque nous passons dans les services, nous constatons un grand désarroi de tous les agents qui n'en peuvent plus. (...) Bon nombre de nos collègues ne trouvent plus de sens dans leur travail, ne comprennent pas où ma collectivité veut les mener. Il n'y a toujours pas suffisamment de lisibilité et de cadre pour les services et les directions. Comme en 2021, il est toujours aussi compliqué de savoir "qui fait quoi et qui décide de quoi".

L'élément pathogène est simple à identifier : c'est l'alliance LARDET/ASTORG dont on savait dès l'élection qu'elle ne tiendrait pas. Et maintenant qu'ils se livrent une guerre de tranchées à la Ville et à l'agglomération, plus aucun dossier n'avance. Les services sont livrés à eux-mêmes avec des instructions divergentes selon que leur élu de référence est ASTORGien, LARDETiste ou aucun des deux. ASTORG/LARDET ont encore trois longues années pour finir de détruire l'oeuvre de leurs prédécesseurs et  de casser le service public municipal. Rien ne les en empêchera puisque l'appât de leurs indemnités d'élus leur ôte le seul courage que cette situation mérite : leur démission collective pour éviter la faillite à laquelle ils conduisent la collectivité.

PS : J'ai interpellé Benjamin MARIAS sur les chiffres qu'il publie dans le bulletin municipal. Je ne manquerai pas de vous livrer sa réponse si j'en reçois une. Improbable puisque les annéciens se plaignent de ne plus recevoir de réponses à leurs courriers à la Ville.

 

 

De plus en plus d'agents en grande détresse...
Lire la suite

Les chats bien pires que les éoliennes !

1 Décembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Qui, des éoliennes ou des chats, sont les plus nocifs pour la biodiversité ?

Chat alors. Les éoliennes sont régulièrement décriées pour leur impact sur la biodiversité, en particulier sur les oiseaux. Pourtant, une autre menace représente un danger davantage méconnu pour nos amis à plumes : le chat.

Commençons par poser les bases. Il y a environ 8000 éoliennes terrestres dans le parc français en 2022. La Fédération des fabricants d'aliments pour animaux (Facco) estime à 15,1 millions le nombre de chats domestiques en France en 2020, selon une étude réalisée par l’institut Kantar, qui ne comptabilise pas les chats errants.

Les éoliennes sont un danger pour certaines espèces, notamment pour les oiseaux et les chauves-souris. Ce danger peut être direct (collision des animaux avec les pales) ou indirect, lorsque le défrichage d’espace au sol pour installer les éoliennes dégrade ou détruit l’habitat d’espèces - même si cela est plus difficile à mesurer. De leur côté, les chats sont des prédateurs naturels qui chassent de nombreux petits mammifères, oiseaux ou reptiles. D’après une étude australienne publiée dans la revue Nature, ils sont responsables, au moins en partie, de l’extinction de 63 espèces de vertébrés, et sont particulièrement dangereux au sein d’écosystèmes insulaires.

 

Selon une étude de suivi menée par la Ligue de protection des oiseaux (LPO) entre 1997 et 2015, une éolienne serait responsable de la mort de sept oiseaux en moyenne chaque année en France.  Cette étude n’est pas exhaustive, mais il s’agit de la plus aboutie à ce jour dans le pays - tout en gardant en mémoire que certains cadavres ne sont pas retrouvés et peuvent être récupérés par des prédateurs. 8 à 10% des animaux blessés qui sont recueillis dans les refuges et centres de soins de la LPO sont victimes de chats, et 84% d’entre eux sont des oiseaux. Au total, un chat tuerait entre 5 et 10 volatiles chaque année, toujours selon l’association (France info).

Si l’on se concentre sur la « capacité meurtrière » de ces deux entités vis-à-vis des oiseaux, elles sont relativement similaires. Mais lorsqu’on la rapporte à l’ensemble du parc éolien, ou du nombre de chats, on obtient donc au moins 56 000 oiseaux tués par les éoliennes chaque année en France versus environ 75 millions par les chats. Les ordres de grandeur sont simplement incomparables, mais les deux restent problématiques pour la faune et il existe plusieurs manières de réguler ces menaces.

