Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

Brésil, Ukraine, Etats-Unis, France

14 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

La défaite de BOLSONARO au Brésil, la résistance des démocrates aux Etats-Unis et la défaite de POUTINE à KHERSON sont de bonnes nouvelles pour la démocratie. Même si au Brésil et aux Etats-Unis, elles sont acquises avec des écarts trop faibles, ces victoires existent et font du bien. Les sociologues et les polititistes expliquent ces résultats étonnants d'une droite extrémiste, ouvertement complotiste, en Amérique. Le poids des réseaux sociaux, manipulés par des usines à fausses nouvelles financées en partie par la RUSSIE et par des magnats d'extrême droite, est considéré comme un facteur décisif. Les infox se propagent au détriment du moindre sens critique sans aucun frein de la part des plateformes. L'arrivée de MUSK chez Twitter est encore plus inquiétante; mais FACEBOOK ne s'est pas mieux équipé pour traquer les trolls.  

Heureusement, aux ETATS UNIS, la question de l'IVG, qui n'est pas une infox mais la réalité des conséquences désastreuses du vote républicain , a mobilisé largement; rompant la vague habituelle des mécontents des élections de mi-mandat. Quand la vraie vie permet de mesurer l'impact d'un vote extrémiste sur la vie quotidienne des citoyens, un sursaut apparaît. Et il permet au camp de la démocratie de prendre l'avantage. 

Pour autant, les églises évangéliques, aux Etats-Unis comme au Brésil, totalement engagées dans la régression des droits des femmes, posent une difficulté majeure puisque le débat politique n'est plus pertinent face à des prêcheurs qui promettent le ciel à ceux qui votent BOLSONARO ou TRUMP; et qu'ils sont crus.  Les religieux de tous poils sont aujourd'hui au centre des régressions quand ils s'attaquent aux droits des femmes (Afghanistan, Iran, Etats Unis, Israël,...) ou quand ils justifient la guerre comme en RUSSIE. L'alliance du sabre et du goupillon n'y est pas un vain mot. Ces religieux n'ont pas de répugnance à soutenir des leaders politiques à la vie dissolue et/ou malhonnête pourvu qu'ils servent les intérêts de leurs sectarismes. Si le 21°siècle est un siècle religieux, c'est pour le moment celui des extrémistes religieux. Le pape François est bien isolé dans son message de paix.  

Et la France n'échappe pas à ce phénomène. La présentatrice de Cnews, Mme KELLY, évangéliste, n'a pas hésité à associer sa religion à sa profession au sein de la télé d'extrême droite du magnat BOLLORÉ. La servilité d'un HANOUNA injuriant un député parce qu'il critiquait BOLLORÉ sur sa propre chaine doit nous alerter sur la pente auquel le très catholique BOLLORÉ a mis en scène ZEMMOUR de manière éhontée avec la complicité tacite de l'ARCOM qui n'a rien fait pour l'empêcher malgré les propos racistes qu'il y a tenus. Nos outils de régulation et notamment l'ARCOM apparaissent insuffisants et en retrait par rapport à de telles utilisations d'une fortune personnelle au service d'une politique extrémiste. Le FOX NEWS à la française existe déjà.

Heureusement, le peuple ukrainien nous donne à tous une leçon de courage collectif qui force l'admiration et soulève l'enthousiasme. Qui aurait parié en mars que la RUSSIE ne mangerait pas tout cru l'UKRAINE ? Et voilà que les Russes ont reculé partout et que leur défaite d'aujourd'hui signe peut-être la fin de POUTINE comme la défaite d'Afghanistan mit un terme à l'Union soviétique. Rien n'est écrit mais il doit bien y avoir, au sein de la nomenklatura russe, des intérêts qui ne se satisfont pas de l'isolement économique et du coût financier de cette guerre. Et qui pourraient débarquer un leader devenu hors de contrôle. 

