Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Big Air, défi écolo

Publié le 13 Juin 2016 par Thierry BILLET

Les entreprises de l'outdoor ont souhaité associer au Higt Five Festival, le festival du film de glisse apprécié par des milliers de jeunes "riders" une démonstration en pleine ville des meilleurs riders mondiaux sur un équipement gigantesque de 42 mètres de haut (plus haut que les immeubles de l'avenue d'ALBIGNY et de 100 mètres de long... Pour accompagner ce secteur d'activités stratégique pour notre département, la Ville a fini par accepter d'accueillir aussi le Big Air fin septembre 2016 sur la place des Romains.

Pour autant, la production de neige articifielle alors que la température est positive est une bêtise même si le volume nécessaire est faible et même si le mode de production de la neige est aussi "éco compatible" que possible selon les organisateurs.

La demande de la Ville en cohérence avec nos engagements climatiques est donc que la manifestation soit "zéro carbone"; c'est à dire que les organisateurs mettent en place toutes les mesures pour réduire au maximum les émissions de carbone, et que ce qui ne pourra pas être supprimé soit compensé de manière à aboutir à une neutralité carbone.

C'est l'association "Mountain riders" qui a accepté de conseiller les organisateurs sur ce point, mais je serai personnellement particulièrement vigilant dans le cadre de la mission qui m'a été confiée par la municipalité à ce que nous puissions affirmer que cet engagement "carbon free" est réellement tenu et que cette production de neige en automne pour permettre aux marques de lancer la saison d'hiver sera l'occasion d'une mise en oeuvre concrète de mesures efficaces de neutralité carbone.

C'est l'intérêt des marques d'outdoor si elles ne veulent pas être accusées de "green washng", c'est l'intérêt des organisateurs si ils veulent avoir l'autorisation de renouveler cet événement; et c'est l'intérêt de la Ville de prouver sur cet événement hors normes que la neutralité carbone est au coeur de la politique municipale.

commentaires

Approfondissement de la concertation

Publié le 8 Juin 2016 par Thierry BILLET

L'agglomération et la Ville ont décidé d'unir leurs efforts en matière d'association de la société civile aux enjeux du réchauffement climatique et de la qualité de l'air. Que vous soyez citoyen, association, entreprise, vous avez votre place dans ce processus désormais regroupé au sein du "Club local air climat", le "C'Lac". N'hésitez pas à vous joindre aux nombreuses personnes déjà engagées dans cette aventure collective.

Par ce message, nous vous informons de la fusion du Club Climat et du Comité d'orientation de la qualité de l'air.

Ces deux structures, aux objectifs communs deviendront le C’Lac : Club Local air climat. Cette nouvelle instance se déploiera à l’échelle de la C2A et travaillera sur les problématiques climat, air et énergie.

Pour inaugurer le C’Lac, nous vous invitons à une réunion en plénière

le mardi 5 juillet de 18h à 20h

à la Salle du conseil municipal

située au 1er étage de la Mairie d’Annecy.

 

En termes d’organisation, le C’Lac sera composé de quatre sous- commissions :


- Réhabilitation thermique,
- Déplacements,
- Sensibilisation,
- Entreprises

Chaque commission a lieu les jeudis de 18h à 20h à l’Hôtel de Ville d’Annecy, 5 à 6 fois par an.

Un calendrier annuel avec l’ensemble des rendez-vous vous sera transmis prochainement pour une mise en œuvre dès septembre.


Si vous souhaitez participer à une ou plusieurs de ces commissions, renvoyez-nous par retour de ce message vos coordonnées : nom, prénom, fonction (entreprise, association, particulier,…) et le nom de la commission qui vous intéresse. Vous serez ainsi prévenu des prochains rendez-vous.

Le blog du Club Climat s’adaptera progressivement à cette fusion. Nous vous invitons à le découvrir sur: www.club-climat.annecy.fr et consulter les comptes-rendus des commissions précédentes dans l’onglet « Espace membres ».

Au plaisir de vous retrouver nombreux dans cette nouvelle instance commune,

Gilles François, vice-président de la C2A en charge de l’environnement,


Thierry Billet, Maire adjoint au développement durable de la ville d’Annecy.

commentaires

qualité de l'air, polémique inutile

Publié le 7 Juin 2016 par Thierry BILLET

Commentant le rapport qu'il a remis au gouvernement sur la qualité de l'air, Monsieur Martial SADDIER s'en prend dans le DAUPHINE LIBERE aux agglomérations d'ANNEMASSE et d'ANNECY qui n'en feraient pas assez en la matière... Drôle de polémique alors qu'ANNEMASSE a répondu avec succès à l'appel à projets "ville respirable" du ministère de l'écologie et qu'ANNECY a lancé une opération inédite de discussion et d'élaboration de propositions concrètes avec la société civile qui ont été ensuite adoptées en conseil communautaire à l'unanimité.

