Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

Et maintenant Mme PICCHEDA !

10 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Mme PICCHEDA est 9° adjointe à ANNECY en charge de la santé, du bien vivre et du bien vieillir. J'ignore ce qu'elle "produit" en sa qualité d'élue. Mais je sais qu'elle aussi, comme tant de ses collègues, mélange les genres avec entrain. Ainsi sur LINKEDIN, elle se présente comme maire adjointe à la santé... pour faire la publicité de l'outil de lutte contre l'alcoolisme qu'elle a créé. Dès lors, vous êtes informé que si vous vous occupez de ces questions de santé publique, et que vous vouliez obtenir les faveurs de la maire-adjointe en charge de ces dossiers, vous pourriez avoir la bonne idée de commander l'outil qu'elle a créé. Et bien entendu, vous pourriez au détour de la conversation, par exemple si vous demandiez une subvention à la Ville d'ANNECY; vous pourriez, dis-je, évoquer cet outil remarquable baptisé "JUST DOSE" et découvrir avec stupéfaction que c'est votre interlocutrice qui l'a inventé. Vous pourriez alors vous étonner, mais néanmoins féliciter vivement la créatrice pour son travail; créatrice qui bien entendu oublierait immédiatement cet heureux hasard lorsqu'elle présenterait votre demande de subvention au conseil municipal. 

C'est dans ce climat malsain que la nouvelle équipe municipale se fourvoie jour après jour, violant ses engagements pris avec l'association ANTICOR lors de la campagne électorale. Mme PICCHEDA après MM. TATU, ANDREYS, TOE... Les conflits d'intérêts sont tolérés sans aucune réaction du Maire. Comment s'étonner que dans ce climat délétère, les fonctionnaires municipaux cherchent à partir et pour ceux qui restent, se protègent de cette déchéance morale ?

Lire la suite

Smartphone : reconditionnons !

6 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le bénéfice environnemental d'un smartphone reconditionné est de 77 à 91% supérieur à celui d'un équipement neuf. Raphaël GUASTAVI, responsable du service "produits et efficacité matière" de l'ADEME Une approche "cycle de vie" a été adoptée par l'ADEME qui permet de mesurer l'empreinte environnementale depuis l'extraction de matière jusqu'à la fin de vie des produits.

Le numérique représente 2,5% de l'empreinte carbone de la FRANCE, autant que le secteur des déchets. 60 à 90% de cet impact réside dans les appareils numériques que nous utilisons au quotidien. C'est donc là qu'il faut faire peser nos efforts. Pour un smartphone reconditionné on évite 82 kilos de matières premières et 23 kilos de gaz à effet de serre par rapport à un neuf. Alors si vous devez changer de smartphone ou de tablette, pensez à acheter du matériel reconditionné, la planète vous remerciera.

Smartphone : reconditionnons !
Photo de jonasleupe sur Unsplash
Lire la suite

La CRIIRAD nous informe sur le risque nucléaire en UKRAINE

4 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

J'ai eu l'honneur d'assister la Commission de recherche et d'information indépendante sur la radioactivité créée en 1986 après l'explosion de la centrale nucléaire de TCHERNOBYL et dont je suis adhérent. Depuis cette date, la CRIIRAD nous informe : voici le point sur la situation en UKRAINE. 

Situation radiologique en Ukraine
 
 
Ce qui se passe en Ukraine, au-delà des horreurs hélas habituelles de la guerre, est sans précédent et confronte pour la première fois des installations nucléaires à haut risque à des opérations militaires. Les attaques ont d’abord concerné le site nucléaire de Tchernobyl (24/02), des sites d’entreposages de déchets radioactifs ont ensuite été affectés, et la centrale nucléaire de Zaporijjia est passée sous contrôle russe dans la nuit du 3 au 4 mars. D’autres sites pourraient être concernés, à commencer par les centrales de Rovno (4 réacteurs : 2 de 380 MWe, 2 de 950 MWe), Khmelnitski (2 réacteurs de 950 MWe) et Konstantinovka ou Sud-Ukraine (3 réacteurs de 950 MWe).
 
