Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet

politique locale

Charles MILLON en correctionnelle

5 Février 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Le renvoi de Charles MILLON en correctionnelle pour des faits dénoncés par l'ami Etienne TETE, conseiller régional VERTS, 20 ans après qu'il eût utilisé les fonds du conseil régional RHONE ALPES pour payer son personnel de maison  est un bon rappel politique à quelques semaines d'une élection régionale où l'UMP a pour tête de liste en HAUTE SAVOIE M. Jean-Claude CARLE qui fut un soutien indéfectible de MILLON pour gagner la Région avec le soutien du FRONT NATIONAL, mais aussi dans ses activités de constructeur social dans l'AIN et en HAUTE SAVOIE.

Car ce qui a été fondateur dans l'éclatement de la démocratie chrétienne en HAUTE SAVOIE a justement été ce soutien de sa frange la plus réactionnaire autour des sénateurs CARLE et HERISSON en faveur de MILLON.

Je me souviens encore avec un grand plaisir de la manifestation organisée dans la salle des fêtes de SEVRIER pour empêcher la tenue d'un meeting de soutien à MILLON sous la houlette de Pierre HERISSON.

Dès l'instant où une partie de la démocratie chrétienne se commettait avec MILLON et soutenait son alliance avec le FN, la rupture était consommée avec Bernard BOSSON.

Tous ceux qui, dans le département, avaient franchi cette barrière morale de l'alliance avec les racistes du FN sont  passés à l'UMP : M. LEGER à CLUSES, Mme CAMUSSO à SEYNOD, etc. Le procès correctionnel de MILLON vient nous rappeler ces souvenirs utiles au moment des prochaines régionales.

Plus d'info :

http://www.rue89.com/2010/02/02/laffaire-des-femmes-de-menage-de-charles-millon-en-justice-136613
Lire la suite

Pierre HERISSON ne veut pas déterrer la hache de guerre

2 Février 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Le débat sur la Directive territoriale des ALPES du NORD au conseil municipal d'ANNECY ce lundi soir promettait un débat vif et intéressant. N'ayant pu participer pour des raisons professionnelles à celui de la C2A, j'étais particulièrement attentif au vote du groupe UMP qui avait défendu à l'agglo le principe de la DTA "DD", dite développemen durable et que j'ai qualifiée en conseil de "doublement dupée" : une première fois sur le nom, une deuxième fois sur le contenu.

La majorité municipale avait choisi de profiter de ce texte pour réaffirmer qu'elle s'opposait à toute remise en cause de la loi LITTORAL comme l'a proposée un amendement de M. VIAL, sénateur de la SAVOIE et du groupe parlementaire UMP.

Pierre HERISSON annonçait rapidement qu'il voterait la motion municipale d'avis favorable à la DTA en l'état des textes applicables et y compris le passage relatif à la loi LITTORAL de manière dit-il à éclairer le vote des parlementaires sur ce point dans le cadre du Grenelle 2.

Je l'ai donc clairement interpellé sur ce point, lui demandant confirmation qu'il était opposé à la remise en chantier de l'application de la loi LITTORAL sur les grands lacs alpins.

Il a alors répondu publiquement que tel n'était pas le cas et qu'il souhaitait le statu quo. Dont acte... Pierre HERISSON sait qu'il a été laminé aux Municipales en partie à cause de son soutien à la modification de la loi.

Chat échaudé craint l'eau froide et tant mieux pour la préservation de nos espaces agricoles du tour du lac !


Lire la suite

Le forcing de Bernard ACCOYER

1 Février 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Pas besoin d'être grand clerc pour mettre en relations les événements récents qui s'ajoutent quotidiennement sur l'échiquier politique départemental.

Le dernier en date est la constitution de la liste UMP aux Régionales ordonnancée par Bernard ACCOYER lui-même qui a écarté un collaborateur de Martial SADDIER et un ami de M. FRANCINA pour y placer son suppléant aux législatives, M. CARBONNEL, le seul suppléant à avoir le droit de s'exprimer quand le titulaire n'est pas là, créant un statut spécifique de suppléant/titulaire. Colère noire de M. SADDIER qui se lâchait l'autre jour en disant qu'il allait faire voter EUROPE ECOLOGIE...

