Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
thierry billet
Articles récents

EUROPE ECOLOGIE et les alliances

16 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #C'est personnel

Les derniers scrutins électoraux en Rhône Alpes conduisent à poser la question des alliances.

Lors d'une législative partielle en ISERE, les écologistes ont décidé de ne pas appeler à voter pour la candidate socialiste qui refusait de s'engager clairement sur quelques points chers aux défenseurs de l'environnement.

Lors d'une cantonale partielle à VILLEURBANNE ce dimanche la candidate EUROPE ECOLOGIE a été battue de 11 voix par le candidat socialiste. Ils sont tous les deux membres de la majorité municipale dans cette commune. La candidate EE est 2° maire adjoint à la Mairie. La droite avait été éliminée au premier tour...

Claude COMET, conseillère déléguée au Tourisme et à la montagne dispute demain à M. PERISSIN FABERT la présidence du Comité régional du Tourisme que M. QUEYRANNE lui avait promis en échange de sa désertion de la liste UMP en HAUTE SAVOIE...

Ainsi se dessine une carte politique où en Rhône Alpes, EE maintient ses scores des Régionales dans les élections partielles, par exemple récemment dans le canton de LA RAVOIRE, mais où loin d'être automatique, la question du désistement "républicain" en faveur du candidat de gauche le mieux placé ne donne plus lieu à une réponse univoque.

Ceux-là même qui défendent un ancrage nécessairement à gauche de l'écologie revendiquent d'être traités d'égal à égal par le PS et exigent des engagements pour se désister officiellement.

Cette nouvelle donne ouvre la voie à un changement profond de notre conception des alliances : des alliances sur des programmes et des engagements réciproques et non plus des alliances sur des théories et des belles paroles.

Pour autant, ces alliances sont nécessaires car l'écologie ne peut plus se permettre d'être en marge des prises de décisions et de ne pas participer aux exécutifs.

Se retirer sur son aventin après avoir réalisé un bon score au premier tour est stérile : il faut s'allier au second pour avoir des élus.

Mais si cela fonctionne aisément avec un scrutin majoritaire à la proportionnelle à deux tours (les régionales de  2010), cela ne fonctionnera plus avec les scrutions départementaux et régionaux que l'UMP nous prépare pour 2014 : uninominaux à deux tours. L'objectif de l'UMP est clair : liquider les centristes et les écolos. Et à ce jeu-là, l'UMP a un allié qui ne dit pas son nom mais est ravi de ce renforcement de la bipolarité.

Les écologistes auront le choix : être en tête au premier tour ou disparaître au second.

A moins qu'un partenarait équilibré du style de celui que nous avions conclu en 2002 avec le PS soit possible : c'est la seule chance d'obtenir plus d'élus écolo et plus d'élus socialistes au Conseil général, comme nous l'avons réussi pour le régionales de cette année.

Lire la suite

Loi littoral, le dernier coup fourré en date de ce soir

15 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Environnement

 

Vous vous souvenez que l'ASSEMBLEE NATIONALE avait voté un texte qui rétablissait l'intégralité de la loi LITTORAL sur les lacs à l'initiative de MM. SADDIER & BIGNON.

 

Nous pensions que la messe était dite et M. HERISSON avait juré ses grands dieux en conseil municipal d'ANNECY que l'affaire était entendue, et la hache de guerre enterrée : la loi littoral était rétablie dans sa version originelle; elle s'appliquait donc sur tout le territoire des communes riveraines des lacs, y compris les parties du territoire qui ne voyaient pas le lac.

 

Et voilà que j'apprends que la Commission mixte paritaire entre le Sénat et l'Assemblée est saisie d'un nouvel amendement sénatorial qui limiterait l'application de la loi LITTORAL à la ligne de crête. La commission se réunit DEMAIN !

 

Ne confondez pas cette limite de la ligne de crête avec celle que nous réclamons pour la définition des espaces proches du rivage au nom du principe de la covisibilité depuis le lac !

