Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

ANNECY, 4° ville où il fait bon vivre selon ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES

26 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

La revue économique ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES a classé les villes de France selon un indicateur de santé sociale, reprenant la réflexion sur les "nouveaux indicateurs de richesse". ANNECY y est classée 4° et 1ere de la strate de 70 000 à 150 000 habitants et alors même que la commune nouvelle n'existe que depuis trois ans à la différence de la plupart des villes étudiées où toutes les politiques publiques sont actives depuis longtemps. Les trois premières GRENOBLE, BORDEAUX et NANTES font plus de 150 000 habitants.

Encore un classement flatteur pour le travail municipal réalisé depuis des années autour des enjeux de ce classement de qualité de la vie : logement, santé, environnement, éducation, revenus, emploi & travail, mobilités et culture & sports.

A peine publié ce billet, je reçois un courriel m'invitant à ne pas tromper les annéciens car la Ville ne figure qu'une fois sur chaque item séparé et en 5° position. Prenez le temps de lire la carte et vous verrez que nous sommes bien 4° sur l'ensemble des critères. GRENOBLE ne figure d'ailleurs dans aucun des items individuels : c'est le cumul des résultats obtenus qui permet le classement. Difficile d'admettre les résultats de l'équipe sortante quand on veut absolument noircir le tableau.

ANNECY, 4° ville où il fait bon vivre selon ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES
ANNECY, 4° ville où il fait bon vivre selon ALTERNATIVES ÉCONOMIQUES
Lire la suite

Balnéothermie à ANNECY

25 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Sur FACEBOOK, des personnes continuent de colporter que la boucle d'eau pourrait polluer le lac à commencer par une dame BOLY Cécile qui n'a semble t'il pas compris le principe d'une pompe à chaleur. A disposition pour expliquer son fonctionnement.

Lire la suite

Colloque "ressources en eau" de la Convention alpine

25 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Lors de la semaine alpine en Bavière, j'avais proposé au ministère français d'organiser une manifestation sur la ressource en eau dans les ALPES. Le château d'eau de l’Europe est en effet directement menacé par le réchauffement climatique, à commencer par les glaciers qui ne seront plus le stock intarissable de nos cours d'eau tels que nous l'avons connu jusque là.

Le succès de participation a dépassé nos attentes et nos hôtes charmés par l'accueil annécien ont pu découvrir les travaux de renaturation du THIOU dont nous sommes si fiers, mais aussi partager avec des experts internationaux les plus récents scénarios climatiques et notamment celui de l'Université de LAUSANNE avec une intervention magistrale de Mme Marianne MILANO que le GRAND ANNECY a d'ores et déjà invitée à modéliser nos ressources en eau dans les 50 prochaines années.

Mais je retiens le message clair et mobilisateur de Monsieur Yves PICOCHE de l'Agence de l'Eau qui propose un plan d'actions clair :

1/ infiltrer l'eau sur le territoire : arrêter le "tout tuyaux" et retenir l'eau sur le sol en déimperméabilisant

2/ économiser encore plus l'eau : de gros efforts ont été faits, il faut les poursuivre en s'attaquant à toutes les formes de gaspillage

3/ donner de l'espace aux rivières pour circuler : il faut que la rivière retrouve de la place pour s'étendre en cas de fortes pluies pour éviter les inondations (cf. la renaturation du THIOU).

Il n'est plus temps de se poser des questions sur l'avenir : il est écrit par le nouveau régime climatique et nous savons ce que nous devons faire pour nous y adapter et réduire ses impacts.

 

Lire la suite

RÉPONSE à EXTINCTION RÉBELLION

24 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Comme GREENPEACE à propos de l'interdiction du diesel, l'association EXTINCTION RÉBELLION a publié un communiqué d'interpellation des candidats aux municipales d'ANNECY. Voici les éléments de réponse de la liste de Jean-Luc RIGAUT.

1/ SUR LA QUALITÉ DE L’AIR :

Nous avons un problème avec le chiffre de dégradation de la qualité de l’air que vous évoquez de 43 % en 25 ans = ce n’est pas la réalité et ce n’est pas une source de la Ville qui a pu vous donner ce chiffre faux. Imaginez la situation quand tout était chauffé au charbon…

Nous contestons donc ce constat et nous vous invitons à diffuser des informations exactes sur la qualité de l’air à ANNECY qui s’améliore régulièrement (cf. rapport de développement durable de la Ville d’ANNECY pour 2018 adopté fin 2019).

2/ SUR L’EAU

L’enjeu de la raréfaction de l’eau en montagne est clairement identifié dans le PCAET. Pas plus tard que les 18 & 19/02/2020, la Ville a accueilli sur notre proposition un séminaire de la Convention alpine entièrement dédié à ce thème. Le réseau d’eau potable du GRAND ANNECY est efficace à 78 %; ce qui est un résultat remarquable pour un territoire de montagne comportant de nombreuses habitations isolées.

