Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

Écologiste annécien

Agenda 21 d'ANNECY : pour des engagements précis !

Publié le 20 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

La présentation en conseil municipal privé de l'agenda 21 qui est sensé présenter dans un ensemble ordonné les priorités de la Ville en matière de développement durable,pour le XXI° siècle, n'a pas été suivie d'un enthousiasme certain dans les bancs des conseillers.

La faute sans doute au consultant, aussi charismatique et convaincu que l'enfant de choeur faisant la litanie de ses pêchés véniels.

Mais également la faute à l'absence d'engagements pris par la Ville pour réduire drastiquement les consommations d'eau et d'énergie.

Le voeu est émis, l'objectif est affiché, mais aucun chiffre n'est affiché quant aux plafonds de consommation que la Ville souhaite obtenir.

Une semaine avant le vote définitif au conseil municipal du 26 mars, nous ne disposons pas encore de l'entier dossier.

Je vais donc suggérer au groupe « gauche plurielle » d'améliorer le texte sur la base d'ajouts techniques de manière à rendre l'agenda 21 plus pertinent dans ce qui devrait être sa seule priorité : la lutte contre le réchauffement climatique.

commentaires

Réhabiliter le travail...

Publié le 19 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

Je suis effondré d'entendre l'UMP vouloir réhabiliter la valeur « TRAVAIL ».

Comme si les français ne travaillaient pas. Comme si les gains de productivité auxquels nous avons assisté y compris depuis la réduction du temps de travail n'étaient que des leurres. Comme si le nombre d'accidentés du travail ne démontrait pas la constance de l'exposition aux risques professionnels, tandis que les maladies professionnelles sont outrageusement sous estimées...

Mais il ne s'agit pas là de faire un constat, il s'agit de faire de l'idéologie bien réactionnaire, comme sur le ministère de l'identité nationale. Maintenant que LE PEN a ses signatures : il faut aller pêcher ses voix dès le premier tour. N'oublions jamais qu'en HAUTE SAVOIE, toute l'UMP avait soutenu l'alliance de Charles MILLION et du F-Haine à la Région.

Il s'agit en réalité de passer sous silence les suicides professionnels du Technopole de RENAULT ou ceux d'EDF, et combien d'autres qui ne sont pas médiatisés, mais trahissent le désarroi de salariés poussés à bout par une pression de plus en plus forte pour des résultats à court terme, et dont le terme de harcèlement moral rend bien mal compte.

Il faut lire à ce sujet « SOUFFRANCE EN FRANCE » de Christophe DEJOURS pour se rendre compte combien l'éclatement des collectifs de travail du fait de la perte de vitesse des syndicats et de la multiplication des statuts dans la même entreprise (intérimaires, sous traitants, etc.) a produit de la maladie mentale.

Je suis stupéfait et ému à chaque fois du nombre de salariés qui me consultent et dont le seul discours est un appel à l'aide : « Débrouillez vous, mais je ne veux plus retourner dans la boite ! ».

Souffrance de ces hommes et de ces femmes qui ont (trop) investi dans le travail et se trouvent désemparés par la violence d'un nouveau chef, par le cynisme d'un dirigeant, ou devant l'abandon de leur équipe trop contente que la pression soit mise sur le collègue que sur eux... Et comme le collectif n'existe plus pour servir de médiateur, ou pousser le coup de gueule qui remet les choses en place avant qu'elles ne deviennent pathogènes...

Alors réhabiliter le travail, certes, mais pour le rendre digne et supportable pour tous, dans un cadre collectif régulé par des structures de représentation du personnel reconnues et efficaces.

La CFDT de HAUTE SAVOIE organise bientôt un débat sur ce thème de l'utilité des syndicats : venez y !

La prévention efficace du harcélement et de la discrimination c'est l'action de groupe et la solidarité.


commentaires

La tentation BAYROU

Publié le 18 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

J'ai été invité ce mercredi par l'ALLIANCE POUR LA PLANETE à présenter le dossier judiciaire de l'incinérateur de GILLY SUR ISERE. L'ALLIANCE lançait à cette occasion un moratoire pour la construction de nouveaux incinérateurs . Une nouvelle occasion de rencontrer des militants associatifs de la protection de la nature de niveau national, et de mesurer l'impact de la candidature de BAYROU dans la mouvance écologiste.