 
A Zaporijjia, qui constitue avec 6 réacteurs nucléaires de 950 MWe la plus puissante centrale nucléaire d’Europe, le pire a été évité : le bâtiment qui a été frappé par un projectile (probablement tiré par un char) serait situé à environ 500 mètres du réacteur nucléaire le plus proche. Il s’agit d’un bâtiment non nucléaire, dédié à la formation du personnel. L’incendie est resté localisé et a été éteint par les pompiers locaux affectés à la centrale.
 
Sur la base des informations communiquées par l’organisme d’inspection ukrainien de la sûreté nucléaire (SNIUR), l’AIEA assurerait ce matin que les systèmes de surveillance des niveaux de radiations sont pleinement fonctionnels. Le suivi effectué par le service balises du laboratoire de la CRIIRAD montre cependant que les résultats ne sont plus disponibles sur les sites officiels. Le constat est le même pour le site nucléaire de Tchernobyl. Dès lors, puisque l’AIEA indique qu’elle dispose de ces informations, il est de sa responsabilité d’assurer leur publication et de pallier les défauts de transmission des équipements ukrainiens. Il importe de pouvoir informer au plus vite les populations d’une éventuelle augmentation de la radioactivité afin qu’ils prennent toutes les mesures de protection possibles.
 
Dans le communiqué du 3 mars, la CRIIRAD commentait les déclarations de l’AIEA sur les principales fonctions de sûreté qui doivent être absolument préservées, en précisant qu’il s’agissait malheureusement de vœux pieux. L’actualité nous a donné raison. Dans ses dernières déclarations, l’AIEA constate que la première de ces exigences, « l'intégrité physique de la centrale a été compromise avec ce qui s'est passé la nuit dernière », ajoutant : « Nous avons bien sûr de la chance qu'il n'y ait pas eu d'émission de radiations et que l'intégrité des réacteurs en eux-mêmes n'ait pas été compromise, mais oui, l’intégrité de la centrale au sens large » a bien été affectée.
 
L’Ukraine dépend très fortement du nucléaire qui lui fournit environ 50 % de son électricité (53% en 2018 : 79,5 TWe sur 150 TWe). Elle disposait de 15 réacteurs nucléaires, pour une puissance totale de 13 107 MWe (et 2 réacteurs de 1035 MWe sont en construction sur le site de la centrale de Khmelnitsk). En situation normale, les 6 réacteurs de la seule centrale de Zaporijjia fournissent environ 20% de la consommation de l’Ukraine. Actuellement, seul le réacteur n°4 est encore en fonctionnement, à puissance réduite (environ 60%). Au-delà des énormes risques radiologiques, la prise de contrôle des réacteurs nucléaires est évidemment un élément stratégique du point de vue énergétique ; des systèmes décentralisés reposant sur des énergies renouvelables limitent évidemment strictement les niveaux de risques et la vulnérabilité.
 
La situation est évidemment très préoccupante mais l’heure n’est pas à la panique. A ce stade, d’après les informations disponibles, aucun dysfonctionnement grave n’a été identifié sur les installations nucléaires ukrainiennes.
 