L’accent est mis dans le PCAET adopté à l’unanimité ce jeudi 20 février sur les actions de réduction des consommations à poursuivre et sur l’efficacité du réseau qu’il nous faut encore améliorer.

Le contrat de bassin signé avec l’agence de l’eau prévoit notamment la désimperméabilisation de 5 hectares et la poursuite de la renaturation du THIOU jusqu’à CHORUS ; outre diverses actions visant à améliorer l’efficacité énergétique des centrales hydro-électriques en aval.

3/ SUR AMAZON

Nous vous confirmons que la Ville ignorait l’usage final du bâtiment au bénéfice d’AMAZON. Le permis de construire a été présenté par un promoteur et accordé conformément aux prescriptions du plan local d’urbanisme de SEYNOD.

Ayant eu connaissance de cette installation en catimini, nous avons exigé que les véhicules de livraison en ville soient électrique et que les camions d’acheminement des colis soient au gaz et s’alimentent à la station service GAZ qui est en cours d’installation à ARGONAY pour utiliser le bio gaz produit par l’usine de dépollution du SILA.

4/ SUR L’ATTRACTIVITÉ TOURISTIQUE

Vous déplorez l’attractivité touristique de la Ville. Nous y voyons la réussite de notre politique de préservation du lac, du SEMNOZ et de la vieille ville qui constituent un écrin dont vous bénéficiez comme tous les annéciens et qui expliquent que vous soyez venus habiter ou que vous ayez souhaité demeurer vivre à ANNECY.

Nous ne partageons pas l’idée que cette beauté doive être limitée à quelques uns.

En revanche, nous poursuivrons nos efforts pour que les accès au milieu naturel ne soient pas intrusifs et respectent la bio diversité en lien notamment avec le Conservatoire du Littoral et le Conservatoire des espaces naturels de HAUTE SAVOIE que nous accueillerons bientôt au Manoir de NOVEL avec une aide de 400 000 euros.

5/ SUR LA COMPTABILITÉ CARBONE

Elle est au coeur du PCAET puisque nous ne pourrons vérifier que nous sommes sur la voie de la neutralité carbone qu’en mesurant nos émissions et notre capacité de stockage du carbone sur le territoire communautaire.

Nous travaillons en particulier avec le SYANE à la mise au point de l’application SYMAGINER qui permettra cette comptabilité carbone.

6/ SUR LE JURY CITOYEN TIRÉ AU SORT

Nous nous accordons sur ce point puisque vous n’ignorez pas la création de l’observatoire citoyen du projet de territoire dont les membres ont été justement tirés au sort, bien avant la convention nationale sur le climat ; tandis que ce sont les ateliers du climat ouverts à tous qui ont alimenté les fiches-actions du PCAET que nous vous invitons à découvrir et à améliorer.

7/ SUR LE GEL DE L’URBANISATION

Tous les PLU examinés depuis la création du GRAND ANNECY se traduisent par des diminutions sensibles des surfaces constructibles, en particulier sur les rives du Lac. L’accent est mis sur l’urbanisation des « dents creuses » à l’intérieur des zones déjà urbanisées et nous allons, dans le cadre du PLUI-Hd définir les enveloppes urbaines à l’extérieur desquelles on ne construira plus.

Pour autant nous devons accueillir les nouveaux habitants qui, comme certains d’entre nous et certains d’entre vous, ont souhaité venir vivre sur ce territoire : cela passe par une densification urbaine conforme à la volonté de préserver les espaces naturels et agricoles.

Toute autre démarche relèverait de l’égoïsme et non de la solidarité.

8/ SUR L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Il semble que vous méconnaissiez le travail réalisé dans le cadre de « Territoire zéro déchets zéro gaspi » qui se poursuit avec le salon « SOLUCIR » sur l’économie circulaire en mai 2020 qui réunira tous les acteurs locaux engagés dans cette voie indispensable.

La nouvelle MAISON DE LA TRANSITION des entreprises à SAINT JORIOZ a clairement pour mission de développer les liens entre les entreprises du bassin de vie pour tisser les échanges de « déchets » qui sont des ressources pour d’autres.

9/ SUR LE HARAS

Nous vous invitons à étudier dans le détail le projet du HARAS qui répond à vos attentes : un espace de valorisation gastronomique des produits locaux, un parc planté et un îlot de fraicheur urbaine, et une mise en valeur du patrimoine du cinéma d’animation.