Tous reconnaissent la qualité et le sérieux de Dominique VOYNET et son engagement sans faille à leurs côtés pendant ses années au ministère de l'environnement. Aucune ministre n'a fait autant dans un environnement qui ne lui était pas favorable dans les arbitrages de Lionel JOSPIN. Mais plusieurs pensent que l'élection de François BAYROU serait un tel cataclysme politique qu'elle permettrait peut être enfin de sortir de la République impériale dans laquelle nous vivons depuis 1958.

Je lis sous la plume de Jacques JULLIARD dans Libération que cela nous ferait retomber dans l'ornière de la République des partis, comme si nous pouvions nous enorgueillir d'un fonctionnement démocratique exemplaire quand le Président de la République concentre autant de pouvoirs directs ou occultes, quand un ministre français ne démissionne jamais quand son ministère a failli, quand la FRANCE n'arrive pas à faire vivre trois quotidiens nationaux, quand des scandales sanitaires comme celui de l'amiante n'entraînent aucune remise en cause dans la politique de prévention des risques sanitaires, quand on attend encore une expertise sérieuse des cancers dus au nucléaire, etc.

Bref, François BAYROU apparaît comme un candidat de rupture démocratique.

Et l'UDF partage avec les VERTS ce souci de reconnaître à chaque famille politique sa place propre par l'intermédiaire de l'introduction de la proportionnelle aux élections, ce qui nous oblige les uns et les autres à passer des alliances électorales pour être représentés... Et à subir les foudres du vote utile lorsque les électeurs décident de penser d'abord au second tour avant de voter pour le premier.

Mais cette fois, c'est l'UDF qui est en passe de représenter le vote utile pour une partie de l'électorat écologiste... sur le dos des VERTS.

A charge de revanche !







commentaires

Manifestation antinucléaire : un succès sans précédent.

Publié le 17 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

Les manifestations décentralisées dans plusieurs villes de FRANCE ont permis de mesurer la mobilisation de l'opinion publique contre le développement du nucléaire et contre le passage en force de la nouvelle génération de réacteurs EPR que veut imposer EDF alors que nous sommes en surproduction électrique pour encore 20 ans avec les centrales existantes.

Celle de LYON à laquelle j'ai participé, avec un bus bien rempli des AMIS DE LA TERRE de HAUTE SAVOIE s'est déroulée dans une ambiance festive et décontractée, sous un soleil radieux qui faisait regretter encore plus la frilosité des politiques publiques en faveur du solaire.

Une forte participation des VERTS pour affirmer la détermination de notre mouvement et de sa candidate, qui sera la seule candidate écolo à la présidentielle.

En rentrant, je regarde les reportages sur TF1 et France 2 qui donnent la parole à BESANCENOT qui n'y connaît rien et pas à VOYNET qui connaît le sujet par coeur ...

France 2 ajoute au reportage sur les manifestations un publi reportage d'EDF avec images de synthèse et plaidoyer pour l'EPR... Quel jeu trouble  joue le service public d'information ?

Nous vivons dans un drôle de monde où le travail de conviction quotidien et la compétence ne comptent pas pour les médias; et où le lobby nucléaire arrive à imposer à la rédaction du service public audiovisuel un plaidoyer pour une centrale de plus de 3 milliards d'euros qui créera...300 emplois : 10 millions d'euros par emploi !


Heureusement, il y avait du monde aux manifestations et 87% des français sont défavorables au développement du nucléaire.

commentaires

Des pommes de CHINE sur le marché d'ANNECY

Publié le 16 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Environnement

Des pommes de CHINE individuellement emballées dans des enveloppes en polyéthylène rose sur le marché d'ANNECY au même prix que les pommes du cru.

Un coup de colère vis à vis du marchand qui me les propose et qui ne semble pas comprendre les conséquences écologiques et sociales de la mise en vente de ces produits ici.