La CRIIRAD va poursuivre sa veille tout au long de ce week-end. Le service d’astreinte des balises maintiendra une vigilance renforcée sur tous les réseaux de mesure européens de la radioactivité et sur les conditions météorologiques générales, de façon à informer dans les meilleurs délais et anticiper tout risque pour la France. Toutes les balises de son propre réseau de contrôle sont par ailleurs opérationnelles . Si besoin, le laboratoire publiera de nouvelles informations sur le site de son réseau de balises :http://balises.criirad.org/
 
PS.
La CRIIRAD renvoie les personnes qui se posent des questions sur les comprimés d’iode stable (leur utilité, leurs limites, etc.) au dossier en ligne sur son site Internet. Par ailleurs, plusieurs témoignages font état de l’impossibilité de se procurer des comprimés d’iode dans des pharmacies françaises. La CRIIRAD est intervenue à de nombreuses reprises pour obtenir des garanties mais la position des autorités a fluctué dans le temps. Elle rappelle qu’elle recommande depuis longtemps à tous les foyers de disposer d’un stock personnel, en particulier lorsque des enfants sont présents et pour les femmes enceintes. Elle reviendra sur cette question ultérieurement.
 
Rédaction : Corinne Castanier
 
Pour en savoir plus :
Lire la suite

DUPONT la tristesse

4 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le Garde des Sceaux Eric DUPONT-MORETTI a donc refusé de répondre aux questions des magistrats professionnels de la chambre de l'instruction de la Cour de Justice de la République, réservant ses déclarations à la formation de jugement ( où les politiciens sont majoritaires et qui s'est fait remarquer par le laxisme de ses condamnation précédentes) . Il a RAISON : pourquoi s'embêter à répondre à des questions gênantes sur la manière dont il a utilisé son nouveau job pour tenter d'ennuyer des magistrats qu'il avait dans le pif quand il était avocat ? Devant les politiciens professionnels, il bénéficiera d'une oreille attentive et compatissante. Devant des magistrats professionnels, il aurait dû s'expliqer sur des faits précis devant des personnes connaissant le Droit. Mais il ne s'arrête pas là.

DUPONT MORETTI vient d'être pris en photo à NICE le 26 février en train de déjeuner avec son pote Me HERZOG, le co-inculpé de SARKOZY dans l'affaire Paul BISMUTH. L'Union syndicale des Magistrats, le syndicat majoritaire chez les juges, rappelle par la voix de son secrétaire général le simple bon sens  "Le titre de garde des Sceaux nécessite une distance, une réserve et une impartialité objectives. Or, en s’affichant aussi ostensiblement avec un homme récemment condamné, quoiqu’étant un ami, et qui doit être jugé en appel, on ne peut pas décemment incarner l’institution. Dans n’importe quel autre pays européen, cela constituerait un scandale politique".

Il n'y a rien à ajouter. Après Dupont la Joie, voici Dupont la Tristesse, celle de la perte des repères par des gens qui se croient tout permis.

Lire la suite

Chanter !

3 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

La guerre est là, incroyablement proche, nous laissant désemparés devant une logique impériale qu'on n'imaginait plus possible en EUROPE en 2022. Face à cette régression , la cohésion européenne (même la SUISSE !) est la seule bonne nouvelle, une nouvelle qui nous rassure sur la puissance des sociétés civiles dans l'Union européenne qui assure un consensus sans faille en faveur de la fermeté à l'égard de POUTINE. Les politiciens suivent donc cette tendance lourde de refus sans nuance du fait accompli, laissant bien seuls les tristes sires qui tentent de relativiser l'agression russe ou d'y trouver de pitoyables excuses.

MÉLENCHON a beau essayer de se muer en JAURÈS à la veille de la guerre de 14; il oublie que quand JAURÉS appelait à la Paix, aucune agression n'avait eu lieu contre la France et il fut tué avant que la guerre n'éclatât. Qu'aurait-il dit alors ? Nul ne le sait. Rien n'enlèvera la honte de son soutien à POUTINE qu'il partage avec ZEMMOUR, LE PEN ou FILLON qui pour des raisons idéologiques ou économiques ont accepté de pactiser avec le dictateur russe. On n'entend plus non plus DEPARDIEU, ni Sylvain TESSON ... Faites vous oublier, tonitruants soutiens d'un dictateur devenu fou furieux.

