Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Valls-Platini, un une deux raté...

Publié le 9 Octobre 2015 par Thierry BILLET

En football, on connaît le "une, deux", je te fais une passe, tu me remets la balle et je marque. Exactement le tandem VALLS - PLATINI ! Le premier est vilipendé pour avoir utilisé un avion officiel pour aller regarder jouer BARCELONE en famille en ALLEMAGNE. Le second tente de lui sauver la mise et affirme que ce voyage avait pour but de préparer l'EURO 2016 en FRANCE. Le second est mis en cause pour avoir touché 2 millions d'euros de M. BLATTER alors qu'il était à PARIS et l'autre à ZURICH. Le premier ministre lui rend la pareille : quel scandale d'insinuer quoi que ce soit sur cette gloire nationale ! Patatras, la commission d'éthique de la FIFA (et la Justice suisse) y trouvent à redire : M. Platini ne remplacera jamais M. BLATTER à la tête de la FIFA.  Le une deux a raté. Et tant mieux car M. Platini a voté en faveur du Mondial de football au QATAR en 2020 et ça c'est impardonnable. Et quel camouflet pour VALLS...

commentaires

Mobilisez votre épargne pour les ENR

Publié le 8 Octobre 2015 par Thierry BILLET

commentaires

Train du climat le 8 octobre

Publié le 7 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Ne manquez aucune conférence lors de la journée du 8 octobre autour du train du climat à partir de 10 heures "ça chauffe pour la forêt" et ensuite toutes les heures, jusqu'à la conférence du soir à la salle Pierre LAMY sur la modélisation des changements climatiques à 20 heures 30.

Et tous les stands des partenaires de la manifestation autour du pôle d'échange.

Tous les renseignements ici :

commentaires

IVG, réaffirmer le droit des femmes à dispose de leur corps

Publié le 7 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Pour les gens de ma génération, le vote de la loi VEIL en 1975 après une longue bataille pour obtenir la reconnaissance du droit à l'avortement a été un moment exceptionnel.

Il faut rappeler l'action positive de Marisol TOURAINE et du gouvernement en ce domaine : le remboursement à 100% des actes d’IVG par l'assurance maladie ; la revalorisation du forfait pour soutenir cette activité dans les établissements de santé ;le lancement du site ivg.gouv.fr pour garantir une information neutre et objectif sur Internet ; la suppression de la condition de détresse pour pouvoir avorter ; l'extension du délit d'entrave à l'information sur l'IVG.

A l’occasion de la journée mondiale pour le droit à l’avortement, Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes a annoncé la création d'un numéro national d'information sur l'IVG et le lancement d'une campagne de communication sur le droit des femmes à disposer de leur corps.
Alors qu'un tiers des femmes se sent insuffisamment informé sur l'interruption volontaire de grossesse (IVG), Marisol TOURAINE a annoncé la création d' un numéro national anonyme et gratuit, le 0800 08 11 112, qui permet dès aujourd'hui de répondre à toutes les demandes d'information, de conseil, de soutien et d'orientation en matière d'IVG, mais aussi de sexualité et de contraception. Ce numéro, confié au Mouvement français du planning familial, garantit des informations neutres et objectives sur les droits sexuels et reproductifs des femmes.
Marisol TOURAINE souhaite aller encore plus loin pour faciliter l'accès à l'IVG. C'est pourquoi elle défend de nouvelles mesures dans le cadre du projet de loi de modernisation de notre système de santé, actuellement en cours d'examen au Sénat. Ainsi, pour améliorer l'offre dans tous les territoires, ce projet de loi permet aux sages-femmes de pratiquer des IVG médicamenteuses et aux centres de santé de pratiquer des IVG instrumentales. Pour améliorer le parcours des femmes, il prévoit la suppression du délai de réflexion de 7 jours entre les deux consultations médicales prévues par la loi.
"Comme 9 Français sur 10, je considère que le droit à l'avortement est un droit fondamental des femmes. Avec ce numéro national et cette campagne de communication, j’ai voulu dire aux femmes qu’elles peuvent décider librement de ce qu’elles font de leur corps. Il est important de le réaffirmer".

commentaires

Qualité de l'air, bon début !