Les petites mains pour les cueillir (Combien d'heures de travail ? A quel salaire ?), la production de l'emballage et le conditionnement, les milliers de kilomètres en avion pour recevoir des produits que l'on fait pousser ici...

Quel bilan écologique ? Quel bilan social ?

Nous avons, en notre qualité de consommateur, la possibilité d'empêcher cela.

Si nous n'achetons pas ces produits agricoles du bout du monde, nous arrêtons le remplacement des cultures vivrières par des cultures spéculatives destinées à l'exportation à grands coups de pesticides et d'insecticides...

Il n'appartient qu'à nous de tarir le flux en n'achetant pas ce qui vient de trop loin et de réserver nos achats aux productions plus locales.

Post scriptum : Sans oublier d'abandonner définitivement l' eau minérale transportée par camions dans des bouteilles plastiques, alors que l'eau de notre robinet est d'une qualité supérieure. Cela fait plusieurs fois que je propose au conseil municipal d'embouteiller symboliquement l'eau du robinet et d'organiser une grande manifestation citoyenne pour promouvoir l'eau d'ANNECY. On me répond poliment favorablement. Mais la Ville le fait quand ?






commentaires

L'écologie, bascule des électeurs de droite...

Publié le 15 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

L'écologie est sans doute l'un des éléments qui expliquent la percée de BAYROU dans les sondages.

Je m'explique.

Ce n'est pas la question sociale qui fait aujourd'hui basculer une partie de l'électorat de droite vers le centre, c'est la question environnementale ( et sans doute celle des menaces sur les libertés publiques si SARKOZY était élu).

Plus les gens sont dans une situation économique aisée, plus leurs préoccupations peuvent être de moyen et de long terme. Or, à long terme, comme le disait KEYNES « nous sommes tous morts ». Mais cela n'empêche pas de se projeter dans l'avenir de ses enfants.

C'est par cette projection dans un monde sans vie que certains électeurs de droite refusent de sombrer dans le cynisme « de toutes façons c'est foutu, alors j'achète le plus gros 4 x 4 ».

Electoralement cela a permis aux VERTS en HAUTE SAVOIE de réaliser d'excellents - par exemple aux Régionales de 2004 où l'UDF était alliée à l'UMP - aujourd'hui cela profite à François BAYROU et le ralliement de Corinne LEPAGE, au-delà de l'opportunisme de cette personnalité, traduit cette attirance.

Je répète cela à mes amis socialistes depuis des mois maintenant : seule une alliance stratégique entre les VERTS et le PS peut permettre de mobiliser un électorat majoritaire dans ce pays, et en particulier en HAUTE SAVOIE.

Mais ce discours tombe dans le vide pour le moment : le PS attend les résultats du 1er tour de la présidentielle.

Si François BAYROU est devant Ségolène ROYAL, le PS se mordra les doigts d'avoir privilégié une fois de plus CHEVENEMENT ou les radicaux de gauche, au détriment d'une alliance pour le XXI° siècle.

Heureusement, le pire n'est jamais sûr et il nous reste quelques semaines de campagne.

commentaires

Qualité des eaux du Bassin du Fier : on veut les résultats !

Publié le 14 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Le landerneau local bruisse des résultats de l'étude du conseil général sur la qualité des eaux de surface en HAUTE SAVOIE et en particulier du bassin du FIER.

Le SILA conteste les chiffres du bureau d'études du Conseil général... qui n'a toujours pas répondu à la demande de communication déposée par les AMIS DE LA TERRE pour avoir l'intégralité de l'étude.

Mais il apparaît bien que la qualité des eaux de surface se dégrade dans le département et en particulier sur le FIER en aval d'ANNECY; mais que le Conseil général n'est pas pressé de diffuser cette information.

Il est pourtant évident que l'alternance de sécheresse et de pluies violentes sur des espaces de plus en plus goudronnés produit un lessivage de la pollution vers les torrents et rivières.