Et ce fut lundi dernier, la première répétition de notre chorale depuis OMICRON et la fermeture de la salle... Chanter le "GLORIA"  et le "MAGNIFICAT" de VIVALDI, se retrouver ensemble pour deux heures de musique, envisager le prochain concert à ANNECY et à GRENOBLE cet automne. Et retrouver ce plaisir si particulier du chant choral qui exige que ce ne soit qu'en mêlant les registres vocaux que l'oeuvre s'exprime, renvoyant la partition de chaque pupitre à son médiocre égoïsme. Mais qu'il en manque un et tout est bancal. Basse, ténor, alto, soprano, être ensemble ou n'être rien. Oui, chanter pour que la médiocrité et l'égoïsme ne gagnent pas. 

Lire la suite

Lost in transition

1 Mars 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Vous connaissez le film de Sophia COPPOLA "Lost in translation" avec Bill Murray et Scarlett Johansson où les acteurs apparaissent totalement décalés dans un monde qui leur est étranger ? J'ai eu le même sentiment en lisant le dernier magazine municipal. L'impression que la majorité municipale était "lost in transition" : perdue dans ses références incantatoires à une "transition" mise à toutes les sauces : numérique, écologique, associative, coopérative, etc.

Rien de concret, seulement des schémas sortis des bureaux d'étude (au hasard la coopérative AIR) et sans aucune accroche locale.

Celui sur la ville du 1/4 d'heure est remarquable : il peut s'appliquer à toutes les villes du monde. Le concept de ville du 1/4 d'heure se trouvait déjà dans le projet territorial du GRAND ANNECY et le plan de déplacements urbains il y a 5 ans. 5 ans de retard pour des élus qui ont donc ici engagé la transition ... vers le passé.

Mais aucun des autres schémas ne vaut mieux : cette équipe de théoriciens manque de la plus élémentaire pratique politique autre que celle des réseaux sociaux; sauf quand il s'agit de défendre ses intérêts personnels.

Ce magazine municipal pourrait être celui de RENNES, NANTES, BORDEAUX, METZ. Des incantations, des "belles paroles" pour cacher le temps qui passe et les élus qui ne font rien comme le documente Séverine GRARD en relatant les réunions annulées au dernier moment, les élus qui partent en cours de route, les absences répétées, les réponses qui ne sont jamais données.

J'attends d'ailleurs toujours la réponse à ma demande sur le respect de la charte ANTICOR. 

 

Lire la suite

Pas une seule voiture d'autopartage de plus en deux ans

28 Février 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Développer l'auto partage, c'est à dire des voitures partagées entre plusieurs utilisateurs grâce à une application dédiée gérée par une coopérative d'intérêt collectif; ça semblerait évident pour une municipalité écolo. C'est le pari que nous avions fait en achetant par exemple des voitures pour CITIZ de manière à les installer dans l'agglomération ou en facilitant l'installation des voitures Yeah !

J'ai vérifié : aucune nouvelle voiture installée depuis deux ans.

La monomanie vélocypédique de Mme LAFARIE est l'alpha et l'oméga d'une politique de mobilité déséquilibrée. Hors du vélo point de salut et aucune compassion pour ceux qui sont obligés ponctuellement d'utiliser leur voiture et qui pourraient utiliser l'auto partage.

La flotte de véhicules municipaux est telle que nous avions prévu de renforcer leur partage grâce à l'application de CITIZ : un test était en cours avec une convention signée entre la Ville et la coopérative. Rien n'a été poursuivi.  Je ne sais même pas si les nouveaux élus ont reçu CITIZ; mais je sais que rien n'est dans les tuyaux pour un déploiement de nouvelles voitures. Tout ce qui existe est donc à mettre à mon (notre) bilan.

Triste municipalité qui déçoit son propre électorat faute de travailler ses dossiers. 

Lire la suite

Charlotte JULIEN, se servir ou servir ?