Bien entendu, cela ne trompe personne : c'est un pierre de plus dans la guéguerre intestine lancée par les "jeunes" députés UMP contre Bernard ACCOYER pour ce qui concerne ANNECY et contre la tête de liste socialiste aux régionales et maire d'ANNEMASSE. Dénigrer n'est pourtant pas convaincre.

Décrier les territoires "annexes" de BONNEVILLE n'est pourtant pas la meilleure des politiques alors que nous devons fédérer toutes les énergies pour faire baisser la pollution de l'air qui n'a pas de frontière géographique, rappelons le.

Le camion qui passe à CHAMONIX est passé avant à ANNEMASSE ou à ANNECY et il est passé par BONNEVILLE. C'est ensemble qu'il faut agir sur les comportements pour réduire les coûts environnementaux et sociaux de la pollution de l'air. Diviser n'est pas la bonne solution.

Monsieur SADDIER, réglez vos problèmes de pouvoir internes à l'UMP ailleurs que sur le dos de notre territoire.

commentaires

Bruno REBELLE à ANNECY le 15 juin

Publié le 5 Juin 2016 par Thierry BILLET

Bruno REBELLE, ancien directeur de GREENPEACE France sera à ANNECY le 15 juin à l'invitation du club climat.
Le Club Climat a le plaisir de vous inviter à sa conférence-débat:
"Transition énergétique: bénéfices partagés!"

"La transition est en marche et elle apportera des bénéfices multiples, y compris économiques aux habitants, usagers et acteurs".

Dans le cadre du cycle de conférence "Les rendez-vous de l'éco-durable", le Club Climat reçoit Bruno Rebelle, directeur de l'agence de conseil Transitions et ancien directeur exécutif de Greenpeace France.
Alors que l'agglomération annécienne est engagée, avec le PNR des Bauges et Chambéry Métropole, dans une démarche ambitieuse vers un territoire à énergie positive, Bruno Rebelle montrera l'importance de bien saisir les enjeux de cette transition pour en tirer tous les avantages et pour anticiper les possibles difficultés.

Cette conférence aura lieu le Mercredi 15 juin à 19h30, dans la salle des Eaux & Forêts (113 boulevard du Fier), entrée libre et gratuite.

 

 

commentaires

Energie solaire à ANNECY

Publié le 27 Mai 2016 par Thierry BILLET

La prochaine réunion de la commission "Réhabilitation thermique" du club climat ouverte à tous aura lieu le jeudi 2 juin, de 18h00 à 20h00 en salle des commissions à la Mairie d'Annecy.

Au programme :

- Présentation de l'intégralité de l'étude du cadastre solaire et de végétalisation,  Benoit Lelong, directeur du bureau d'étude Cythelia
- Pistes de réflexions pour la création d'un plan solaire municipal.
Si vous voulez aider ou seulement vous informer, n'hésitez pas !

 

commentaires

"Bio et local" en entreprise

Publié le 26 Mai 2016 par Thierry BILLET

Réunion mardi après-midi de notre "club climat entreprises" qui a vocation à regrouper un maximum d'entreprises du bassin d'emploi autour de NTN-SNR, SALOMON, PFEIFFER VACCUM, ... engagées dans la transition énergétique. Cette fois, nous travaillions autour de la question des déplacements des salariés et de la restauration "bio et locale".

CITELIB a présenté ses offres à destination des entreprises : la voiture en autopartage est utilisée par l'entreprise en journée pour les déplacements professionnels et en soirée ou le week end par les salariés.

A retenir la présentation par SALOMON et CORABIO de leur collaboration pour développer une offre de repas "bio et local". Résultat : de plus en plus de convives (700 repas jour sur un effectif de 900 dont de nombreux en déplacement), et des déplacements pour aller déjeuner le midi en forte diminution ce qui améliore la qualité de l'air et réduit les risques (et donc les cotisations) pour les accidents de trajet. En trois ans, le changement est radical pour se rapprocher des 20% de produits bio dans la restauration chez SALOMON. Bravo !

commentaires

Monnaie locale annécienne, à vos agendas !

