Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

ISERNON, poursuite de la sauvegarde

Publié le 4 Septembre 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Les pollutions qui affectaient l'ISERNON sont en régression significative. Je l'ai déjà évoqué à plusieurs reprises dans ce blog.

Le conseil municipal du 3 septembre a voté le budget pour une étude de modélisation et de suivi des débits et de la pluviométrie dans le secteur de VOVRAY...

Mais comme je l'indiquais dans l'article sur le centre équestre, la question primordiale est celle de l'imperméabilisation des sols et du lessivage des sols chargés d'hydrocarbures et autres polluants à l'occasion des orages de plus en plus fréquents et de plus en plus violents que nous connaissons avec les déréglements climatiques.
commentaires

Dernières manoeuvres avant l'affrontement final

Publié le 3 Septembre 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Intéressant conseil municipal ce soir avec la désignation des conseillers d'agglomération par le conseil municipal d'ANNECY.

27 délégués titulaires à élire, parmi lesquels 5 conseillers de la liste de gauche.

Jean Luc RIGAUT a présenté une liste fermée de 27 noms sans M. TANGUY de la liste "divers droite" (en réalité proche de Philippe de VILLIERS) et sans Mme SAVIGNAC (suppléante de M. TARDY, qui a battu Bernard BOSSON aux Législatives).

En clair,
JLR a demandé aux adjoints UMP l'assurance qu'ils voteront pour lui
à la présidence de l'agglomération, en échange du maintien de leurs mandats représentatifs au sein et à l'extérieur du conseil municipal, et il a "sacrifié" M. TANGUY qui n'aurait pas voté pour lui, ni Mme SAVIGNAC qui ne l'aurait pas fait non plus...

JLR doit en effet affronter la concurrence de M. DELATTRE, picard de naissance comme moi, mais surtout encarté à l'UMP et maire de QUINTAL...

Les adjoints UMP ont donc lu une déclaration de soutien au Maire, tandis que les "exclus" menaient grand train contre la décision du maire ... et de ses adjoints UMP.

La schizophrénie guette donc l'UMP,
à moins que les élus UMP ne virent casaque le 13 septembre et ne votent pour M. DELATTRE au mépris de leur engagement auprès de JLR...

On peut s'attendre à tout.

A noter la présence dans la salle de M. TARDY et de quelques soutiens de l'UMP, venus soutenir les "exclus"... Un député bien peu au fait des règles d'un conseil municipal, puisqu'il leva la main pour demander la parole...

On peut donc imaginer maintenant avec une grande certitude que nous aurons bien une liste conduite par JLR aux municipales, et une liste conduite par Pierre HERISSON.

Ce dernier fait courir le bruit sans discontinuer que JLR finira par se rallier.

Nous verrons bien...

En attendant, le groupe de la gauche écologiste comme l'appelle M. HERISSON a une fois de plus, affirmé son unité sans faille au service des intérêts de la Ville.






commentaires

Grenelle de l'environnement, la plate forme associative

Publié le 3 Septembre 2007 par Thierry BILLET dans Environnement

L'enjeu du GRENELLE de l'ENVIRONNEMENT est important.
Soit les écologistes arrivent à en faire un point de départ tangible d'une réorientation des politiques publiques, soit  SARKOZY en profite pour faire des effets d'annonce qui ne permettront pas d'avancer sur les OGM et le réchauffement climatique...
Sur le nucléaire, on sait déjà que c'est fichu; mais les accidents à répétition et l'incapacité d'AREVA à tenir les délais sur les réacteurs EPR confirmeront l'opposition très majoritaire de l'opinion à une relance du programme électronucléaire.

Un site à recommander :

http://legrenelle.lalliance.fr


Les 24 propositions énoncées par l’Alliance préalablement au Grenelle :

Climat :

1. Lancer immédiatement un plan national pour l’isolation de 400 000 logements anciens par an.
2. Réglementer la consommation d’énergie primaire pour le chauffage à 50kWh/m2/an pour toute construction neuve dès 2010.
3. Affecter 5 milliards d’euros en faveur des transports en commun urbains.
4. Etablir un moratoire sur la construction d’autoroutes.
5. Produire 15% d’énergie primaire à partir d’énergies renouvelables en France d’ici 2012.
6. Suspendre le projet de nouveau réacteur nucléaire EPR.
7. Arrêter les financements publics aux énergies non renouvelables au profit des énergies propres et des économies d’énergie.

