Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Trains ANNECY - GENEVE, la suppression

Publié le 15 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

La suppression des trains ANNECY GENEVE en liaisons directes est une mauvaise nouvelle qui illustre l'état catastrophique de la  desserte ferroviaire en HAUTE SAVOIE;

Pour améliorer les liaisons de la Vallée de l'ARVE vers GENEVE... il faut supprimer des trains entre ANNECY et GENEVE... tellement l'infrastructure est obsolète.

Les travaux absolument nécessaires du CEVA vont encore aggraver temporairement les choses  à partir de fin 2008 car la ligne sera alors coupée pour cinq ans.

Malgré les efforts considérables du Conseil Régional, sur la pression insistante des conseillers régionaux verts, la situation n'est pas bonne, loin s'en faut.

Et les financements manquent car les travaux d'infrastructure ne sont pas de la compétence de la Région, mais de l'Etat... qui préfère favoriser BOUYGHES  et les concessionnaires d'autoroute qui vont devoir tenter de rentabiliser l'autoroute A 41...

On attend les travaux sur le Pont de la Caille pour que  l'engorgement soit maximal.

commentaires

SEMNOZ, combien de jours d'ouverture cet hiver ?

Publié le 14 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Le rapport d'activité du SIPAS (syndicat intercommunal pour la protection et l'aménagement du SEMNOZ) fait apparaître 141 jours d'ouverture en 2005/2006 pour un chiffre d'affaires de 1 040 000 euros et de seulement 106 jours en 2006/2007 pour un chiffre d'affaires de presque la moitié 560 000 euros.
Par comparaison, une dameuse coûte 230 000 euros...

commentaires

CARTE JUDICIAIRE, bientôt notre tour...

Publié le 13 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

La réforme de la carte judiciaire est en cours, au pas de charge, même si le gouvernement a renoncé  à procéder par ordonnances pendant l'été.

Du côté des avocats, la colère reste de mise.

Le Conseil national du barreau, qui représente les 47.000 avocats, avait annoncé mercredi son retrait du Comité consultatif afin de protester contre la "régionalisation" du débat.

Vendredi à Lille, le porte-parole du Collectif des Bâtonniers, Me Jérôme Alirol, a dénoncé "une parodie de concertati
on".

Les SAVOIE seront bientôt fixées sur leur sort.

Si l'on peut admettre la suppression du conseil de prud'hommes d'AIX LES BAINS qui n'a plus de sens compte tenu de l'évolution industrielle de cette commune et de la proximité de CHAMBERY, on ne voit pas comment on pourrait justifier d'autres suppressions de juridiction, surtout après les investissements immobiliers de la Chancellerie à ANNECY ou THONON...



commentaires

Consensus sur la rupture !

Publié le 12 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Environnement

Le grenelle de l'environnement décentralisé vient tout juste de s'achever. Derrière le côté trop institutionnel que l'on peut reprocher à ce type d'initiative organisée par l'administration, j'ai été frappé par le nombre de participants à l'après-midi de restitution = 800 personnes au moins selon Monsieur le préfet.
Et une surprise de taille : l'affirmation dans tous les ateliers d'un "consensus" sur le diagnostic de la gravité de la situation de la planète et de la nécessité d'une "rupture"...avec le mode de production actuel.  
Les interventions nombreuses de la salle allaient toutes dans le même sens : pas assez de moyens pour l'agriculture bio, toujours des fonds publics pour financer les projets routiers et rien pour le rail, une mauvaise prise en compte des risques différés (ondes électromagnétiques, etc.).
La FDSEA avait bien mobilisé pour demander à ce que les agriculteurs ne soient pas considérés comme des simples pollueurs, mais dans une vision globale de l'aménagement du territoire, ils réclament à nos côtés la protection des espaces agricoles...
Je suis intervenu sur la question de la loi littoral, invoquant le consensus de la salle sur la nécessité de se protéger d'une urbanisation hypertrophiée et d'assurer la structuration d'une trame verte au plan régional, pour redire notre opposition à la modification de la loi littoral, et la nécessité d'abroger l'amendement qui permit subrepticement d'empêcher l'application sur les lacs alpins de la loi montagne et de la loi littoral.
Puisqu'il y avait consensus sur les objectifs, et que, selon Bernard ACCOYER, cette loi "ne change rien", j'ai proposé de l'abroger tout simplement...
Pas de réponse de l'intéressé qui nous tint un discours d'introduction que ses actes contredisent tous les jours, avec, comme le rappela un participant membre des AMIS DE LA TERRE, l'enfermement du SALEVE entre deux bras d'autoroute au moment où l'on parle de biodiversité, de corridors biologiques, etc.
Bref, la preuve que la prise de conscience est là, mais que l'on hésite encore à faire les choix du XXI° siècle.
On verra bien ce que SARKOZY osera imposer aux lobbies qui ont soutenu sa candidature aux présidentielles.

commentaires

Schéma de cohérence territoriale : refus de vote !