Lire la suite

Concert GEVA le 11 décembre

12 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le GRAND ENSEMBLE VOCAL d'ANNECY (GEVA) et le choeur grenoblois GRATIANA renouent avec leurs concerts communs le dimanche 11 décembre à 17 heures à la cathédrale rue Jean-Jacques ROUSSEAU avec au programme :

VIVALDI :    Credo &   Gloria

Une petite messe composée par Guillaume Vautier, le chef de choeur de GRATIANA dont ce sera la première représentation et une découverte : le STABAT MATER de Josef-Gabriel RHEINBERGER, un compositeur autrichien méconnu. 

Un tel concert qui mobilise des musiciens professionnels (solistes, musiciens, chef d'orchestre) coûte plusieurs milliers d'euros et c'est normal car les artistes doivent pouvoir vivre de leur art. L'entrée n'est donc pas gratuite, même si les choristes sont évidemment bénévoles.

Notez cette date sur votre agenda. Et si vous êtes d'ores et déjà intéressés, les billets en pré vente (20 euros)  sont disponibles par courriel à tbannecy@gmail.com

 

 

Concert GEVA le 11 décembre
Lire la suite

TOTAL : fossile à dire

10 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le documentaire d'ARTE sur TOTAL est un modèle. Laissant la parole au PDG de TOTAL, le documentaire insère sans commentaire des informations recueillies sur le terrain. On parle beaucoup de la démarche de TOTAL en OUGANDA et du pipeline géant qu'il va construire là-bas. Mais j'ai surtout retenu l'exemple texan du documentaire. Alors que la FRANCE a interdit le pétrole et le gaz de roche par fracturation hydraulique sur son territoire, j'était bêtement persuadé que TOTAL n'y avait pas recours ailleurs. Que nenni ! Le documentaire se penche sur la demande de TOTAL d'installer un nouveau puits à moins de 200 mètres d'une école ! Et sur la résistance d'une partie de la population pour arrêter ce massacre alors que des images infrarouges de ces sites montrent leurs émanations de méthane que l'oeil ne voit pas...

Ensuite on revoit Monsieur POUYANNE s'auto congratuler sur ses ambitions écologiques. Et il n'y a plus qu'à fermer nos oreilles pour ne plus entendre de telles fadaises.

Lire la suite

L'aéroport d'ANNECY dans les gros pollueurs mondiaux

9 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Bien sûr, c'est un petit aéroport que le nôtre et on pourrait se dire qu'il n'a rien de bien inquiétant même si ses nuisances sonores sont avérées. Pourtant il vient d'être classé au sein des 80 000 plus gros émetteurs mondiaux de gaz à effet de serre. Au 44 226° rang exactement. Aucune autre installation ne figure dans ce classement en HAUTE SAVOIE. L'aviation d'affaires qu'il accueille exclusivement pour de riches dirigeants en route pour GENÉVE nous vaut donc de figurer dans ce classement des sites les plus émetteurs de GES. Pas sûr que Christian MONTEIL et le conseil départemental dans son ensemble se soient posés la question de la contribution carbone de leur engagement à maintenir cet aéroport inutile à l'économie locale il y a quelques mois. Pourtant la question méritait manifestement d'être posée.

Lire la suite

Tatu pas honte ?

6 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

C'est un échange d'amabilités sur Facebook qui mérite qu'on s'y arrête. Guillaume TATU (celui que la commission de déontologie des journalistes a épinglé sur mon signalement pour ses articles dans le FAUCIGNY : c'est ici). Guillaume TATU, maire adjoint d'ANNECY, donc, se fend d'une diatribe "Ils sont gonflés les soldats de Macron, c'est d'ailleurs à cela qu'on les reconnaît" à propos de la condamnation du racisme par Mme BERGÉ, présidente du groupe machiniste à l'assemblée . Et assimilant clairement le F-HAINE à MACRON il complète : "le fléau, il est là". Ce qui lui vaut un post rageur de notre député ARMAND lui rappelant fort justement qu'il s'est allié avec Mme LARDET pour les municipales :

Le « fléau », c'est pas aussi celui qui vous a permis d'accéder aux responsabilités municipales en 2020?

Sortez du buzz et occupez-vous d'Annecy, les habitants en ont bien besoin.