Stopper les destructions :

8. Développer la collecte sélective pour permettre de traiter 80 % des déchets ménagers par méthanisation, compostage, recyclage et réemploi.
9. Etablir un moratoire sur la construction de nouveaux incinérateurs des ordures ménagères.
10. Stopper l’artificialisation et la dégradation des milieux naturels et ruraux.
11. Relier les espaces protégés par un grand réseau écologique d’espaces naturels.
12. Supprimer les aides publiques aux activités qui portent préjudice aux milieux naturels et à l’environnement.

 

Produire sans nuire :

13. Mettre en place un régime contraignant de responsabilité sociale et environnementale des entreprises.
14. Etablir une écotaxe progressive de 0 à 30% sur les biens et services en fonction de leur impact écologique.
15. Interdire dans l’agriculture et dans l’industrie toute substance chimique reconnue dangereuse pour la santé et l’environnement.
16. Lancer un programme national ambitieux de recherche épidémiologique sur l’exposition aux risques environnementaux.
17. Convertir 25% des terres agricoles en agriculture biologique et réduire de 50% l’utilisation des produits phytosanitaires de synthèse.
18. Mettre en place un moratoire sur la culture des organismes génétiquement modifiés (OGM) en milieu ouvert.

Solidaire, responsable et citoyen :


19. Coopérer avec les pays du Sud pour faire face aux changements climatiques et appuyer une utilisation sobre et efficace de l’énergie ainsi que le recours aux énergies renouvelables.
20. Réserver une part de l’aide publique au développement (APD) pour appuyer directement les populations dans leur mise en oeuvre des programmes de conservation et de gestion écologiquement responsables des ressources naturelles.
21. Mettre fin aux subventions qui contribuent à l’appauvrissement des pays du Sud, notamment sur les produits agricoles et les capacités de pêche.
22. Lancer un plan national d’éducation, de formation et de sensibilisation du public sur les solutions à la crise écologique.
23. Mettre fin à l’utilisation abusive de l’argument écologique dans les publicités et réglementer celles sur les produits les plus polluants.
24. Rendre l’Etat exemplaire dans sa gestion comme dans ses achats.

commentaires

Chaine humaine le 15 septembre à 14 heures

Publié le 2 Septembre 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Pour demander
l'abolition de la modification de la loi LITTORAL
sur les lacs alpins, et en particulier sur le lac d'ANNECY, les associations de protection de l'environnement vous demandent de participer à la chaîne humaine du

samedi 15 SEPTEMBRE à 14 heures
sur le Pâquier devant la Préfecture.


Il y a peu de chances que l'UMP relance la mise en oeuvre de ce texte avant les MUNICIPALES, car Pierre HERISSON sait qu'il le paierait "cash" lorsqu'il se présentera à la mairie d'ANNECY en mars 2008.

Mais l'enjeu est tel qu'il nous faut garder une mobilisation suffisante pour éviter que l'UMP ne se croit en terrain conquis.



commentaires

Une réserve naturelle régionale sur le bassin versant du Lac

Publié le 1 Septembre 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Hélène BLANCHARD, vice présidente verte du Conseil régional de RHONE ALPES, a émis l'idée de la création d'une réserve naturelle régionale sur le Bassin versant du Lac d'ANNECY...

Cette idée est reprise par LAC d'ANNECY ENVIRONNEMENT (LAE) dans une pétition que les propriétaires du tour du Lac sont appelés à signer, car la création de la réserve peut être le fruit d'une demande des élus - mais on sait que les maires du tour du Lac torpilleront ce projet - soit des PROPRIETAIRES de terrains, maisons ou appartements autour du Lac.

Cette pétition est disponible auprès d'Alain MOYSAN, président de LAE ou de moi-même à l'adresse électronique suivante : th.billet@wanadoo.fr pour que l'on vous fasse parvenir ce document.

Si vous êtes propriétaire de terrain ou d'un bien immobilier autour du Lac et que sa préservation vous importe, je vous invite à rejoindre cette action de sauvegarde.


commentaires

LES BALMETTES à TALLOIRES

Publié le 31 Août 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

La cour administrative d'appel et le conseil d'état ont annulé le permis de construire de cet immeuble à TALLOIRES.
Malgré le contentieux en cours, le promoteur a commencé la construction.
Voilà une photo récente de cette ruine.