Publié le 12 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Jean Louis MOLIE et moi avons refusé de participer au vote sur l'approbation du rapport du Syndicat Mixte du SCOT du bassin annécien.
Le SCOT a pour objet de structurer sur un plan intercommunal les perspectives d'urbanisation d'un territoire et de servir de cadre aux plans locaux d'urbanisme. 
Après des années de concertation sur le périmètre, depuis deux ans, le SCOT est lancé... Et il ne se passe RIEN.
Nous avons donc refusé de voter ce rapport élaboré pour justifier une inaction volontaire de son président Bernard ACCOYER qui réfute l'intérêt de ce niveau de réflexion intercommunale; qui au contraire, fait traîner les choses pour que le SCOT arrive comme les carabiniers, c'est à dire APRES que les PLU aient été modifiés et qu'ils aient autorisé un maximum d'urbanisation...
Sans compter la fameuse étude paysagère annoncée lors de la réunion de décembre 2006... et toujours pas achevée !
Réponse de Bernard ACCOYER : oui le SCOT ne sert à rien; sinon à donner des arguments aux avocats pour contester les PLU.
C'est le conseiller général Antoine de MENTHON qui a maintenant la présidence du SCOT, il ne pourra faire moins bien.
Quelques réunions publiques d'information sont prévues dans les semaines qui viennent : si vous souhaitez connaître cette procédure, vous pouvez y assister.
Mais n'attendez rien de concret avant 2010, a annoncé Bernard ACCOYER...
D'ici là les promoteurs pourront se régaler.
commentaires

"UNE MASCARADE, OU BIEN.....?????"

Publié le 11 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Environnement

Voici le communiqué de presse des AMIS DE LA TERRE à propos du Grenelle décentralisé  :

GRENELLE DE L'ENVIRONNEMENT A ANNECY LE VIEUX, "UNE MASCARADE, OU BIEN.....?????"

Les Amis de la Terre Savoie (73) et les Amis de la Terre Haute-Savoie (74) dénoncent un simulacre de consultation, notre participation au Grenelle, qui se tiendra à Annecy le Vieux ce vendredi 12 Octobre, étant circonscrite à la seule restitution de l'aprés-midi alors que nous sommes gentiment appelés à ne pas participer aux ateliers matinaux, seuls véritables lieux d'échange et de débat.

Ceci est bien entendu inacceptable et nous ne comptons pas l'accepter!!!

Ce n'est pas que nous souhaitions à tous prix faire partie des notables qui se réunissent entre gens de bonne compagnie, mais nous sommes désagréablement surpris de constater qu'une directive ministérielle ne soit pas respéctée par les autorités locales, comment peut-on imaginer un Grenelle à Annecy-le Vieux sans les Amis de la Terre, qui par ailleurs participent au niveau national.

Les dossiers locaux nécessitant des positions fermes sont pourtant nombreux : loi Littoral, loups, canons à neige, densification urbaine et routiére, transports, traitement des déchets, etc....

Les Amis de la Terre seraient-ils persona non grata à Annecy le Vieux?? Notre liberté de ton et notre détermination gêneraient-elles la sérénité des débats??

Qui a choisi le lieu et qui s'est occupé des invitations???

Le MEDAD a-t-il des soucis d'organisation????

Autant de questions dont nous viendrons chercher les réponses directement Vendredi 12 dés l'ouverture des travaux de ce Grenelle Régionalisé.

Nous avons cassé la Planéte, et puisque une seule est disponible, il faut l'implication de tous pour la réparer.

Les changements dans nos modes de vie seront importants et se contenter de limiter les dégats du Présent ne sera pas suffisant, s'occuper de ceux causés par le Passé est primordial pour sauver notre Futur et celui de nos enfants.

A l'heure où certains parient sur l'ouverture, d'autres misent à fond sur la fermeture.....

Nous aurions préféré qu'il n'y ait jamais eu besoin de Grenelle, nous serions mieux ailleurs (et surement plus utiles), la seule récompense qu'ont les bénévoles de nos associations est la fierté d'agir non pas par
intérêt mais sous le contrôle de leur seule raison!!!!