10/ UN PÉAGE POUR ANNECY CENTRE

Nous n’envisageons pas de limiter aux habitants d’ANNECY centre le bénéfice de notre politique en matière de qualité de l’air.

Au contraire, la Zone de faible émission que nous préparons activement devra concerner un territoire vaste pourvu des parkings relais déjà décidés dans le cadre du Plan de déplacements urbains (PDU) auprès desquels les personnes extérieures pourront laisser leur voiture, prendre le bus, la voiture d’autopartage ou le vélo électrique.

Elle devra s’accompagner des mesures d’accompagnement social indispensables pour les personnes économiquement fragiles qui ont dû aller habiter en périphérie pour se loger moins cher.

Pour ce qui nous concerne, le combat pour la transition écologique ne doit pas exclure ; mais il doit fédérer.

Lire la suite

Réunion publique "pour ANNECY naturellement"

23 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Pour ce faire une idée plus précise sur une liste municipale avant de voter, il y a la lecture de son programme et puis il y a le contact avec les personnes qui sont membres de la liste : c'est l'utilité des réunions publiques pour entendre, discuter et poser des questions.  La prochaine réunion publique de notre liste a lieu ce mardi 25 février à l’espace Jean Moulin, place Jean Moulin, à Cran Gevrier à 19h15.

Lire la suite

Plan climat air énergie voté ce jeudi

23 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

"AMBITIEUX", c'est le mot qui aura été le plus utilisé lors du débat du conseil communautaire du GRAND ANNECY qui a donc voté à l'unanimité et 8 abstentions l'arrêt du plan climat qui sera maintenant soumis à l'avis de l'autorité environnementale et de l'espace citoyen en vue de l'enrichir et de l'adopter définitivement à l'été 2020.  Mais avons nous le choix de ne pas être ambitieux ?  Quelle est l'alternative : attendre que nos enfants grillent en 2100 ? L'ambition est la seule politique crédible; le coût de l'inaction sera bien supérieur.

Sur le plan politique tacticien, il aura été marqué par le silence total des membres de la liste RESPIRE qui revendiquent pourtant une forte dimension écologique même si ses membres ne se sont pas illustrés pour leur engagement écologique dans le précédent mandat même quand ils étaient dans leur commune aux manettes.

Et sur un désaccord marquant entre Denis DUPERTHUY qui a salué l'ambition du plan et annoncé qu'il le votait des deux mains à cause de cette ambition de neutralité carbone en 2050 tout en étant attentif aux moyens à déployer pour le mettre en œuvre; et François ASTORG qui s'est abstenu parce qu'on ne répondait pas selon lui à ses questions techniques sur les objectifs en termes de mobilité notamment. L'essentiel était il là, dans une vaine querelle de chiffres ? Alors qu'il s'agissait d'envoyer un message clair à tous les acteurs du territoire : faire de la transition écologique le "bien commun" du mandat à venir quel que soit le vainqueur de l'élection municipale.

Ce désaccord est révélateur de la différence d'approche entre un conseiller municipal d'opposition estimé par tous les collègues parce qu'il travaille ses dossiers et au cas présent qui comprend qu'au-delà des différences tactiques, nous devons nous engager tous ensemble dans la transition énergétique parce qu'elle transcende les intérêts particulier et les joutes politiciennes.

Et un groupe qui n'a jamais fait la moindre proposition concrète pratique écologique avant et après la fusion alors qu'il codirigeait la commune nouvelle mais aussi en ne soutenant pas par exemple à la mise en stationnement payant de la Place des ROMAINS ou le projet de quartier à énergie positive à NOVEL.

Pour le fun, ayant quitté FACEBOOK, j'apprends que le "journaliste" adepte des approximations que j'évoquais dans le billet "les faux derches" s'est fendu d'un démenti amusant. Il annonce maintenant que le PCAET présenté jeudi n'est pas chiffré et serait du "greenwashing". Encore une fois,  il aurait dû vérifier ses sources avant de diffuser des infox : le plan climat est bien entendu chiffré budgétairement et je tiens ce plan de financement à votre disposition par simple courriel ainsi que la présentation au conseil communautaire. On ne construit rien de durable sur le mensonge.

Lire la suite

SPPEH, le nouvel acronime de la rénovation thermique

22 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Le service public de la performance énergétique de l'habitat (SPPEH) est le nouvel outil mis à la disposition des agglomérations pour développer la rénovation thermique des ménages. La centralisation des certificats d'économie d'énergie des entreprises au plan national par l'ADEME va faire revenir vers les collectivités locales des sommes importantes pour financer l'animation de la stratégie de rénovation thermique : c'est le programme SARE (lien ci-dessous).