C'est le cas encore aujourd'hui de l'ISERNON qui absorbe le lessivage des cars CROLARD et les rejets des garages de l'avenue d'AIX LES BAINS.

Les écologistes le disent depuis René DUMONT en 1974... mais ce n'étaient que des rabats joie...


Quand le CG 74 voudra bien jouer la transparence, nous aurons la preuve que nos propos sont vérifiés. Malheureusement !






commentaires

Nouveaux éléments sur le SEMNOZ

Publié le 13 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

J'avais demandé à ce que le conseil municipal d'ANNECY soit informé des aménagements prévus par le SIPAS sur le SEMNOZ. Le Maire en a été d'accord et cette information a eu lieu ce lundi soir lors d'un conseil municipal privé.

La présentation m'a semblé illustrative de la manière dont le SIPAS a travaillé : puisque le conseil général de la HAUTE SAVOIE est susceptible de subventionner jusqu'à hauteur de 1,5 Million d'euros, on lui a présenté un projet qui atteint le plafond du montant de la subvention, soit plus de 4 Millions d'euros d'investissement dont 2,3 pour le télésiège.

On apprend au cours de cette réunion que la consultation des entreprises a eu lieu et que l'appel d'offres est dépouillé le lendemain !

Aux questions sur le montage financier, sur la nécessité de canons à neige pour rentabiliser cet investissement, sur le réchauffement climatique, sur la conception d'ensemble de l'aménagement, le SIPAS fait répondre que jusqu'à présent le plus faible enneigement a été de 73 jours, et la moyenne de plus de 100 jours; donc que tout ira encore bien, d'autant que le départ du stade de neige est à 1.470 mètres, l'un des 4 plus hauts de la HAUTE SAVOIE...

De débat, il n'y en aura donc pas, puisque tout a été bouclé par le SIPAS sans aucune information ni consultation avant la prise de décision.

Nous sommes tombés d'accord avec Jean-Luc RIGAUT pour regretter qu'au moins cet aménagement aurait dû prévoir de sortir les voitures du SEMNOZ comme contre partie « durable » à cet équipement lourd.

Aux associations maintenant de se faire entendre sur ces projets de télésiège et d'aménagement d'un cheminement piétons et de ski de fond au sommet.

Mais qu'il est difficile à mes collègues élus de rentrer dans des processus de concertation et de pilotage de projets associatifs !

commentaires

UNESCO, Jean Luc RIGAUT remet le couvert...

Publié le 12 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Politique locale

Pierre HERISSON fait de l'intox sur ses bonnes relations avec Jean Luc RIGAUT et le fait que celui-ci se ralliera finalement à son panache pour les municipales de 2008 à ANNECY.

Ce rabibochage contre nature entre l'UDF et l'UMP locales, je n'y crois personnellement pas.

Ce serait pour Bernard BOSSON manger son chapeau et laisser sa ville à une équipe qu'il vilipende à longueur de journée.

Mon ami Jean EXCOFFIER, au contraire, pense que l'UDF finira par retomber du côté de l'UMP, comme elle l'a toujours fait, et qu'il n'y a donc rien à attendre de ce côté là.

L'avenir nous départagera.

Mais Jean Luc RIGAUT vient d'abonder dans mon sens en adressant le 5 mars un courrier au Président du SILA à propos de la candidature à l'UNESCO de la cluse du lac qui met encore un peu d'huile sur le feu. JLR y dénonce la méthode suivie, la pauvreté du dossier déposé à Nelly OLLIN et il termine : « Je redoute que nous ne prenions pas les moyens nécessaires à son aboutissement ».« Pan sur le bec ! » comme dirait le Canard Enchaîné.

En attendant le prochain round, sachez que si le projet est déposé par la FRANCE il ne le sera pas avant 2010 au plus tôt, que le montage du dossier va quand même coûter 150.000 euros uniquement pour payer des cabinets de consultants et de lobbying.

Et que mes amis de « Pro Mont Blanc » qui se battent pour le classement du massif du Mont Blanc affirment que l'UNESCO privilégie aujourd'hui les sites des pays du Sud largement sous représentés... et un niveau de protection du site à la hauteur de son classement !