Je n'ai volontairement pas parlé de liste UMP/Nouveau Centre, même si une 12° place fut annoncée par communiqué et immédiatement refusée par Mme Marylène FIARD qui prit soin d'en informer sans délai la presse. Cette décision ne doit rien au hasard. Le choix personnel de M. ACCOYER de placer à la 4° place une élue de l'opposition UMP à Jean-Luc RIGAUT ne pouvait être entendue que comme une pure et simple provocation. Le signal est limpide et l'affront de la défaite de Pierre HERISSON aux municipales ne se lavera donc que dans la liqudidation politique des centristes dont ANNECY demeure le fief encore invaincu. Pour M. ACCOYER, ce village gaulois en plein chef lieu de département demeure une incongruité politique et il faut rayer cela de la carte.

Et diable, il s'emploie à la manoeuvre.

La désignation de Mme ANDRE à une place éligible à tous coups, en remplacement de la maire de VETRAZ MONTHOUX illustre l'importance que revêt à ses yeux le dossier annécien. En faisant ce choix, il prépare l'avenir, c'est à dire les cantonales à venir sur le canton ANNECY CENTRE tenu par Jean-Luc RIGAUT et déjà les prochaines municipales puisque Pierre HERISSON ne sera jamais maire d'ANNECY.

Quant aux Jeux Olympiques, la désignation de M. GROSPIRON à la tête de la candidature, le même qui accablait Jean-Luc RIGAUT de tous les maux quelques jours auparavant dans une interview complaisante au Dauphiné et la prise de direction politique unique par M. MONTEIL au sein du conseil de surveillance font partie de la même stratégie organisée par le même homme.

En attendant la nomination de David DOUILLET au Ministère en charge des SPORTS pour que le dossier des Jeux soit politiquement verrouillé...

Sans attendre, on peut imaginer que le dossier ne sera pas celui que nous espérions. L'avenir le dira, mais la tentation va être forte pour le Conseil général et le lobby routier d'inscrire dans le dossier tous les projets routiers dont Jean-Luc RIGAUT ne voulait pas. A commencer par le tunnel sous le SEMNOZ qui n'a aucune relation avec les JO mais que le CG 74 veut caser à tous prix et que réclament les parlementaires UMP à cors et à cris. Quitte à ruiner l'esprit de la candidature tel qu'il figurait au dossier de prérequérance. Il faudra être attentifs à l'évolution du dossier, mais le pire est à craindre.







 


Lire la suite

JO : TURIN, mauvais exemple

23 Janvier 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Turin: les sites des Jeux olympiques tombent en ruines

 

Depuis la clôture des Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin, bon nombre des sites sportifs et des équipements correspondants ont été tout simplement abandonnés.

Ainsi, par exemple, les cinq tremplins de saut à ski de Pragelato, qui ont coûté plus de 34 millions d'euros, sont fermés et n'ont pas été utilisés depuis. La porte de l'hôtel tout proche, construit pour l'occasion, est elle aussi close. Lors de la construction des tremplins régnait encore l'espoir de pouvoir donner envie à de jeunes athlètes de s'engager dans cette discipline. Mais aujourd'hui, le site fermé est orné de panneaux mettant en garde contre les avalanches et en interdisant l'accès.

Un sort partagé par la piste de bobsleigh de Cesana, dont le coût a dépassé les 60 millions d'euros. En raison de sa faible utilisation et des frais d'entretien très élevés, la piste sera probablement fermée fin janvier.

Le stand de tir du biathlon, actuellement enfoui sous une épaisse couche de neige, n'est pas non plus en service. La piste attenante est une attraction

pour les touristes, même si aucune compétition n'est prévue dans un proche avenir. Le coût du stand de tir et de la piste s'est élevé à 45 millions d'euros au total.

Source : La Repubblica, 05/01/2010

 

C'est pour tenir compte de ces errements que le Conseil "environnement" de la candidature d'ANNECY travaille sur des projets entièrement démontables si ils ne peuvent être envisagés dès le départ dans une utilisation future.

La piste de bobsleigh sera celle de LA PLAGNE pour éviter le gaspillage.

Lire la suite

Réunion agriculture bio le 25 janvier

19 Janvier 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale

Logo-EE-RA.jpg

Les candidats de la liste Europe-Ecologie organisent une rencontre à la Maison Aussedat, rue de la providence à ANNECY près de l'hôtel de police, (attention changement de lieu) le lundi  25 janvier à 20 heures sur le thème :

L'agriculture biologique en Haute-Savoie

A cette occasion le cas des productions fermières, du fonctionnement des AMAP … sera aussi abordé.