Publié le 6 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Reunion du comité de pilotage sur la qualité de l'air vendredi dernier pour valider avec les associations, les représentants de l'Etat et des institutions en charge de la mesure de la qualité de l'air et de la santé publique, les modalités du travail en commun. Toutes les associations invitées ont accepté de participer dans un esprit constructif, en particulier les associations regroupées dans le "Grenelle des transports et de la qualité de l'air", représentées par MM. LABASSE et PERRIER qui ont réaffirmé leur souhait de travailler de concert pour réduire cette nuisance au sein du bassin de vie. AIR Rhône Alpes sera de bon conseil dans ce travail car elle a la capacité technique de modéliser les impacts de telle ou telle mesure sur la qualité de l'air par anticipation, ce qui est un élément déterminant pour apprécier la pertinence de telle ou telle mesure : réduction de la vitesse de l'autoroute dans son tronçon urbain, réduction généralisée de la vitesse en ville, mesures d'interdiction des foyers ouverts, etc.

Il faut retenir de cette réunion que ce qui est réellement préoccupant est moins les pics de pollution très médiatisés que la pollution de fond, celle de tous les jours, qui a une influence de long terme sur notre santé. C'est tous les jours qu'il faut réduire la pollution de l'air et non simplement s'en préoccuper lorsque les conditions atmosphériques réduisent les capacités de dilution des polluants dans l'air.

Rendez vous donc si vous voulez participer au travail de ce comité le vendredi 14 novembre à 18 heures 30 à la salle des eaux et forêts, boulevard du fier. Ce n'est pas une réunion d'information, c'est une réunion qui va lancer le comité officiellement et qui va répartir les acteurs dans les différents ateliers de travail qui auront lieu début novembre. 700 personnes ont été tirées au sort dans les communes de l'agglo et sont invitées en plus des représentants associatifs de l'environnement, de la santé publique, etc. Bienvenue si vous souhaitez vous investir dans ce travail participatif.

En tous cas cette réunion du comité de pilotage a répondu à toutes nos attentes, sur le modèle de ce que nous pratiquons au sein du club climat de la Ville.

commentaires

Vite, la faute à Météo France !

Publié le 5 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Des élus sans vergogne (mais dans ce département, qu'y a t'il d'autres entre MM. CIOTI et ESTROSI ?), relayés par des journalistes attirés par le bon vieux scandale médiatique mettent en cause Météo France à propos du drame survenu dans les ALPES MARITIMES. Pas un mot sur la multiplication de ces phénomènes d'une violence inédite en lien avec le réchauffement climatique, pas un mot sur l'imperméabilisation des sols qui accélére le ruissellement de l'eau et empêche toute infiltration, pas un mot sur les constructions dans des zones historiquement inondables... Un bouc émissaire, vite  pour qu'on n'évoque pas la maitrise de l'urbanisation et le reste !

commentaires

Pas encore à la NEF ? C'est le moment pourtant !

Publié le 2 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Face à l’urgence climatique et à l’approche de la 21ème Conférence sur le Climat fin novembre à Paris, Energie Partagée et la Nef s’associent pour inciter les citoyens à s’impliquer directement dans la transition énergétique.

Épargnons le Climat, c’est une grande campagne de mobilisation nationale qui propose une vraie alternative citoyenne aux énergies fossiles. Plutôt que de rester les bras croisés pendant que se décide le sort de la planète, chacun peut agir concrètement en finançant dès maintenant des dizaines de projets locaux d’énergies renouvelables qui en ont besoin. Ces projets, ancrés dans le territoire et maîtrisés localement par les citoyens, apportent une réponse pragmatique au réchauffement climatique. 

En plaçant son épargne au service de projets locaux d’énergies renouvelables, nous pouvons reprendre notre argent en main, et décider ensemble de l’énergie de demain :

- Souscrire des parts de capital Énergie Partagée, c’est rentrer directement au capital initial de ces projets, et ainsi aider le porteur de projet à atteindre un capital suffisant pour obtenir un prêt et financer la totalité de son projet. En devenant souscripteur, vous rendez possibles des projets qui n’auraient pas pu voir le jour sans vous.