27 Février 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

L'ESSOR SAVOYARD a fait une première liste des bénéficiaires de la location d'espaces aux Forges de CRAN par le repreneur condamné Frank SUPPLISSON : les compagnes de MM. MARIAS et DIX NEUF (les "faux derches" de l'un de mes posts comme par hasard) et le frère du Maire François ASTORG lui-même qu'on avait déjà vu occuper le Haras l'été dernier. 

Mais le journal a oublié de citer Mme Charlotte JULIEN, de la société MARGA qui est également membre de " la Ronde" mais aussi et surtout conseillère déléguée à l'économie sociale et solidaire du GRAND ANNECY. Mme JULIEN est la soeur de son frère, celui qui utilisa la photocopieuse de la MJC de MEYTHET pour imprimer le tract anonyme anti-JLR. On est dans le même petit monde des trentenaires annéciens où tout est permis sur le plan moral pourvu qu'on ait le label "bio". 

Ceci nous donne un ensemble de personnes, avec M. ANDREYS et d'autres, pour qui l'élection à la Mairie a ouvert des portes qu'ils utilisent pour leurs intérêts personnels. 

Bernard BOSSON rappelait chaque fois qu'il le pouvait que les élus étaient là pour servir et pas pour se servir. Avec cette municipalité élue en trichant, toutes les bornes posées par la morale stricte de la démocratie chrétienne depuis la Libération à ANNECY ont sauté.

Il n'y a donc pas de problème pour trinquer avec le fossoyeur des 85 emplois industriels de la SCOP ALPINE ALUMINIUM puisqu'il accueille mon frère, ma compagne, mon élue, se disent François ASTORG et son premier adjoint. Il vient pourtant un moment, deux ans après leur élection, où leur loghorrée participative et coopérative ne trompe plus personne. Comme LE PEN, ils préfèrent en réalité leur frère, leurs compagnes, leur copine, leurs amis aux annéciens anonymes qui subissent leurs décisions péremptoires.

La fuite continue des fonctionnaires municipaux et leur désengagement professionnel trouvent là une de leurs raisons majeures. Comment travailler sereinement pour des élus soupçonnés de ne pas être irréprochables ? Ils étaient habitués à ce qu'aucun d'entre nous depuis des dizaines d'années ne puisse être concerné par le moindre conflit d'intérêts. Ils sont aujourd'hui confrontés à une suspicion généralisée par exemple lors de l'attribution du marché de Noël à une société créée pour l'occasion qui n'aura en rien respecté son cahier des charges. 

Au fait, Mme LARDET a retiré son post Facebook dans lequel elle cartonnait le Directeur général des services d'ANNECY. C'est pire que si elle l'avait laissé : ce retrait est une nouvelle preuve qu'elle réfléchit seulement après avoir agi.

 

Lire la suite

Tous ukrainiens !

26 Février 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

L'agression de POUTINE sur l'UKRAINE laisse pantois. Que peut-on faire contre la force aveugle, la mise en scène grotesque d'une Ukraine "nazie" ou "droguée" ? Malheureusement rien sur le plan personnel à part s'apprêter à accueillir les réfugiés ukrainiens qui se résoudront à l'exil plutôt que de subir le joug de la nomenklatura russe. 

Mais on peut, ici et maintenant, combattre tous les "poutinophiles", les soutiens française de POUTINE qu'ils soient de gauche ou de droite. D'abord MÉLENCHON qui de CHAVEZ à POUTINE n'a jamais regretté de soutenir les dictateurs. Ensuite LE PEN et ZEMMOUR qui sont contraints à un virage sur l'aile aussi soudain que mensonger. Mais aussi l'ineffable FILLON qui a été à un cheveu d'être notre Président et qui a tenté de justifier l'agression avant de s'en écarter sans doute soumis à la pression de Mme PÉCRESSE qu'il entraînait dans ses abysses immoraux d'âpre au gain. Vivement qu'il aille en prison pour ses emplois fictifs et autres malversations et qu'on n'en parle plus !