Publié le 25 Mai 2016 par Thierry BILLET

Nous vous annonçons deux dates à retenir :
- le mercredi 1er juin 2016 : DEGUSTATION MONETAIRE GRATUITE à 18h30 à la Maison pour la Planète, 3 rue René Dumont 74960 MEYTHET
Pour mieux comprendre ce que sera en 2017 la Monnaie Locale du Bassin annécien, la Gentiane, connaitre son avancement, et savoir comment vous y associer, autour d'un menu spécial entre réalité et imaginaire :
 
Apéritif :  « le jeu de la circularité »  (comprendre à quoi sert (ou non) la monnaie)

Entrée gourmande :  « la monnaie de Bristol » (voire que la monnaie locale, c’est une réalité)

« Trou savoyard » :  « approche théâtrale : alors c’est simple ? » (s’imaginer simplement une monnaie locale)

Plat principal :  « présentation : la GENTIANE à Annecy » (savoir ce qui est fait, ce qui reste à faire)

Plateau de fromages :  « assortiments de groupes projets » (goûter à ce que l’on peut faire ensemble)

Dessert :  « assortiments de fruits locaux  » (partager nos idées, apprécier notre motivation, et se détendre)

Digestif :  « repas partagé » (partager ce que nous aurons tous apporté : après l’effort, le réconfort »

- le lundi 6 juin 2016PREMIERE ASSEMBLEE des Adhérents à 18h30, salle Yvette Martinet, 15 avenue des iles à Annecy.
Cette rencontre est ouverte à tous
Elle vise à décider collectivement de ce que sera notre monnaie Gentiane : 
- Quel en sera son support : une monnaie papier ou électronique? 
- La Gentiane sera-t-elle une monnaie fondante ou pas? 
- Quel seront les conditions de change entre l'euro et la gentiane ?
- ...
Des questions fondamentales que nous devons prendre ensemble.
Nous vous ferons une proposition. Nous devrons la débattre avant de prendre une décision finale.
La première partie de soirée (ouverte à tous, adhérents mais aussi sympathisants)
sera destinée à une "présentation artistique" de notre proposition et au débat.
Ainsi les arguments pour et contre pourrons être exprimés, connus, partagés.
La seconde partie de soirée visera une décision collective "des adhérents".
Les non-adhérents seront invités à adhérer s'ils souhaitent participer à la décision.
 
Nous partagerons enfin un repas partagé (chacun amène ce qu'il souhaite)
--

Wordpress : http://monnaiegentiane.wordpress.com/
Facebook : http://www.facebook.com/monnaiegentiane

commentaires

Cigales pour l'emploi socialement utile

Publié le 24 Mai 2016 par Thierry BILLET

Nos Cigales ont validé leur troisième investissement. Après ALPINE ALUMINIUM, VELOCOOP, nous allons aider "les Jardins du castor", un projet de maraîchage à DOUSSARD. Mais nous manquons désormais de fonds pour investir. Rejoignez nous ! Pour en savoir plus, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous. Et dans tous les cas, pour participer aux réunions et vous informer, un courriel à cigalesdulac@gmail.com

commentaires

329 millions de dettes suisses en 2014

Publié le 22 Mai 2016 par Thierry BILLET

L'excellent numéro d' ALTERNATIVES ECONOMIQUES de mai 2016 raconte comment la Confédération helvétique doit 329 millions d'euros à la FRANCE  pour l'année 2014. 360 millions en 2012 et 327 millions en 2013... suite à l'adhésion de la SUISSE au règlement communautaire de 1999 qui édicte qui prévoit que les chômeurs sont indemnisés dans leur pays d'origine. Après une période transitoire de 7 ans, depuis 2009, la France indemnise les chômeurs français licenciés par des entreprises suisses. Depuis avril 2012, le réglement communautaire prévoit que l'Etat d'emploi doit rembourser les 3 premiers mois d'indemnisation payés par l'Etat de résidence. Et des conventions bilatérales peuvent améliorer le dispositif à la demande de l'Etat de résidence.

Le problème c'est que la FRANCE n'a rien tenté pour essayer de faire payer plus les Suisses qui ont licencié. Alors que les SUISSES ont voté en février 2014 majoritairement en faveur de la fin de l'immigration de masse, ce qui impacte et va impacter de plus en plus l'embauche de français en SUISSE.  ALTERNATIVES ECONOMIQUES affirme que sur 154 000 frontaliers franco-suisses 30 000 seraient demandeurs d'emploi, soit 19%. Alors que le salaire médian suisse est 2,3 fois plus élevé que son équivalent français, ce qui allonge mathématiquement la durée de prise en charge au titre du chômage si le frontalier ne retrouve pas d'emploi en SUISSE.

Le Ministère français du Travail est muet, malgré les rappels du Groupement trensfrontalier européen dont le président Jean-François BESSON affirme qu'ils alertent régulièrement l'UNEDIC et les partenaires sociaux. Les SUISSES doivent se bidonner de tant de laxisme de la part de l'état français.

 

commentaires

A l'abordage de "Petit Navire"

Publié le 20 Mai 2016 par Thierry BILLET

commentaires
<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 100 200 300 > >>