J'ai gardé le souvenir d'une vidéo où TATU et LARDET minaudaient  après leur alliance municipale du genre "c'est magnifique de se rejoindre alors que nous somme si différents". Et maintenant LARDET ferait donc le lit du F-HAINE. Ce qui n'empêche pas TATU de rester dans la même majorité municipale qu'elle et de voter le même budget qu'elle à la Ville et à l'agglomération.

Toute cette triste engeance se déchire depuis publiquement, tenue uniquement entre eux par le salaire que leur alliance leur permet de percevoir au lieu de reconnaître qu'ils sont incapables de gérer notre territoire. Je serais intéressé de connaître les revenus des élus de la majorité municipale en dehors de leurs somptueuses indemnités d'élus. Car ils ne font rien à part poursuivre les projets de l'ancienne équipe à l'agglomération (projet de territoire, plan climat, etc.). Quant à la Ville, plus aucun projet ne sort ; les services municipaux vont à vau l'eau. Comment pourrait-il en être autrement avec une alliance contre nature que j'avais dénoncée dès sa conclusion ? RIGAUT, reviens ! 

 

Lire la suite

eco terrorisme écologique

3 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le SARKOZY au petit pied appelé DARMANIN et son malheureux acolyte FESNEAU ministre des pesticides se font utilement rhabiller sur le plateau du QUOTIDIEN de Yann BARTES à propos de leurs déclarations sur la manifestation contre les mégabassines. Je vous donne le lien ci-dessous. Au delà de l'utilisation erronée de termes juridiques pour disqualifier une manifestation écologique, c'est la banalisation d'un discours infondé juridiquement, volontairement destiné à tromper l'opinion publique qui doit être relevée. De ce point de vue, DARMANIN s'inscrit dans les pas de BOLSONARO ou de TRUMP : celui de la création d'une "vérité alternative" qui pourra être relayée sur les médias sociaux par des trolls amis et par les chaînes d'information en continu par des journalistes complaisants. En effet, il ne s'agit pas là d'une opinion politique mais d'une qualification juridique portée par un Ministre en charge de l'intérêt général et donc par construction démocratique reconnu comme un "sachant", un compétent. DARMANIN n'a en réalité rien à envier aux déclarations de TRUMP sur les fraudes électorales aux Etats-Unis. Il ment sciemment aux Français car il sait que certains le croiront et le feront suivre à leurs proches. Plus facile à faire que de réorienter l'agriculture française pour la rendre compatible avec le nouveau régime climatique. 

DARMANIN tente de criminaliser ainsi l'inquiétude palpable d'une partie de la jeunesse qui, en désespoir de cause devant les renoncements ou les atermoiements, multiplie ces jours-ci les violences symboliques contre des oeuvres d'art pour alerter l'opinion publique. DARMANIN pense t'il que l'issue de notre adaptation au changement climatique peut se régler par un bataillon de gendarmerie ?

 

Lire la suite

Toujours plus de pesticides, pourquoi ?

2 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Les objectifs de réduction de l'utilisation des phytosanitaires portés par les différents plans gouvernementaux ne sont pas atteints. Pire l'utilisation de ces pesticides augmente malgré cela de 25% de 2009 à 2017. 3,7 kilos par hectare en 2018. Comment cela s'explique t'il ?

Cette augmentation n'est pas équitablement répartie entre toutes les exploitations agricoles. Ce sont en réalité les grandes exploitations (céréalières, betteravières, maïsiculture..;) qui font exploser les compteurs  : leur consommation a augmenté de 55% en 10 ans. Ces grandes cultures sont en croissance en nombre d'hectares et en nombre d'exploitations. La polarisation voulue par la politique agricole à vocation exportatrice des années 60 se poursuit avec de plus en plus d'exploitations  importantes (+24% en 10 ans) et de plus en plus grosses (+69% de surface). Les autres agriculteurs se font donc bouffer par les déjà gros à chaque décès ou cession de terre. Et ces énormes exploitations, sans état d'âme, utilisent de plus en plus de phytosanitaires pour réduire la main d'oeuvre nécessaire, en mécanisant à outrance pour être compétitifs sur les marchés mondiaux. Ce sont les mêmes qui veulent les mégabassines dans l'Ouest pour continuer ce modèle agricole. Et ce sont les mêmes qui pilotent la FNSEA, le syndicat agricole majoritaire. 

