Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

GRAMSCI et le TITANIC

6 Janvier 2016 , Rédigé par Thierry BILLET

 

 

« La crise consiste justement dans le fait que l'ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne, on observe les phénomènes morbides les plus variés ». Rien que pour cette phrase, il faudrait lire et relire GRAMSCI. Ce tout petit homme enfermé de longues années par MUSSOLINI avant d'en mourir, a révolutionné la philosophie de l'action politique. Distinguant l'hégémonie idéologique et la direction idéologique, il a montré que c'est sur le plan des idées que se gagne l'adhésion des citoyens à un projet de transformation sociale. Qu'il s'agit donc d'un combat et qu'il convient donc de l'affronter comme tel, c'est à dire en se dotant d'une réflexion et d'une stratégie qui permettent de sortir le peuple du « sens commun », cette philosophie de comptoir aujourd'hui parfaitement représentée par les chaînes d'informations en continu débitant seconde après seconde des images sans recul, sans analyse dans un seul souci d'audimat.

Dans un petit livre vivifiant, Gaël BRUSTIER invite à relire GRAMSCI (« à demain Gramsci » 5 euros) pour ne pas céder à la stratégie électoraliste de VALLS et de SARKOZY de suivre le sens commun d'aujourd'hui : virer les immigrés, refermer les frontières, renforcer les pouvoirs de la police et limiter le contrôle des juges.

Le nouveau monde sera un monde frugal et durable : son avènement se heurte nécessairement à toutes les résistances du sens commun : « c'est la mort de notre industrie automobile, mon mode de vie n'est pas négociable,... » Pas étonnant que la crise dure tant le changement de paradigme est important et le saut qualitatif significatif dans notre vision du monde et de sa finitude. Le vieux monde du gaspillage est mort, le nouveau monde du respect de la terre émerge dans des initiatives citoyennes qui fleurissent partout en dehors du monde sclérosé des institutions.

La différence avec les années GRAMSCI, c'est que le nouveau régime climatique risque de mettre tout le monde d'accord avant que l'idéologie de la frugalité et du bien vivre soit devenue dirigeante : ce serait le scénario TITANIC, le « sauve qui peut général » pour essayer de sauver ce qui pourra encore l'être de l'humanité.

Il faut tout faire pour éviter cela. Et donc ne rien céder aux dirigeants d'aujourd'hui de droite et de gauche qui capitulent devant le sens commun au lieu de préparer l'avenir. Ils sont encore pléthore.

 

Lire la suite

Une bonne résolution pour 2016

2 Janvier 2016 , Rédigé par Thierry BILLET

Vous êtes allé voir le film DEMAIN et vous voulez faire quelque chose de concret pour la solidarité et la planète ? Vous n'y êtes pas allé, mais vous pouvez épargner 20 euros minimum par mois pour aider des projets solidaires et/ou écologiques ? Dans tous les cas, jetez un oeil à ce film et venez rejoindre les CIGALES d'ANNECY par courriel à :

cigalesdulac@gmail.com

Lire la suite

Les voeux de la ville d'ANNECY pour 2016

31 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Nos voeux pour 2016 sont ici :

Lire la suite

Nous savons, il nous reste à faire.

31 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Il y a des moments propices. J'en ai déjà ressentis.  Des moments où vous pensez que le hasard fait bien les choses, qu'une rencontre se croise avec une lecture, une belle personne avec un film...  Aller au cinéma voir DEMAIN, le 30 décembre, la veille du 31 date de ce bog et veille du 1er janvier 2016, année de mes 60 ans. Et ressentir, comme à la lecture  des premières pages du livre de Bruno LATOUR "Face à Gaïa", le sentiment d'une conclusion, presque d'une délivrance.

D'abord, celle de LATOUR et son "nouveau régime climatique" : le réchauffement climatique n'est pas une perspective pour 2050 ou 2100, il est une réalité aujourd'hui que les désordres météorologiques de ce mois de décembre expriment avec force partout dans le monde dans l'indifférence des médias et l'égoïsme de ceux qui ne les subissent pas de manière dramatique. Nous, nous pouvons encore utiliser des hélicoptères pour enneiger des pistes de fortune au milieu de l'herbe; dérisoire et affligeant. D'autres sont noyés, brûlés, ensevelis sous la boue. Le réchauffement c'est maintenant !

 

 

 

Nous savons, il nous reste à faire.

Ensuite, le film DEMAIN, qui mérite que vous alliez le voir parce qu'au-delà des catastrophes et des lâchetés qui les permettent (une petite dernière avec l'arbitrage de VALLS dénoncé par Ségolène ROYAL pour les rejets de boues rouges dans le parc national de Porquerolles), il annonce un mouvement dont on ne voit que les aspects négatifs dans l'abstention électorale, mais qui est riche de réappropriation et de partage, en tournant le dos à la politicaillerie. Le film se termine même  en proposant une alternative démocratique sous la forme de tirages au sort de personnes en charge de définir le bien commun pour remplacer les appareils politiques fonctionnant en vase clos avec les lobbys.

Quelle serait ma vision du monde si j'avais 20 ou 30 ans aujourd'hui ? Les décideurs en ont 60 et plus pour la plupart.  Quel projet de société adapté à l'enjeu climatique peuvent-ils imaginer alors qu'ils ont communié depuis leur enfance dans une idéologie de la croissance, comme solution à tous les problèmes, alors qu'elle est LE problème comme le rappelle si bien Pierre RABBHI dans le film ? La réponse est dans nos mains, dans nos achats, dans notre consommation, dans nos déplacements. Nous savons, il nous reste à faire.