Et puis, ces deux derniers jours, deux anciens EELV qui m'envoient des justifications complotistes rejetant sur BIDEN, JOHNSON ou MACRON la responsabilité de l'agression russe. Et des articles et des liens, tous inspirés directement du KREMLIN avec une passerelle pour les gens de gauche appelée "Front Populaire" menée par le philosophe Michel ONFRAY qui donne par exemple la parole à l'économiste Jacques SAPIR venu de l'extrême gauche à l'extrême droite. C'est là un combat très difficile car l'analyse du complotisme montre que tout nouvel argument opposé aux contre-vérités qu'ils diffusent leur sert de justification à l'enracinement de leurs convictions. " Puisque nous sommes critiqués, c'est donc que nous dérangeons et si nous dérangeons c'est que nous avons raison." Spirale dans laquelle au moins deux amis sont entrés manifestement, enfermés dans la bouillie délivrée sur internet par des articles redondants, se citant les uns les autres pour donner de l'audience et créer une forme de consensus délirant en dehors de toute réalité concrète. 

Je pense aux enfant ukrainiens, à Dimitri, le petit biélorusse que nous avions accueilli quelques années après Tchernobyl pour des vacances qui l'émerveillèrent, et je mesure notre chance d'être nés - par le plus grand des hasards - français et pas syrien, ukrainien ou biélorusse. 

Lire la suite

LARDET vs HUOT de SAINT-ALBIN

24 Février 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Décidément Mme LARDET ne nous épargnera rien. La voici maintenant qui attaque publiquement sur les réseaux sociaux  le directeur général des services de la Ville d'ANNECY, Dominique HUOT de SAINT ALBIN. Il a publié sur Linkedin un mot d'humeur et reçoit une volée de bois vert de la part de la maire-adjoint au commerce à propos d'un prétendu devoir de réserve qui ne concerne évidemment que son activité professionnelle local. Certainement pas des considérations générales sur la qualité de la campagne présidentielle.

Jamais je n'ai vu cela : une élue de la majorité qui attaque publiquement et nominativement un fonctionnaire municipal. C'est insensé. ANNECY est devenue une municipalité sans pilote, sans morale, sans respect humain. Bien entendu, le maire devrait monter au créneau pour défendre son plus proche collaborateur et démettre Mme LARDET de son mandat de maire-adjoint qu'il peut lui retirer à discrétion.

Mais Mme LARDET le tient au portefeuille de son mandat de maire et de VP de l'agglomération. Sans elle il n'a pas de majorité au conseil municipal. Je parie qu'il n'a jamais gagné autant d'argent de sa vie et avec lui toute une palette d'élus de sa liste RÉVEILLONS ANNECY; ce qui explique qu'ils acceptent d'avaler toutes ces couleuvres. 

En attendant, imaginez l'impact d'une telle sortie médiatique sur les agents municipaux et communautaires ! Comment garder le coeur à l'ouvrage quand  votre patron se fait tancer sur Facebook comme un gamin qu'on corrige ? Comment travailler sereinement quand vous pouvez vous trouver dénoncé publiquement par la Présidente du GRAND ANNECY ? Manager par la peur, c'est ce que Mme LARDET a dû apprendre chez ACCOR.

Remarquez il y a au moins un sujet sur lequel LARDET/ASTORG s'accordent, c'est d'accepter de boire ensemble un coup  avec le condamné Frank SUPPLISSON comme le prouve la terrible photo publiée par l'ESSOR ce jour. Et une petite coupe, toute honte bue, à la santé des 85 emplois perdus d'ALPINE ALUMINIUM et de la liquidation d'une entreprise industrielle patrimoniale ! Qu'en pensent les élus de CRAN GEVRIER qui participaient à notre association de soutien à la SCOP ALPINE ALUMINIUM ? 

 

LARDET vs HUOT de SAINT-ALBIN
Lire la suite