Sur les 23,2 milliards d'aides publiques à l'agriculture annuels, 89% n'a aucun impact sur la réduction des pesticides et 11% ont pour intention de les diminuer (dont 1% a un effet réel). Sur les 19,5 milliards de financements privés à l'agriculture (essentiellement les prêts) les agriculteurs drogués aux pesticides mobilisent 60% d'emprunts de plus que les exploitations moins intensives en phytosanitaires. C'est "logique" : ils ont besoin de plus de matériels de plus en plus chers et de financer les acquisitions des terres des voisins (de plus en plus éloignés) pour s'agrandir encore et encore. 

Un autre modèle agricole est évidemment possible mais il nécessite de se désaccoutumer de la drogue phytosanitaire. Et comme toute conduite addictive, elle est pénible à mettre en place; surtout quand il suffit de quelques tonnes de lisier devant une Préfecture pour que les pouvoirs publics capitulent. D'autant que les banques, à commencer par le Crédit Agricole, prêtent à tout va pour étendre une exploitation déjà importante, mais freinent l'implantation d'un jeune qui se reconvertit dans l'agriculture. 

 

Lire la suite

Dissonance cognitive

1 Novembre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Tandis que le chaud soleil de cet automne me permet de profiter d'une température agréable, mon cerveau s'enflamme de la crainte que cet épisode anormal suscite. Une telle température réjouit autant qu'il inquiète. C'est la définition de la dissonance cognitive (ici) et cela explicite concrètement l'écart entre notre perception des conséquences du nouveau régime climatique qui peut se révéler satisfaisante à court terme (on fait des économies de chauffage) et les menaces dont il est porteur (sécheresse); mais que notre mode de vie de plus en plus urbain ne nous rend pas concrètes puisque nous n'en souffrons pas personnellement. Tel est en particulier l'état de l'hécatombe de la biodiversité documentée par les scientifiques. Je ne connais aucun de ces animaux qui disparaissent et ils ne me manquent pas. Dès lors, il est préférable pour sa santé mentale de baisser les bras et de se dire que l'on n'y peut rien. Exactement l'inverse de la conviction des manifestants contre les mégabassines qui se sont mobilisés ce week-end pour le bien commun. Car globalement, c'est la défense de ces biens communs qui peut nous permettre de sortir de cette dissonance cognitive comme une boussole pour l'avenir.

Lire la suite

Pour l'eau, des cataplasmes sur une jambe de bois ...

31 Octobre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Le noeud des conflits à propos du nouveau régime de l'eau à LA CLUSAZ avec la retenue collinaire ou dans les Deux Sèvres avec les "méga bassines" réside dans l'accaparement de la ressource par une seule catégorie d'usagers. Le ski ici , l'agriculture intensive du maïs là-bas. Mais aussi dans des solutions de court-terme qui n'ont pour objectif que de continuer encore quelques années de poursuivre un modèle condamné parce qu'incompatible avec le nouveau régime climatique.

Ce que le Haut Conseil pour le climat énonce comme cela : 

« Ces simples politiques de substitution et de bassines ne seront pas à l’échelle par rapport aux besoins. […] Là, on peut être dans des cas de mal-adaptation parce que l’on créerait du stockage et [...] on accentuerait le niveau de réduction des nappes. Il faut aussi se projeter sur ce que nécessiterait une adaptation à l’échelle d’ici à 2050, et là on se rend compte qu’on aura besoin de toute manière de changement dans les systèmes de production pour réduire les besoins d’irrigation, et pour parvenir du coup à un meilleur équilibre avec le climat tel qu’il évolue. »

Faute d'anticipation et de rigueur, les pouvoirs publics cèdent aux lobbys économiques qui ne veulent pas s'adapter à la nouvelle donne climatique et espèrent que des cautères sur leurs jambes de bois leur permettront de tenir encore quelques années. Comme l'âge de ces décideurs leur permet de voir le monde de demain avec les rétroviseurs de leur passé, ils sont dans une impasse parce qu'ils n'ont jamais imaginé devoir changer leur formatage intellectuel; celui de la concentration des exploitations et du gaspillage de la ressource (pour les agriculteurs) ou de devoir renoncer à la rente de la neige qui les a rendus si riches dans les stations.