- Ouvrir un Compte à Terme Nef “Épargnons le Climat”, quant à lui, est un compte d’épargne développé dans le cadre de cette campagne. Il offre la possibilité d’orienter son argent vers le financement de projets bénéfiques pour l’environnement et de reverser tout ou partie de ses intérêts à l’association négaWatt.

Plus d’informations sur la campagne www.epargnonsleclimat.fr

Bien cordialement.
Toute l'équipe de la Nef

Partenaires de la campagne :
Saison 1 : Changer l'argent

 Energie Partagée

Composé d’une association et d’un outil financier, Energie Partagée permet de collecter l’épargne citoyenne et d'investir directement au capital de sociétés d’économie d’énergie et de production d’énergies renouvelables.

En savoir plus : energie-partagee.org
 
Saison 1 : Changer l'argent

 Association négaWatt

Regroupant plus de 24 experts de l’énergie, l'association souhaitent promouvoir en toute indépendance un nouveau modèle énergétique fondée sur trois éléments indissociables :
- la sobriété dans nos usages de l’énergie
- l'efficacité énergétique à tous les niveaux de la production et de la consommation
- le recours volontariste aux énergies renouvelables.

En savoir plus : www.negawatt.org
commentaires

Cadastre solaire et cadastre vert

Publié le 2 Octobre 2015 par Thierry BILLET

La Ville a lancé un appel d'offres en vue de réaliser un "cadastre solaire" d'une part et un "cadastre vert" d'autre part. Il s'agit de disposer sur le modèle de la thermographie aérienne qui avait permis de sensibiliser les annéciens sur les pertes d'énergie de leurs maisons en montant visuellement par une échelle de couleur la qualité de leur isolation thermique, de décliner une photographie territoriale des toitures susceptibles d'accueillir des panneaux solaires dans des conditions de production et donc de rentabilité optimales, à partir du cadastre en trois dimensions de la Ville.

Ce sera donc une aide à la décision utile à tous les propriétaires lorsqu'ils devront refaire leur toiture ou l'aménager de pouvoir se poser la question de l'équiper de capteurs solaires et de calculer les temps de retour sur investissement selon la durée d'amortissement des panneaux qui sont aujourd'hui construits pour produire au moins 40 ans.

En parallèle, la Ville a demandé aux bureaux d'étude des propositions concernant la réalisation d'un cadastre vert permettant de déterminer les toitures plates cette fois qui pourraient accueillir de la végétalisation. L'idée, là encore, en concordance avec le plan climat de la Ville, est de réduire les ilots de chaleur urbains et donc d'inciter les copropriétaires à végétaliser leur toiture pour faire baisser la température de leur immeuble l'été et au contraire de le protéger l'hiver. Le gain peut atteindre 2 à 3° l'été, ce qui est considérable quand on imagine les conséquences d'un réchauffement moyen de la planète.

Dans les deux cas, la Ville est aux avant-postes des démarches d'adaptation au changement climatique. Les résultats seront bien entendu mis à disposition des annéciens par le biais d'un géoportail accessible directement par internet d'ici le printemps 2016.

commentaires

TEPOS, cigales, citoyenneté et photovoltaïque

Publié le 1 Octobre 2015 par Thierry BILLET

Belle soirée ce mardi au Club climat avec la présentation de la coopérative villageoise mise en place par des habitants sur le plateau de la LEYSSE dans les BAUGES pour financer l'installation de panneaux photovoltaïques sur des bâtiments publics et privés. Nous sommes dans le même "territoire à énergie positive" (TEPOS) qu' ANNECY.

77 personnes ont investi 66.000 euros dans un projet de l'ordre de 180.000 euros financés pour le solde par la Banque populaire des Alpes. Les toitures sont louées pour 20 ans au propriétaire qui au terme conservera l'installation sur son toit et les revenus liés à la production d'électricité. Le taux de rendement du capital attendu est de 3% l'an; ce qui fait qu'au bout des 20 ans chacun est sûr d'avoir récupéré au moins son capital.

Ce projet a le mérite d'illustrer la capacité de l'épargne locale à financer un projet de développement des énergies renouvelables dans un délai court et avec un modèle économique fiable et sécurisé par le tarif de rachat de l'électricité verte produite localement.

C'est exactement le projet de nos "cigales", club d'investisseurs pour l'économie sociale et solidaire que nous avons montées à ANNECY et qui n'attendent que votre soutien à raison d'au moins 20 euros par mois.