  • situation de ces filières dans notre département
  • problème du foncier
  • les aides apportées par la Région
  • perspectives à moyen terme
  • quelle politique d'appui à mettre en place dans le futur mandat ?

Avec la participation des organisations agricoles, des associations de consommateurs, d'élus verts à la Région, de Claude COMET, tête de liste en HAUTE SAVOIE et des candidats aux élections de mars prochain.

Contact : Bernard Bachasson : 06.08.33.37.65

Je vous remercie de noter cette date sur votre agenda, mais également celle du jeudi 11 février qui sera la date du meeting de campagne de Philippe MEIRIEU en HAUTE SAVOIE à 20 heures à la salle du Météore, également à MEYTHET.
Lire la suite

Taxe professionnelle, la C2A perdrait plus de 11 millions d'euros

14 Janvier 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale

Le simulateur du Ministère des Finances a donc mis en ligne les situations des collectivités territoriales qui vont subir la suppression de la taxe professionnelle.

 Le résultat pour l'agglomération d'ANNECY fait apparaître les chiffres suivants.

L'agglo percevait 52 556 732 euros de taxe professionnelle unique.

Après la réforme, la contribution économique territoriale va lui apporter 41 396 978 euros.

Le différentiel est donc de 11 119 775 euros, soit - 21,15% de réduction.

L'agglo serait compensée à hauteur de  1 293 991 euros par une dotation budgétaire complémentaire (DGC) et de 9 825 784 euros par le FNGIR.

Dans l'usine à gaz qu'est devenue la fiscalité locale des entreprises après le vote du Parlement il faut déterminer ce que sont ces deux nouveautés DGC et FNGIR.

DOTATION BUDGETAIRE COMPLEMENTAIRE

 

Dans un premier temps, pour chaque commune, EPCI, département ou région, est calculée la différence entre les ressources fiscales après réforme et les ressources fiscales actuelles, avant réforme.

Dans un second temps, pour chaque catégorie de collectivités territoriales, le montant des pertes nettes de ressources de la catégorie est calculé (il est égal à la somme des pertes constatées, minorée de la somme des gains constatés). 

Dans un troisième temps, une dotation budgétaire, d’un montant égal à celui des pertes nettes de la catégorie, est partagée entre les collectivités de la catégorie concernée qui subissent des pertes de ressources, au prorata de ces pertes.  

 

LE FONDS NATIONAL DE GARANTIE INDIVIDUELLE DE RESSOURCE (FNGIR)

 

Trois fonds nationaux de garantie individuelle sont constitués, un par niveau de collectivités.

Chaque fonds est alimenté par le prélèvement des excédents de recettes constatés dans chacune des collectivités pour lesquelles la réforme se traduit par un surcroît de recettes fiscales.

Les sommes correspondantes sont reversées aux collectivités de la même catégorie dont les ressources resteraient, malgré la dotation budgétaire, inférieures à leur niveau actuel.

A l’issue de l’intervention du fonds national, toutes les collectivités de la catégorie bénéficieront d’un niveau de ressources égal à leur niveau actuel.

La question toute simple est de savoir ce que deviendront ces deux dotations dans les années à venir.

En clair, cette dotation va t'elle diminuer ou rester stable ? Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'augmentera pas.

Ce qui signifie qu'à court terme, si l'agglo a besoin de financement, elle devra passer à l'impôt sur les ménages et ne plus se contenter de l'impôt sur les entreprises que représentait la taxe professionnelle. C'est tout le pacte budgétaire qui avait prévalu lors de la constitution de la C2A qui va être profondément impacté par cette réforme brusquée par un oukase de notre hyper président. Les conséquences locales vont être considérables.

Ce sont donc 21% du budget de l'agglo qui deviennent sujet au bon vouloir du pouvoir central et de ses arbitrages....


 
Lire la suite

CDRA du Bassin annécien le 8 janvier

8 Janvier 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


La réunion du comité de pilotage du CDRA de vendredi 8 janvier 2010 a examiné notamment les projets présentés par les collectivités territoriales à l’appel à projet « développement durable » du Conseil régional.

