Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

Dominique de Saint Albin limogé

12 Août 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Après la rupture conventionnelle négociée par le directeur des ressources humaines épuisé par les errements municipaux, voici que le départ du Directeur général des services (DGS) est acté. Il n'y a plus qu'à attendre l'annonce officielle du Maire aux agents municipaux; mais le sort de Dominique de Saint Albin est scellé. 

Dans le cadre de la politique municipale de qualité de vie au travail, l'intéressé n'aura pas été informé de cette décision avant que le Maire ne lance la procédure de recrutement de son successeur.

Bien utile quand il a été décidé de licencier trois directeurs généraux adjoints issus de l'ancienne commune d'ANNECY en 2021, le DGS licencieur est maintenant licencié. Le même schéma que dans les pires entreprises privées : celui du siège éjectable permanent et du management par le licenciement plutôt que par la conviction.

On savourera la lettre à venir de François ASTORG qui annoncera la nouvelle car on sait d'ores et déjà que tout ce qu'il écrira sera hypocrite et mensonger. 

Mise à jour du 13/08/2022 = le courriel en question a été envoyé aux agents municipaux hier soir : aussi insipide et de mauvaise foi que je l'annonçais...

La vraie raison est à chercher dans la nécessité pour le Maire de trouver un bouc émissaire à l'ambiance déplorable qu'ils ont créée avec Mme LARDET et qui mieux que le DGS peut le représenter. Victime expiatoire de l'encalaminage  municipal, son départ ne changera rien puisque les causes sont persistantes : le violent conflit au sein de la majorité municipale qui durera jusque 2026 et qui a créé des "trous" majeurs dans l'encadrement des services municipaux et le découragement des agents. 

Bien plus maligne,  Mme LARDET - tout en restant dans la majorité municipale - dispose d'un allié de poids au sein du conseil municipal pour tailler des croupières à ASTORG avec Denis DUPERTHUY, tout guilleret de ses fonctions dans l'exécutif du GRAND ANNECY. Etre dedans et dehors, de quoi fusiller RÉVEILLONS ANNECY en interne lors des réunions de majorité et en externe lors des conseils municipaux... 

En tolérant cette situation malsaine d'une majorité sans cap, François ASTORG creuse sa tombe politique et déconsidére les idéaux de l'écologie politique. 

 

Lire la suite

Photovoltaïque et nucléaire

11 Juillet 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Tandis que l'Etat fait tout pour rendre impossible l'installation d'éoliennes, le prix de rachat de l'électricité photovoltaïque en FRANCE ne cesse de décourager les initiatives et en particulier les projets citoyens comme celui de LA SOLAIRE du LAC à ANNECY, malgré le dévouement de leurs bénévoles. Pendant ce temps, en ALLEMAGNE, le photovoltaïque est en croissance continue, du même niveau de production que le nucléaire français... mais avec moins de soleil ! Alors que LE MONDE rappelle que la sécheresse et la montée du niveau de la mer va nécessiter de réévaluer la sécurité des centrales existantes, MACRON and Co proposent d'accroître encore notre parc nucléaire. Jusqu'à l'accident majeur qui finira par arriver devant tant d'aveuglement ? 

Lire la suite

Bouquetins du BARGY

9 Juillet 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le Préfet a lancé une consultation en ligne sur son projet d'arrêté concernant l'abattage des bouquetins du BARGY. Voici ma contribution :

Monsieur le Préfet,

Vous avez mis en débat le projet d'arrêté préfectoral concernant l'abattage des bouquetins du BARGY.

Comme le rappelait la lettre INFONATURE de la semaine dernière, l'Etat reprend année après année les mêmes  arrêtés qui sont annulés par la juridiction administrative s'agissant d'espèces menacées au mépris des connaissances scientifiques et des engagements verbaux à préserver la biodiversité.

Votre projet d'arrêté se situe dans la même démarche régressive en matière de gestion des bouquetins du BARGY.

D'autres solutions existent, notamment portées par FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT.

Le fait que Le Conseil National de Protection de la Nature ait  émis un avis négatif devrait conduire à son retrait, non ?

Sans illusions, je vous demande de ne pas publier cet arrêté.

Si vous voulez, vous aussi, participer car le pire dans ces dossiers environnementaux, c'est que les pouvoirs aient le sentiment d'agir sans être "surveillés", voici le courriel : 

ddt-consultations-publiques@haute-savoie.gouv.fr

 

Lire la suite

"La ronde" au secours de SUPPLISSON

3 Juillet 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le pire n'est jamais sûr, mais avec cette municipalité "écolo-égoïste", on peut s'attendre à tout.  Par exemple, à ce que l'association "LA RONDE" (les épouses du premier adjoint et d'un autre adjoint, une maire-adjointe, le frère du maire) prenne un conseil pour intervenir aux côtés du fossoyeur Frank SUPPLISSON pour que le Tribunal de commerce ne prononce pas l'annulation de la cession de la SCOP ALPINE ALUMINIUM à celui qui aura de facto tué 85 emplois industriels à ANNECY grâce à ses engagements jamais tenus depuis décembre 2019. Au motif que leurs loyers ne sont pas chers et qu'il y a des difficultés à trouver des locaux à ANNECY, ils se bouchent le nez et les oreilles sur la volonté de Justice des anciens salariés associés à la société coopérative ouvrière de production et s'opposent à ce qu'ils récupèrent au moins leur investissement dans la SCOP et obtiennent les dommages et intérêts de la perte de leur emploi. Qui dit prie que cet égoïsme de jeunes nantis surdiplômés en reconversion "éthique" contre la simple justice sociale.