Lire la suite

Je prête à mes voisins, et vous ?

26 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

L'agglo lance une nouvelle campagne pour réduire la production de déchets tout en tissant de l'entraide entre voisins. Une perceuse sert en moyenne 12 minutes sur toute sa durée de vie... Nous avons tous des ustensiles dont nous ne nous servons qu'épisodiquement : prêtons les !

Pour faciliter l'échange car il n'est pas si facile d'oser aller emprunter un matériel en frappant à la porte, prenez l'initiative d'afficher sur votre boite aux lettres que vous êtes un prêteur.

Pour recevoir des autocollants à coller sur votre boite, envoyez un courriel à environnement@agglo-annecy.fr

Lire la suite

Collecte hippomobile des sapins de Noël

25 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Les mercredi 6 et 13 janvier, l'agglo organise une collecte de sapins de Noël pour en faire du compost si vous habitez dans l'hyper centre d'ANNECY  APRES avoir précisé l'immeuble en bas duquel vous l'aurez déposé. Vous devez impérativement vous inscrire !

Pour cela il suffit de téléphoner au 04 50 33 02 12 ou par courriel à  environnement@agglo-annecy.fr

Si vous ne pouvez pas, merci de déposer vos sapins dans les déchéteries ; pas sur le trottoir où ils vont demander un travail inutile au service de la propreté urbaine sans aucune possibilité de recycler cette matière compostable.

Lire la suite

Cerises du Chili à 39.99 euros, honteux...

24 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Cerises du Chili à 39.99 euros, honteux...
Lire la suite

Vitesse limitée sur l'A41

23 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Le préfet vient de prendre un arrêté limitant la vitesse à 110 kilomètres/heure sur l'A41 dans sa traversée de l'aire urbaine d'Annecy à compter du 4 janvier 2016. Cela s'appliquera entre Allonzier la Caille et le péage d'Annecy centr. Voilà une excellente nouvelle et une première retombée de notre travail sur la qualité de l'air. 

Lire la suite

Viva Espana !

22 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

Alors que la jeunesse espagnole, indignée, renverse la table et envoie ballader les caciques corrompus de la droite et les endormis du bonnet socialistes, les jeunes élus français sont au F HAINE et soutiennent les délinquants économiques de la famille LE PEN. Cette différence d'évolution politique est frappante et demande à être éclaircie. Sans doute les espagnols ont ils testé pendant 40 ans le franquisme et n'ont aucune envie d'y replonger. Mais la situation économique de l'ESPAGNE devrait les assommer debout. Et il n'en est rien.

Les jeunes français semblent avoir perdu le sens de l'indignation et de la révolte, de la solidarité et de l'envie de politique. Leur abstention électorale est notoire. Nos bureaux de vote du premier tour des régionales ressemblaient à des maisons de retraite. Pourtant la société civile bouge de partout et les initiatives économiques alternatives fleurissent. Mais tout cela se fait en dehors du champ politique classique, à la base, sans investir dans le champ électoral. Un peu comme si ils n'attendaient plus rien des institutions.

En attendant, ce sont ceux qui ont l'âge d'être retraités qui ont le pouvoir de décider de les soutenir ou pas. Et ce fossé de génération nous fait perdre de l'audace.

Au fait quel est le ou la responsable politique de premier plan qui ne l'était pas déjà en 1990; il y a 25 ans... Viva ESPANA !

Lire la suite

Que souhaitez vous pour Noël ?

19 Décembre 2015 , Rédigé par Thierry BILLET

load images
Cher(e)s ami(e)s de la CIPRA,

La liste est longue. Mais tout en haut de cette liste, il y a un souhait : la qualité de vie. C’est aussi le premier souhait de Luzia et Sara : bien vivre – et de préférence dans les Alpes. C’est ce qui les a incitées à revenir chez elles après leurs études. Luzia a trouvé un emploi de kinésithérapeute à Entlebuch Suisse ; Sara, spécialiste d’économie environnementale, fait un stage dans le Val di Nonprès de Trente. Les deux jeunes femmes sont engagées dans le Conseil des jeunes de la CIPRA. Mais c’est dans les lieux d’où elles viennent, dans un environnement qu’elles connaissent bien que leur engagement porte ses plus beaux fruits.

Nous aussi, nous posons avec alpMonitor la question de la qualité de vie. Grâce à la richesse de leur patrimoine naturel et culturel, les Alpes offrent une qualité de vie unique. Préserver et pérenniser cette qualité, pour nous et pour les prochaines générations, tel est le premier de nos souhaits. Et nous n’avons pas besoin du Père Noël pour l’exaucer : nous avons les moyens de le faire nous-mêmes, en unissant nos forces. Offrons-nous mutuellement la qualité de vie, en nous engageant pour les fondements de notre vie – comme Luzia et Sara !

Quelles sont les conditions à réunir pour bien vivre dans les Alpes ? Nous aimerions connaître votre opinion : merci de prendre quelques instants pour répondre à notre enquête.

En vous souhaitant de très belles fêtes de fin d’année,
L’équipe de la CIPRA
Lire la suite