Or, Pierre HERISSON soutient la modification de la loi littoral qui permettra d'urbaniser le plateau de SAINT GERMAIN à TALLOIRES par exemple , ou d'agrandir la carrière CECCON à ANNECY LE VIEUX. Pour visualiser les conséquences de la modification  de la loi littoral, dirigez vous sur le site de la Ville d'ANNECY

Autrement dit, ce dossier est un bluff total. Reportez vous  sur ce blog à l'article

Le SILA oublie même dans son dossier de presse de rappeler que l'initiative en revient à Lac d'Annecy Environnement... qui a ressaisi le tribunal administratif contre la cale sèche de SEVRIER... Ceci explique peut être cela !





commentaires

BAYROU pro nucléaire

Publié le 12 Mars 2007 par Thierry BILLET dans Elections 2007

"BAYROU pour le nucléaire"

J'entends cette annonce sur FRANCE INTER et je me dis que BAYROU a, une fois de plus, choisi le camp du « politiquement incorrect » en affirmant un soutien à l'électro-nucléaire alors que personne ne sait gérer la question des déchets, qu'une majorité de Français souhaite que la FRANCE se désengage du nucléaire, et que l'argument selon lequel le nucléaire serait la solution au réchauffement climatique a fait long feu tant sa part dans le bilan énergétique mondial est ridicule...

Je vais donc sur le site de campagne et je cherche « «nucléaire » sur le moteur de recherche.

Je trouve vite un texte sur les énergies renouvelables, la croissance « sobre » et ce passage sur le nucléaire:

« Je ne crois pas que la France puisse remplir ses engagements en matière de gaz à effets de serre sans le nucléaire. Il y a une zone de consensus possible entre pro et anti-nucléaires : l’obligation de transparence (avec publication des rapports) et la possibilité de saisine directe de l’instance de sécurité nucléaire par les associations, avec obligation de réponse. ».

Puis cette profession de foi que Dominique VOYNET ne renierait pas :

« Dire la vérité sur la crise énergétique, c’est dire qu’il nous faudra changer notre modèle de développement. La crise de l’énergie et les défis climatiques doivent être une chance. La chance d’une vie différente, la création d’emplois non délocalisables. Dépenser moins d’énergie, c’est pour chaque foyer, du niveau de vie disponible pour vivre mieux ».

Par ailleurs, BAYROU demande un débat sur le réacteur EPR avant de prendre une décision définitive.

Alors je m'inquiète pour les journalistes qui déforment les propos, et pour les citoyens qui n'ont pas le temps d'aller voir sur internet ce que chaque candidat revendique...

Qu'il faille plus de transparence en matière de sécurité nucléaire est une évidence : c'est un domaine où le secret militaire a continué d'être la règle, même pour le nucléaire civil.

Que la FRANCE puisse se passer du nucléaire, c'est tout le débat que les VERTS veulent depuis longtemps en vue d'une sortie de la FRANCE du nucléaire dans les vingt ans qui viennent et son remplacement par des énergies renouvelables, et surtout par la diminution drastique de nos consommations dans l'habitat (où l'électricité nucléaire s'est taillée une part de marché significative): c'est la diminution par 4 de la consommation par m² et par an que le scénario « négawatt » rend crédible.

La FRANCE peut se passer du nucléaire, pas tout de suite, mais le nucléaire n'est pas la solution au réchauffement climatique : elle ne pèse que 16% de l'énergie en FRANCE et 2% au niveau mondial...

Le travail remarquable du réseau SORTIR DU NUCLEAIRE avec lequel je manifesterai ce Samedi 17 mars à LYON a déjà permis d'illustrer l'impasse dans laquelle la décision de construction des centrales EPR nous conduit.

http://www.stop-epr.org

Il est temps de réorienter notre croissance pour que la planète puisse survivre à la surconsommation des pays riches et à la soif de consommation de nos frères des pays pauvres.




commentaires
<< < 300 310 320 330 340 350 351 352 353 354 355 356 357 358 > >>