Ils auraient pu, compte-tenu de leur proximité avec les élus décisionnaires actuels, se battre pour que la nouvelle municipalité crée des tiers-lieu ouverts à l'économie sociale et solidaire. Mais non, plus simple de pactiser avec M. SUPPLISSON malgré les alertes préalables à leur installation sur le site de la part des anciens de la SCOP y compris dans le bureau du maire-délégué de CRAN GEVRIER ! Ils auraient pu appeler leur copine, Mme LARDET, pour que le GRAND ANNECY préempte les terrains quand la cession sera annulée comme vient de le faire ROUEN sur les terrains de LA CHAPELLE D'ARBLAY enviés par les mêmes rapaces. Mais non, plus "éthique et bienveillant"  - pour reprendre leurs éléments de langage  - d'exprimer ainsi leur mépris à la figure des 85 anciens salariés.

Lorsque l'on sait que le 2 mai le Préfet de la HAUTE SAVOIE a pris un arrêté interdisant au repreneur de continuer d'accueillir sur le site les locataires car les conditions de sécurité et de santé y sont insupportables, on pourra se poser longtemps la question : qu'allaient-ils faire dans une telle galère ? 

Lire la suite

Charte sociale européenne et barème MACRON

27 Juin 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

La FRANCE  a signé la "charte sociale européenne" qui fixe un certain nombre de principes communs en matière de droit social. Le 23 mars le comité en charge du suivi de cette charte a censuré, à l’unanimité, le dispositif français de "barémisation" des indemnités pour licenciement sans cause réelle et sérieuse, autrement dit le barème "MACRON" voté sous HOLLANDE dans le cadre de la loi TRAVAIL. La FRANCE ayant souscrit à cette charte, on s'attend à ce que le gouvernement en tire les conséquences; c'est à dire le retrait de la Loi ainsi jugée non conforme aux engagements européens de la FRANCE.

Mais la Cour de Cassation est venue mettre son grain de sel entre temps et a considéré que la charte sociale européenne n'était pas d'application directe dans le droit français. Autrement dit, la Cour considère que la FRANCE peut s'assoir sur les engagements pris au niveau européen en matière sociale quand elle légifère sur son territoire. 

Que dire de plus ? Etre européen convaincu et faire campagne pour plus d'EUROPE a t'il encore un sens quand la plus haute juridiction judiciaire adopte un tel point de vue étroitement nationaliste ? C'est donner à la FRANCE INSOUMISE un bel exemple de non application du droit européen... Et ceci, rappelons le, pour limiter le coût des licenciements abusifs; et non pas des licenciements justifiés. Autrement dit, des licenciements qui sont des abus de pouvoir ou qui sont fondés sur des fautes inventées ou inexistantes... 

Et donc qui devraient permettre au salarié une indemnisation intégrale de son préjudice en prenant en compte sa durée de chômage, son âge, ses charges de famille: exactement ce que le barème MACRON a écarté au profit d'un barème déshumanisé.

 

Lire la suite

Le macronisme est d'abord un opportunisme

23 Juin 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Après avoir sollicité les électeurs de gauche pour se faire élire contre LE PEN au second tour de la présidentielle, Emmanuel MACRON envisage maintenant d'être soutenu par les députés F-HAINE pour avoir une majorité à l'Assemblée nationale sur certains sujets. La barrière morale de l'exclusion des fascistes  du pacte républicain ne tient plus.  En ce sens, le macronisme se révèle comme pour ce qu'il est : un opportunisme politique naviguant à vue selon les inspirations du moment du "lider maximo". Quand je parle de "macronisme", je ne parle évidemment pas seulement de MACRON. 

Regardez à ANNECY les louvoiements de Mme LARDET. Se faire élire présidente du GRAND ANNECY avec les voix des écologistes et du PS annéciens et rester maire-adjoint d'un maire avec lequel elle est depuis des mois en conflit permanent. Puis faire alliance avec Les Républicains aux départementales (binômes avec MM. TARDY et EXCOFFIER) contre la gauche qu'elle soutient à la Ville. Et soutenir enfin le futur député LREM aux législatives contre le même TARDY...