Je reviendrai sur ce sujet du solaire demain. En cliquant sur lien vous aurez plus d'infos sur le montage d'un investissement collectif dans le solaire.

 

commentaires

Non au travail du dimanche

Publié le 30 Septembre 2015 par Thierry BILLET

« Sachent donc ceux qui l’ignorent, sachent les ennemis de Dieu et du genre humain, quelque nom qu’ils prennent, entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit »

Alors que les débats sur le travail du dimanche vont revenir dans l'actualité avec les modalités d'application de la loi MACRON dévolues aux collectivités territoriales, et que l'on ne parle plus à droite, au centre et au PS que de déréglementer pour rendre leur "liberté" aux citoyens, relisons LARCORDAIRE et sa fameuse phrase issue d'une conférence dont il faut tout citer, car elle concernait justement le travail du dimanche et son interdiction. Comme en 1848, face à ceux qui prêchent la liberté de travailler...le dimanche (et dont aucun ne travaille  lui-même le dimanche pour un patron), relisons LACORDAIRE, chrétien solidaire :

"Non, Messieurs, la liberté de conscience n’est ici que le voile de l’oppression ; elle couvre d’un manteau d’or les lâches épaules de la plus vile des tyrannies, la tyrannie qui abuse des sueurs de l’homme par cupidité et par impiété […]."

Les législateurs des nations ont reconnu ce besoin populaire de jouissances communes et publiques ; ils ont cherché à le satisfaire par des pompes religieuses, par des spectacles, des triomphes, des jeux, des combats. Mais au lieu d’instruire et d’élever l’homme, rien n’a servi davantage à le dégrader ; les passions les plus honteuses venaient chercher là des assouvissements applaudis. Le sang et la volupté s’y donnaient rendez-vous devant les saintes images de la patrie, et la publicité, mère de la pudeur, n’y était pour la multitude qu’une débauche de plus. C’est qu’en effet les plaisirs de la foule tournent aisément vers tous les vices. Un politique célèbre a dit : « Qui assemble le peuple l’émeut ». On pourrait dire avec non moins de vérité : qui amuse le peuple le corrompt […].

Est-ce bien la France qui méconnaît à ce point les devoirs les plus sacrés de l’homme envers l’homme ? Est-ce elle qui déchire le pacte fondamental de l’humanité, qui livre au riche l’âme et le corps du pauvre pour en user à son plaisir, qui foule aux pieds le jour de la liberté, de l’égalité, de la fraternité, le jour sublime du peuple et de Dieu ? Je vous le demande, est-ce bien la France ? Ne l’excusez pas en disant qu’elle permet à chacun le libre exercice de son culte, et que nul, s’il ne le veut, n’est contraint de travailler le septième jour ; car c’est ajouter à la réalité de la servitude l’hypocrisie de l’affranchissement. Demandez à l’ouvrier s’il est libre d’abandonner le travail à l’aurore du jour qui lui commande le repos […]. Demandez à ces êtres flétris qui peuplent les cités de l’industrie, s’ils sont libres de sauver leur âme en soulageant leur corps. Demandez aux innombrables victimes de la cupidité d’un maître, s’ils sont libres de devenir meilleurs, et si le gouffre d’un travail sans réparation physique ni morale ne les dévore pas vivants […]. Non, Messieurs, la liberté de conscience n’est ici que le voile de l’oppression ; elle couvre d’un manteau d’or les lâches épaules de la plus vile des tyrannies, la tyrannie qui abuse des sueurs de l’homme par cupidité et par impiété […].

Sachent donc ceux qui l’ignorent, sachent les ennemis de Dieu et du genre humain, quelque nom qu’ils prennent, qu’entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime, et la loi qui affranchit. Le droit est l’épée des grands, le devoir est le bouclier des petits.

Henri-Dominique Lacordaire, « Du double travail de l’homme », 52e conférence de Notre-Dame, 16 avril 1848, reproduite dans Œuvres du R. P. Henri-Dominique Lacordaire, tome IV, Paris, Poussièlgue Frères, 1872, pp. 471-495 (extraits des pages 490-494 – texte complet sur Gallica)
commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 200 300 > >>