Pourvu que nous ne soyons plus décus!!!!
commentaires

Municipales : prendre le temps de l'échange

Publié le 11 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Les VERTS réunissent leurs adhérents et sympathisants de l'agglomération annécienne le 17 octobre afin de discuter des municipales de 2008.
Le PS vient de désigner l'ami Laurent DUPONT comme "premier des socialistes" pour les municipales à ANNECY.
Les VERTS réclament la tête de liste à ANNECY et un accord sur l'ensemble de l'agglomération annécienne pour gouverner ensemble à MEYTHET et CRAN GEVRIER et conquérir ANNECY et SEYNOD.
Pour définir une position commune et engager une dynamique de conquête, nous nous retrouverons le 17 à 20 heures au local des VERTS 4 rue Jules Barut.
Cette réunion est largement ouverte à tous ceux qui se retrouvent dans la démarche de l'écologie politique.
N'hésitez pas à y venir.

commentaires

Chalet FREQUELIN, l'imposture

Publié le 11 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

L'histoire du chalet FREQUELIN est sans doute l'un des plus beaux scandales environnementaux de la HAUTE SAVOIE.
Profitant de sa notoriété, Guy FREQUELIN a fait construire sur le désert de PLATE à PASSY, dans un site classé, un chalet monumental sans aucun permis de construire.
Condamné à démolir par le tribunal correctionnel, puis par la cour d'appel, puis par la cour de cassation, il aurait dû s'exécuter rapidement.
Or, depuis presque 10 ans maintenant le chalet est toujours là; les préfets successifs refusant d'engager la démolition alors que M. FREQUELIN ne le fait pas.
Le plus drôle restait à venir avec l'assignation de la commune de PASSY par M. FREQUELIN afin qu'elle soit condamnée à payer la démolition puisque le maire de l'époque avait laissé faire, comme le révèle le FAUCIGNY de jeudi dernier...
Tout ceci alors que le chalet n'est même pas encore démoli !
On a l'archétype de la situation administrative de ce département en matière environnementale.
Le principe c'est le laxisme comme le prouvent les dizaines de chalets construis sans permis aux CONTAMINES avec l'accord tacite de l'ancien maire, ou la poursuite de l'activité de TUMBACH à ANNECY au mépris de l'arrêté préfectoral.
Puis, si une association réagit et obtient après moult difficultés une condamnation (FREQUELIN, BALMETTES, etc.), c'est l'inertie des pouvoirs publics à faire appliquer la décision de justice.
Et si aucune association ne monte au créneau, ce ne sont pas les pouvoirs publics qui vont initier le rappel à la Loi...
Le plus étonnant c'est qu'il n'y ait pas plus de citoyens ou d'entreprises pour en profiter.
commentaires

BALMETTES, les VERTS décorent...

Publié le 10 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Je vous ai entretenu ici de l'inertie des pouvoirs publics à  ordonner la démolition de l'immeuble des BALMETTES dont le permis de construire violait la loi littoral.


Les VERTS ont décidé de s'attaquer au problème de la défiguration du paysage que cela induit.


A l'action,  Renée POUSSARD, conseillère régionale verte et Stéphane LITTOZ BARITEL, secrétaire du groupe local d'ANNECY...


Non-au-b--ton-2.JPG
commentaires

L'euro fort gêne les frontaliers

Publié le 10 Octobre 2007 par Thierry BILLET dans C'est personnel

L'euro fort vis à vis du dollar et du franc suisse n'est pas favorable aux frontaliers qui réalisent une partie de leur avantage salarial sur le taux de change.
Plus l'euro est faible, plus il est intéressant de travailler en SUISSE et d'y être payé en Francs suisses que l'on échange contre le vil franc français hier, et le vil euro aujourd'hui.
Cette époque bénie est malmenée en ce moment : l'euro est devenue une valeur refuge évidente face au dollar, monnaie qui depuis l'abandon de sa convertibilité en or par NIXON dans les années 70, est une simple expression de la puissance américaine, sans aucune véritable "valeur" économique.
Le franc suisse souffre de cette surévaluation de l'euro par contagion.
Si demain les chinois et les émirs du golfe arrêtent d'acheter des bons du Trésor américain, ce sera carrément la débâcle.
Heureusement, les communistes chinois ont bien compris que pour leur croissance à deux chiffres, il ne fallait pas que les américains croulent sous leur mauvaise gestion et leurs déficits colossaux; quant aux émirs, que pourraient ils faire d'autre de la rente pétrolière alors que même la pire gabegie en laisse des millions de dollars dont ils ne savent que faire ?
Economie virtuelle à des années lumière de l'économie réelle...



commentaires
<< < 300 310 320 330 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 > >>