Alors que l'information de ce dispositif régionalisé nous a été faite début février, nous avions dès lundi 17 février une première réunion de travail Grand Annecy/RÉGION/État  pour la mise en œuvre du programme en capitalisant sur les actions en cours : le programme "j'éco rénove ma copropriété" et l'espace info énergie opéré par ASDER depuis mai 2019. Le premier programme est un programme de mise en oeuvre opérationnelle de la rénovation thermique (déjà 2 000 logements sur ANNECY ville) et le second est un appui individualisé aux ménages qui souhaitent des informations sur les travaux à réaliser, les aides possibles, etc.

Le SPPEH du GRAND ANNECY aura vocation d'ici la rentrée 2020 à regrouper ces actions en les amplifiant et en mettant l'accent sur la précarité énergétique.

Lire la suite

INFOX qualité de l'air, un exemple haut-savoyard

21 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Le 13 février 2020, Jean-Marc PEILLEX, maire de SAINT GERVAIS, publie sur sa page Facebook un article dénonçant la fermeture de l'incinérateur de PASSY pour que le Président de la république ne voit pas le panache de fumées lors de sa venue dans la vallée de l'ARVE; et qu'il allait dénoncer cela au Président. Le problème c'est que l'incinérateur n'était pas fermé et que l'absence de fumée était liée au point de rosée à l'heure de la photo publiée imprudemment.

C'est le même élu qui conteste les données d'ATMO AUVERGNE RHONE ALPES pour ne donner que cet exemple.

Voilà comment des nouvelles fausses circulent sans contrôle sur le net, sont reprises et likées quand elles vont dans le sens des croyances des lecteurs. Aucun sens critique, aucun recul : on diffuse y compris dans les médias journalistiques qui ne prennent plus le temps de vérifier l'information.

Ce n'est bien entendu pas à ANNECY que l'on constaterait la diffusion de chiffres ou de qualificatifs sur la pollution de l'air mensongers ou mal informés...

La revue DÉCHETS INFO raconte cette infox en détail le 19 février avec la copie de la page écran du 13/02 supprimée depuis par le maire de SAINT GERVAIS : je la tiens à votre disposition

Lire la suite

Schéma directeur d'aménagement lumière

20 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Le GRAND ANNECY a défini sa stratégie lumière pour fixer des recommandations opérationnelles en matière d'éclairage public : qualité et puissance des éclairages, type d'ambiances lumineuses selon les usages, préservation de la biodiversité nocturne et trame noire. Dans ce cadre, la Ville décline cette démarche sur le territoire municipal avec le concours du cabinet CONCEPTO et de LA CITÉ du design de SAINT-ETIENNE avec un "schéma directeur d'aménagement lumière" (SDAL) qui fixera les modalités de traitement des bâtiments remarquables de la commune nouvelle, les lieux à mieux éclairer à partir des usages des habitants (moins les routes et plus les pistes cyclables), les trames noires à réinstaller; mais aussi les "sur éclairage" comme le stade  dont le halo lumineux pollue tout le bassin de vie; tandis que le château reste totalement dans le noir.

Très prochainement, une démarche coopérative se mettra en place avec l'appui de l'Ecole supérieure d'art d'ANNECY pour partager le diagnostic et les propositions des bureaux d'étude.

Éclairer "juste" là où il faut quand il le faut; telle est la démarche que nous suivons en développant un éclairage public intelligent. Les 17 000 points lumineux de la commune nouvelle deviendront alors réellement des outils de la réduction de notre empreinte carbone et de facilitation des modes actifs de déplacement.

Lire la suite

GRENOBLE et la qualité de l'air

19 Février 2020 , Rédigé par Thierry BILLET

Les infox en tous genres qui circulent sur Facebook citent GRENOBLE en exemple à longueur de citations souvent tronquées. AIR AUVERGNE RHONE ALPES a réalisé une étude sur la mise en place du nouveau plan de circulation.

FR3 ALPES en a tiré la synthèse et je tiens l'intégralité de l'étude à votre disposition sur simple demande.

"Grenoble : la pollution de l'air ne baisse pas dans la métropole, malgré le nouveau plan de circulation"

La mise en place du nouveau plan de circulation dans la métropole grenobloise n'aurait pas d'effet à court terme sur l'exposition des habitants aux polluants émis par le trafic routier, selon une étude publiée par Atmo.

Loin de stigmatiser les efforts des équipes de GRENOBLE, remettons simplement l'église au milieu du village : l'herbe serait toujours plus verte à GRENOBLE qu'à ANNECY; cette antienne se heurte simplement à la réalité des faits. GRENOBLE, comme la vallée de l'ARVE, est dans le contentieux de l'union européenne contre la FRANCE : ce n'est pas le cas d'ANNECY car nous n'avons pas une qualité de l'air aussi mauvaise que ces territoires.
Lire la suite