P1010708-copie-1.JPG












Qui pourra m'expliquer que ni l'Etat ni la commune de TALLOIRES n'aient pris les mesures pour faire démolir cet immeuble qui défigure le hameau des BALMETTES ?
commentaires

Après Bernard BOSSON, tuer les cormorans !, dit il

Publié le 30 Août 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

grand.cormoran.jmpe.3p.jpg





Je vous ai déjà entretenu des débats houleux lancés par l'association de pêche sur le lac d'ANNECY concernant la pêche sur le lac d'ANNECY, en particulier concernant la diminution des prises par les pêcheurs amateurs.
Le compte rendu des débats au bureau du SILA du 23 juillet permet de revenir sur cette question.
N'abordant pas les problèmes de fond posés par les pêcheurs sur la gestion du Lac (roselières en perdition, trafic croissant des bateaux à moteur, nombre trop important de pêcheurs professionnels, etc.), Pierre HERISSON y attribue exclusivement les problèmes aux cormorans "dont la population s'est considérablement développée depuis que le DANEMARK en a fait une espéce protégée" (sic !) et aux brochets.
Les uns préléveraient 15 tonnes et les autres 4 à 5 tonnes.
Comme le déficit de poissons péchés serait de 10 tonnes, il suffit...de tuer les cormorans. "dans le cadre d'une autorisation préfectorale, après concertation de la Ligue pour la protection des oiseaux et par des chasseurs spécialisés, sur une durée limitée"...
Il suffisait d'y penser.
Rappelons à Pierre HERISSON qu'après avoir failli être exterminés au début des années 1970 car ils étaient considérés comme faisant trop de concurrence aux pêcheurs, le cormoran a été justement 

considéré, en Europe, comme une espèce menacée dans les années 70, la race continentale du Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo sinensis) a été protégée dans tout l'espace européen par la Directive oiseaux de 1979. Cette protection a permis la remontée des effectifs européens à partir des pays où l'espèce s'était maintenue (essentiellement Danemark et Pays-Bas).

Le cormoran consomme environ 400 à 700 grammes de poisson par jour. Pour arriver à

15 tonnes de poisson par an, il faudrait donc sur le lac pendant les 365 jours de l'année, 58 cormorans.

A ma connaissance, jamais un tel nombre d'oiseaux n'a été observé sur le lac d'ANNECY même pendant la période de l'année où les cormorans sont présents...

En tous cas, il n'existe aucune possibilité de déroger à l'interdiction de chasse sans violer le droit européen.

Encore un bouc émissaire facile ?

Plus difficile est la question de la disparition des roselières...


à propos de laquelle on nous annonce une étude pour comprendre les raisons pour lesquelles, malgré les protections mécaniques (pieux et fascines), la tendance à la régression est constante : il ne reste plus qu'une quinzaine d'hectares de roselières. Ne peut on imaginer sans être grand clerc que l'utilisation croissante de bateaux à moteur sur le lac, et l'impact des remblaiements effectués, comme pour la cale sèche de SEVRIER, ne sont pas étrangers à cette érosion déplorable ?

commentaires

Election du président de l'agglomération

Publié le 30 Août 2007 par Thierry BILLET dans Municipales 2008

Avec la démission de Bernard BOSSON de son mandat de président de l'agglo, à la suite de sa défaite aux législatives, nous allons voter le 13 septembre pour élire un nouveau président.

L'UMP va se "compter" en présentant la candidature de M. DELATTRE, maire de QUINTAL, en attendant les choses sérieuses, après les municipales; où Bernard ACCOYER se présentera sans aucun doute.

Jean Luc RIGAUT va, quant à lui, se présenter également, sur les brisées de Bernard BOSSON.

J'ai proposé et obtenu l'accord du parti socialiste pour une réunion d'harmonisation de nos points de vue.Elle aura lieu le 11 septembre.

Les VERTS veulent en effet, au delà de cette élection ponctuelle,
un accord de partenariat avec le PS sur l'ensemble de l'agglomération
sur la base d'un programme politique commun à toutes les listes municipales autour de quelques idées force; comme l'extension de la communauté d'agglomération aux communes du tour du Lac par exemple...

Il va falloir que l'UMP nous explique comment QUINTAL est dans l'agglo;
mais que SEVRIER, commune limitrophe d'ANNECY n'y soit pas...
alors que son maire actuel veut devenir maire d'ANNECY !


commentaires

JOURNEE PAYSANNE le 23 septembre

Publié le 29 Août 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Affiche-2.jpg
commentaires

Contamination du Rhône aux PCB...