Il est effectivement difficile de se réorienter et de reconnaître l'impasse dans laquelle le modèle productiviste conduit les uns et les autres. Pourtant, si l'on continue aujourd'hui de faire semblant de changer, le mur que l'on doit affronter sera encore plus haut et les conflits autrement plus violents que si on les aborde maintenant (si il n'est pas déjà trop tard).

Confier aux Juges administratifs le soin de dire le VRAI est une autre impasse car c'est avant tout une roulette russe (on gagne ici et on perd là selon la sensibilité des magistrats à l'actualité et/ou au trouble à l'ordre public qu'ils anticipent de leurs décisions le plus souvent tardives).  On n'échappera pas à faire fonctionner comme il faut les structures de concertation qui existent déjà (comités de bassin, etc.) si l'on veut éviter que les désaccords ne se règlent à coups de barres de fer et de grenades lacrymogènes.

C'est l'une de mes fiertés d'avoir, avec la conférence lac du SILA, créé les conditions pour que ce dialogue entre les parties prenantes s'instaure pour la gestion du lac d'ANNECY. C'est chronophage, quelquefois tendu, mais c'est ce qui permet de travailler utilement à un diagnostic commun et donc à un consensus sur les solutions.

 

 

Lire la suite

Plainte contre François ASTORG

30 Octobre 2022 , Rédigé par Thierry BILLET

Alors que la publication des statistiques sur les manquements à la probité en FRANCE montrent une augmentation des cas (connus car poursuivis), ma plainte contre François ASTORG pour l'utilisation des moyens de la Ville pour financer sa campagne électorale donne lieu à une enquête préliminaire que le Parquet a ouverte en 2021. Dans ce dossier, je saisirai si besoin le Doyen des juges d'instruction parce que je refuse que le combat historique de l'écologie politique soit dévoyé par des pratiques illégales d'utilisation des moyens d'une collectivité territoriale pour financer une campagne électorale.

Dans ce dossier, nous disposons des deux factures qui montrent que François ASTORG maire a émis des factures à François ASTORG ancien candidat pour que son compte de campagne soit équilibré avec la complicité d'une partie de la direction générale des services de la Ville. 

La lecture du petit livre de Fabrice ARFI "pas tirés d'affaires" me conforte en ce sens. Rappelant l'accumulation des affaires de manquement à la probité et la résilience politique de leurs auteurs, phénomène strictement français en EUROPE, ARFI montre combien le sentiment d'impunité nourrit la sphère politique française et pourrit de l'intérieur notre démocratie. Il faut faire cesser cette impunité pour que ce ne soit pas le F-HAINE qui tire les marrons de cette déliquescence démocratique alors qu'il y participe abondamment comme le rappelle Fabrice ARFI.

Alors que le débat public sur la construction de nouveaux réacteurs électronucléaires vient de s'ouvrir à DIEPPE, je me souviens de ma première manifestation dans cette ville en 1976 contre la construction de la centrale de PENLY. Nous rêvions déjà d'un monde où les énergies renouvelables rendraient inutile le risque nucléaire (comment ne pas voir alors que les combats en UKRAINE autour des centrales nucléaires nous menacent chaque jour de l'irréparable et qu'il ne faut pas aggraver ce risque d'une fragilité extrême de notre territoire ?). Ce combat écologiste aura été le combat de ma vie, tout simplement. Et je n'accepte pas qu'il soit terni par des pratiques immorales.

 

Plainte contre François ASTORG
Lire la suite