 

Il s'agit là du champ d'application de la loi LITTORAL elle-même qui s'applique sur tout le territoire communal des communes riveraines du lac. Si la loi LITTORAL ne s'applique que jusqu'à la ligne de crête, les espaces proches du rivage ne pourront pas s'appliquer jusqu'à cette limite maximale ! 

 

Pourquoi ce nouvel amendement ? A qui profiterait il  immédiatement ?

 

A M. CECCON, entrepreneur de bâtiment de son état, carrier à titre complémentaire, récent récipiendaire de la légion d'honneur, et promeneur de touristes sur le lac.

Carrier avez vous dit... Cela ne vous rappelle rien ?

La carrière d'ANNECY LE VIEUX est exploitée par qui ?

Elle est sur le territoire d'ANNECY LE VIEUX, mais au-delà de la ligne de crête., sur la route de THONES, en face de DUINGT... Alors si cet amendement est présenté,  à qui M. CECCON doit-il envoyer ses remerciements ? Qui a eu l'idée de cet amendement qui permettrait à M. CECCON de relancer l'arasement de la montagne ?

 

Si vous ne les avez pas encore regardées, visionnez ces vidéos parfaitement explicites et leurs interviews de MM. ACCOYER & HERISSON :

Loi littoral, rafraichissez vous la mémoire (1)

Loi littoral, rafraichissez vous la mémoire (2)

 

Il ne reste plus qu'à espérer que les parlementaires ne céderont pas à cet ultime assaut de la ringardise écologique et de la vengeance politique.

Bien entendu, M. HERISSON est totalement étranger à ce nouvel amendement sénatorial.Il n'a rien à voir avec cela, il est d'ailleurs tenu à l'écart de tout ce qui concerne les dispositions applicables au lac d'ANNECY, et il paraît qu'il était en voyage le jour où cela a été discuté...
Bien entendu, M. ACCOYER n'a rien à voir non plus avec cela. Il s'étonne qu'il corresponde exactement à ce qu'il souhaite depuis des années publiquement à propos de sa carrière municipale. Il considére qu'il s'agit nécessairement d'un mauvais coup de sénateurs qui cherchent à lui nuire en le désignant de facto comme le donneur d'ordres.

Tout ceci est un concours de circonstance et cet amendement a été présenté à l'insu du plein gré de nos deux compères qui ont été tenus à l'écart de cette décision par leurs vilains collègues.

Le Pays des Bisounours disait on en conseil municipal d'ANNECY lors du vote à l'unanimité de la motion proposée par la Ville.

Le bal des faux derches, serait plus approprié.


Lire la suite

Habitat collectif dans l'éco quartier VALLIN FIER

14 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #Politique locale

L'éco quartier VALLIN FIER entre la rue de Genève et le boulevard du Fier au Nord, et le chemin des Fins au Sud, continue d'avancer rapidement.

Le choix de l'équipe d'architectes qui réalisera l'équipement dédié à l'enfance sera présenté au conseil municipal du 28 juin 2010. Ce complexe scolaire sera l'équipement public phare de l'éco quartier. Il sera réalisé en habitat passif sur le plan énergétique.

Tandis que les permis de construire sur la partie Nord, sur les terrains anciennement MAURIS, sont accordés.

Il y a place dans cet éco quartier pour une part d'habitat collectif autogéré, c'est à dire un regroupement de futurs habitants qui décident de s'inscrire dans la démarche de l'éco quartier et déposent un permis de construire commun pour leur immeuble.

La Ville est donc prête à recevoir les personnes déjà regroupées pour conduire un tel projet pour que le plan d'ensemble de l'éco quartier leur soit présenté et les aider à l'intégrer au mieux.

La "contrainte" est de réaliser de l'habitat passif sur le plan énergétique, mais je ne pense pas que ce soit ce choix municipal qui puisse gêner les promoteurs d'une solution d'habitat coopératif.

Lire la suite

Servitude de marchepied, l'exemple de Mme SARKOZY

13 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #C'est personnel

 

Cela rappellera sans doute à certains d'entre vous une situation annécienne à propos de la servitude de marchepied chez Mme SARKOZY.