Pour découvrir les solutions pour limiter ces impacts, lire l’article en intégralité sur vert.eco

Lire la suite

Benjamin MARIAS et les chiffres qui veulent tromper

29 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

En plus de manier la langue de bois, notre premier adjoint n'hésite pas à vouloir tromper les annéciens en utilisant des références inadaptées. En page 35 du bulletin municipal de novembre-décembre 2022, ne voilà t'il pas qu'il compare les motorisations de la flotte municipale entre 2018, 2022 et 2026. Bien entendu, vous savez que les élections municipales ont eu lieu en 2020. Il fallait donc pour être honnête utiliser les chiffres de la fin d'année 2020 correspondant aux investissements lancés par l'équipe précédente. Sauf que l'on aurait alors constaté que la progression annoncée dans l'article était quasi inexistante quant aux motorisations vertueuses. Par exemple, concernant l'auto partage, Benjamin MARIAS a le toupet d'annoncer zéro voiture en 2018 et 2 en 2022. Sauf que la convention avec CITIZ a été finalisée en 2019 et mise en oeuvre en suivant. Il y avait déjà en 2020 deux véhicules dans la convention signée avec CITIZ. Et donc RIEN n'a été fait de mieux par l'actuelle équipe municipale. Ce qui est fabuleux en revanche c'est qu'il annonce sans l'once d'un regret un total de 701 véhicules en 2018 et de 775 en 2022. C'est à dire qu'ils ont fait augmenter la flotte municipale de 10% au lieu d'arrêter les achats de véhicules et de stabiliser la flotte déjà très importante héritée de la fusion des 6 communes en 2019. Qu'ils soient électriques ou pas, c'est le nombre de véhicules qu'il faut faire baisser, un minimum pour des écologistes !

Lire la suite

Ceux qui sèment

28 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Avant les élections municipales de 2020, j'avais installé un maraîcher sur les anciennes serres municipales avenue des BARATTES. L'hypothèse de travail était de lui confier a minima un hectare de terrain en pleine terre pour assurer la viabilité de l'activité et anticiper une autre occupation de ce terrain qui est une réserve foncière en coeur de ville. J'apprends par des techniciens municipaux que rien n'a été fait en ce sens et que le maraîcher n'a toujours pas obtenu cet engagement que JLR avait pris envers lui. Pour des écologistes qui ont baratiné les annéciens sur leur programme alimentaire local (j'entends encore ASTORG pérorer sur l'installation de parcelles de blés anciens pour alimenter les boulangeries annéciennes !) l'illustration minimale de leurs promesses passait par "Ceux qui sèment". Et ils n'ont rien fait sur ce coeur de cible de leur programme depuis 30 longs mois.

Lire la suite

Benjamin MARIAS

27 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

J'ai participé le 24 novembre à une table ronde organisée par ma banque, le CRÉDIT COOPÉRATIF, sur la thématique du développement soutenable dans les territoires. Après une présentation abscons illustrée de transparents illisibles par une professeure de GRENOBLE, Benjamin MARIAS y représentait la Ville d'ANNECY. Je souhaitais connaître comment la Ville mettait en oeuvre concrètement ses politiques publiques en ce domaine. Et je ne fus pas déçu.

Savez-vous que la Ville applique la méthodologie du "donut" ? Savez-vous que ce qui est difficile, c'est la mise en oeuvre de processus coopératif ? Savez-vous que la Ville est adhérente de la "Fabrique des transitions" ? Nota : C'est là qu'ASTORG avait trouvé son ex-futur DGS qui a refusé de prendre son poste après un tour de piste de quelques heures.

Savez-vous que Benjamin MARIAS est allé faire un voyage d'étude à AMSTERDAM sur ce sujet mais qu'il n'y avait rien de concret à y voir ? C'était tellement mauvais que l'animatrice l'a gentiment relancé sur AMSTERDAM, mais sans plus de succès.

Pas un seul exemple concret, aucune explication sur la manière dont la Ville applique ces concepts de manière tangible. Il aurait pu être en cours devant des étudiants en commerce équitable, ou représenter n'importe quelle ville de France et de Navarre, ou présenter la démarche devant ses clients en greenwashing appliqué. Hors sol, comme toute l'équipe municipale en fait.

 

Lire la suite