 

Lire la suite

Législatives

20 Juin 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

 

Un détour par la presse étrangère est toujours utile. EL PAIS, cité par LE MONDE, écrit : " La France est entrée en territoire inconnu" analyse EL PAIS, qui décrit un "vote sanction" contre Emmanuel Macron, après "cinq ans de gouvernance sans contre-pouvoir". "Le pays a une alternative : soit apprendre la culture du consensus - exotique dans son système présidentiel - soit être condamné à l'ingouvernabilité" poursuit le journal espagnol. Le problème pour MACRON est qu'aucun des trois blocs minoritaires élus dimanche n'a envie ou intérêt à passer une alliance avec LREM. La culture du consensus n'existe pas en FRANCE. Et elle existe encore moins depuis que MACRON est élu et a méprisé tous les "corps intermédiaires" à commencer par les syndicats professionnels. 
Sa morgue et sa volonté de décider seul de tout - associées à des choix de ministres régaliens aussi butés et surs d'eux que lui - ne laissent entrevoir aucune solution consensuelle. MACRON qui s'était donné pour but en 2017 de réduire l'extrême-droite a abouti au résultat exactement inverse avec 89 députés fascisants auxquels il a simplifié la tâche en n'appelant pas à les battre après avoir appelé les électeurs de gauche à voter pour lui au second tour de la présidentielle pour battre LE PEN. Le "front républicain" ne fonctionne plus et c'est aussi le résultat palpable du quinquennat de JUPITER. C'est au demeurant le vrai sujet de préoccupations, directement connecté avec l'abstentionnisme. Cette lassitude du "on les a tous essayés, pourquoi pas LE PEN ?" et du "voter ça sert à rien, ils décident tous seuls" . MACRON se retrouve cette fois encore plus  seul et sans l'avoir décidé ; les électeurs de gauche ayant sanctionné ses deux plus proches collaborateurs venant du PS (FERRAND et CASTANER). Son sentiment de supériorité exacerbé lui a fait perdre tout lien avec le monde réel; c'est sans doute la leçon qu'il devrait méditer. En est-il capable ? 

 

 
Lire la suite

BUITONI à la sauce DISCLOSE

19 Juin 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Il faut bien rentrer de randonnée, cette fois depuis le sentier des douaniers en Bretagne... Et ça tombe bien parce que DISCLOSE, l'excellent site d'enquête créé par des journalistes curieux (on ne devrait pas avoir besoin de le préciser, je sais...) dévoile que NESTLÉ ment effrontément dans le dossier de la propreté de l'usine BUITONI et de ses pizzas. La suite sur DISCLOSE...

 

 

Lire la suite

Véronique RIOTTON, 613° députée pour l'écologie

30 Mai 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT a classé les députés sur la base de leurs votes pour l'environnement.

Agir pour l’Environnement a établi un système de notation simple et transparent :

+ 1 point : lorsque le député a voté en faveur d’un amendement ou d’une loi constituant une avancée pour l’écologie ou au contraire contre un amendement ou une loi nocive pour l’environnement

0 point : lorsque le député s’est abstenu ou lorsque le député était absent

- 1 point : lorsque le député a voté en faveur d’un amendement ou d’une loi nocive pour l’environnement ou au contraire contre une loi ou un amendement favorable pour l’environnement

Véronique RIOTTON y est classée 613° sur 647... 

Véronique RIOTTON, 613° députée pour l'écologie
Lire la suite

le sentier cathare

28 Mai 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

De Port La Nouvelle à Foix, 200 kilomètres pour découvrir l'épopée des cathares, des hérétiques bien utiles pour justifier une guerre civile qui permit à la couronne française d'étendre son territoire en OCCITANIE au 13° siècle. Leur "crime" était de croire que le monde réel avait été créé par le diable et que seul le monde invisible avait été créé par Dieu. Un pape décida qu'il fallait donc les exterminer; cela prit 20 ans. Et le sentier relie les châteaux des nobles occitans qui les accueillirent puis furent réduits car ils ne voulaient pas de la tutelle du roi de FRANCE.

Sur des à pics vertigineux, surveillant la plaine et à deux pas des Pyrénées, ces châteaux en ruine se fondent dans la roche dont ils constituent une prolongation parfaitement intégrée. Des CORBIÈRES aux vignes de plus en plus fréquemment "bio", le chemin monte et descend au rythme du relief accidenté qui protégeait les cathares en danger pour s'achever à FOIX. De l'eau partout sortant du massif calcaire où elle s'est infiltrée, des chants d'oiseaux, des vues sur les PYRÉNÉES au lointain.  

Il nous restera le "chemin des Bonshommes" qui mène de FOIX à l'ESPAGNE, réputé être celui de la fuite des derniers "Purs" vers la Catalogne pour s'y réfugier. Trop tôt ce printemps à cause de la neige abondante encore dans les Pyrénées vers 2 000 mètres. Mais cet automne ?

Lire la suite