Publié le 28 Août 2007 par Thierry BILLET dans Environnement

Etiez vous informés de cette CONTAMINATION DU RHÔNE AUX PCB ?

Le 16 Août 2007,

Cet arrêté à été pris après résultat d’études, péniblement obtenues, révélant la présence dans le fleuve de pyralènes (PCB), produits chimiques industriels, listés par l’ONU comme l’un des douze Polluants Organiques Persistants (POP, protocole d'Aarhus de juin 1998 et convention de Stockholm de mai 2001).

Les caractéristiques des PCBs

Les POP sont persistants dans l’environnement par une résistance aux dégradations biologiques naturelles. Ils s’accumulent dans les tissus adipeux des êtres vivants jusqu’à atteindre des concentrations très élevées en haut de la chaîne alimentaire.

Le WWF rappelle l’extrême toxicité des POP pour la faune et pour l’organisme humain avec une dégradation du système immunitaire, des effets sur la reproduction et le développement de cancers.

Une pollution prévisible !

Le PCBs n’étant plus autorisé à la vente depuis 1987, la présence de cette catégorie de POP dans les sédiments du Rhône date d’une époque industrielle aujourd’hui presque totalement révolue.

Le silence apposé jusqu’ici sur cette pollution est indigne de notre démocratie, et fait pressentir le pire sur l’étendue de cette catastrophe écologique.

L'usine Tredi de Saint-Vulbas est l'une des deux usines autorisées en France au titre des ICPE (Installations Classées Pour l’Environnement) àtraiter les pyralènes encore contenus dans les transformateurs EDF. Cette usine continue à rejeter ces produits chimiques dans le Rhône. Le WWF se demande quelles quantités de pyralène, présentes dans les transformateurs EDF, doivent encore être traitées.

Le WWFdemande qu’une étude sur l’étendue de cette contamination soit ouverte dans les plus brefs délais :

Quelles sont les conséquences exactes de cette pollution sur la faune ?

Quel est le taux de contamination de la chaîne alimentaire (phyto et zooplancton, invertébrés aquatiques, poissons d’eau douce, oiseaux piscivores, mammifères aquatiques, et poissons marins) ?

Quelle est l’étendue géographique de cette pollution : qu’en est-il pour l’estuaire du Rhône et la Camargue (Zone Humide Ramsar), pour la mer Méditerranée ?

Que faire des sédiments contaminés ?

Il est du devoir des autorités publiques de traiter les centaines de milliers de tonnes de sédimentscontaminés. Ce coût de dépollution risque d’être exorbitant. Il serait inacceptable que les pouvoirs publics fassent porter cette charge aux contribuables.

Bernard Cressens, directeur des programmes de WWF s’interroge aussi sur la capacité de la France à appliquer concrètement ses obligations européennes en matière de qualité des eaux douces pour le maintien de la biodiversité (la DCE de 2002 et la Directive 2006/44/CE du Parlement Européen et du Conseil de septembre 2006 ).

Conséquences économiques

La contamination des écosystèmes aquatiques aux PCBs entraîne des conséquences économiques graves immédiates pour le secteur de la pêche professionnelle en eau douce et la pêche récréative à terme.

Comme le déclarent Philippe Boisneau, président des pêcheurs professionnels en eau douce (CNAPPED) et Didier Bretin, Président de l'association interdépartementale des Pêcheurs Professionnels de la Saône et du Haut-Rhône : « Les pêcheurs sont dans l’obligation d’honorer leurs nombreuses charges (loyer à l'Etat, charges sociales…) sans pouvoir percevoirde recettes puisque la vente des poissons leur est interdite. Il ne faut pas minimiser l’impact et les conséquences économiques de cette pollution.»

La pêche récréative, n’est pas, en soit, interdite : les pêcheurs de loisirs peuvent continuer leur hobby sous respect du principe « no kill » (la remise à l’eau du poisson pêché). Mais à terme (2008),alors qu’ils payent les droits de pêche à l’Etat sur le Domaine Public Fluvial, le nombre de cartes de pêche délivrées par les Fédérations Départementales de pêche concernées par cette pollution risque de baisser.

Le WWF en soutien aux professionnels de la pêche en eau douce, et aux pêcheurs récréatifs, interpelle l’Etat pour qu’une indemnisation en perte de revenus leur soit débloquée.

commentaires
<< < 300 310 320 330 340 341 342 343 344 345 346 347 348 349 350 360 > >>