Ont été évoqués notamment et subventionnés autour de 25% les projets suivants dont certains me tiennent particulièrement à coeur, ayant travaillé personnellement dessus.

Le bilan carbone « patrimoine & services » de la C2A et de 10 communes de l’agglo sera subventionné à 20% pour un montant de 19.136 euros.

Le guide technique sur les « éco manifestations » déposé par la Ville d’ANNECY a également été validé à hauteur de 21%. Il s’agit concrètement de rédiger un document à destination des associations annéciennes et de toutes celles qui organisent une manifestation sur le territoire communal et/ou dans une salle municipale en vue de les conduire à réduire leur empreinte énergétique, à réduire leurs déchets par la consignation des contenants, à utiliser des couverts lavables ou biodégradables, etc. Ce guide intégrera une dimension « accessibilité » en destination des personnes à mobilité réduite.

Le SILA a obtenu une aide à hauteur de 26% pour le guide technique sur les mouillages écologiques à tester sur le lac en réalisant cinq sites pilotes, de manière à préserver les herbiers lacustres par des mouillages adaptés.

Il faut noter également une étude de faisabilité d’une plate forme de dégroupage sur la zone industrielle de VOVRAY en vue de dispatcher ensuite les livraisons dans le centre-ville d’ANNECY par des moyens de transport non polluants et éviter ainsi les camions en centre-ville qui a été présentée par la C2A.

Lire la suite

Subventions au solaire à ANNECY

30 Décembre 2009 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Les deux premiers dossiers de subvention aux installations solaires thermiques et photovoltaïques ont été votés au dernier conseil municipal. Nous espérons que cette ligne budgétaire sera utilisée par les annéciens.

Pour lancer la démarche, aucune limitation de revenus n'a été décidée par le conseil municipal. Il s'agit d'initier un réflexe "solaire" lorsque les annéciens refont leur toiture.

L'aide de la Ville est un coup de pouce supplémentaire qui peut être décisif au moment de boucler le plan de financement en fonction de la valeur de rachat du kilowatt/heure par EDF.

Une aide concrète simple et efficace, loin des discours sur le développement durable, mais contredits par l'absence de toute politique concrète.

Lire la suite

Plan action énergie climat du bassin annécien

29 Décembre 2009 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Le recrutement d'un simple chargé de mission sur trois ans pour animer la mise en oeuvre du Plan climat énergie du bassin annécien a donné lieu à des échanges surréalistes au bureau de l'agglo du 27 novembre.

C'est ainsi que le bureau s'est interrogé sur la possibilité de mener à bien les actions prévues dans ce plan "à effectif constant" (c'est à dire sans recruter personne !) puis grâce à des stagiaires venant de l'enseignement supérieur, puis à des CAE passerelles (ces nouveaux emplois aidés mis en place par le gouvernement, en vue de leur professionnalisation)...

Une fois de plus, la maison brûle et on regarde ailleurs : en l'espèce, empêcher la moindre embauche même temporaire dans les collectivités territoriales.

Heureusement, le conseil d'agglo a voté le recrutement d'un chargé de mission.

Mais cette incapacité du bureau à trancher rapidement et positivement une question aussi essentielle et simple, alors qu'il s'agit de mettre en oeuvre des préconisations qui ont été validées depuis plusieurs mois, est un autre signal inquiétant.

Sans chargé de mission, les actions prévues au plan climat ne verront pas le jour.

C'est la meilleure solution pour ne pas dépenser un centime.

C'est également la meilleure solution pour que rien ne soit entrepris pour lutter contre le réchauffement climatique à l'échelle de l'agglo.

On pouvait espérer un consensus sur du bureau sur une politique plus...dynamique.



Lire la suite

ANNECY, combien sommes nous ?

25 Décembre 2009 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale


Nous sommes officiellement 51.023 habitants d'ANNECY.

La population active est de 24.630 emplois sur la commune.

Environ 50% des ménages ne comptent qu'une seule personne.

Un tiers des familles avec enfants sont des familles monoparentales.

Seulement 44% des annéciens sont propriétaires, au lieu de 57% en moyenne française. On aurait pu imaginer l'inverse.

ANNECY se caractérise donc par une proportion croissante de logements occupés par des personnes seules, ce qui est cohérent avec le vieillissement général de la population de la Ville.

Lire la suite
<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>