 

http://www.varmatin.com/article/var/cap-negre-le-public-interdit-aux-abords-du-littoral


http://www.laprovence.com/article/region/var-le-littoral-du-cap-negre-interdit-a-cause-du-couple-presidentiel?page=1



Lire la suite

Sans vouloir vous faire peur...

13 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET

Voici pour la première semaine de juin, ce qui s'est passé en FRANCE en termes de catastrophes naturelles...et industrielles...Sans vouloir vous faire peur, bien entendu.


 

Dans la région Rhône-Alpes

Intempéries en Savoie : la RD 925 emportée par le Doron

Source : Le Dauphiné Libéré, 01/06/2010

La crue de l'Isère met le département en alerte

Source : Le Dauphiné Libéré, 01/06/2010

Portes-lès-Valence (26) : Autoroute A7, on a frôlé la catastrophe : Fuite de GPL sur la station-service

Source : Le Dauphiné Libéré, 01/06/2010

Lyon 3e : Une fuite de gaz paralyse la circulation boulevard Vivier-Merle

Source : Le Progrès de Lyon, 02/06/2010

Des sources radioactives un peu partout dans la Loire

Source : Le Progrès de Lyon, 02/06/2010

Evénements remarquables en France et dans le Monde

La tempête Agatha fait 144 morts et des milliers de sinistrés en Amérique centrale

Source : Le Dauphiné Libéré, 01/06/2010

Col du Lautaret : Une coulée de boue coupe la route

Source : Le Dauphiné Libéré, 01/06/2010

Une coulée de boue relativement importante s'est déclenchée spontanément sur la commune du Monêtier-les-Bains dans le col du Lautaret (Hautes-Alpes). Pas moins de 400 mètres de boue et de pierre se sont déversés sur la route et ses abords.

Guatemala : un trou géant engloutit une maison (vidéo)

Source : TF1 News, 02/06/2010

Une fuite d'ammoniac à Angoulême

Source : Sud-Ouest.com, 31/05/2010

Une falaise menace de s'effondrer en Dordogne

Source : France 3.fr, 04/06/2010

Une tornade meurtrière balaye l'Ohio

Source : Le Monde.fr, 07/06/2010

Orage : Une coulée de boue traverse un village du Beaujolais faisant des dégâts

Source : Pompiers.fr, 06/06/2010

Lire la suite

JO 2018, convaincre ou communiquer ?

12 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET

 

L'annonce d'une grande manifestation festive le 23 juin au soir sur le PAQUIER pour fêter la désignation d'ANNECY comme ville candidate; désignation qui ne fait aucun doute puisque le CIO ne va pas prendre le risque de ne conserver que deux villes candidates  sur les trois requérantes  dont une ville coréenne à la merci d'un coup de folie du dictateur du Nord.


Pour autant le comité d'organisation a tort de considérer qu'il suffit de communiquer et de réunir quelques centaines de gamins des collèges ou une foule contente d'un concert gratuit pour que la conviction soit là.


J'ai le sentiment que MM. GROSPIRON et MONTEIL  qui dirigent la candidature, sous estiment la mobilisation citoyenne à PASSY et les interrogations d'un nombre croissant de haut-savoyards, dans et en dehors du comité anti JO.

Il ne suffit pas de dépenser l'argent public en faveur de la candidature pour faire de belles images sur le PAQUIER et lever les doutes, répondre aux interrogations légitimes et enclancher une dynamique.


Pourquoi le comité n'organise t'il pas de réunion publique pour présenter le projet, répondre aux questions, préciser les financements, affirmer ses choix environnementaux ?

Ce déficit démocratique ne se résoud pas dans la seule organisation de quelques événements médiatiques.

Il faut une réponse claire, préservant les espaces agricoles et assurant un logement pour les haut-savoyards après les Jeux sur le village olympique de PASSY comme il faut arrêter de vouloir raccrocher aux Jeux des projets routiers qui n'y étaient pas comme le tunnel sous les SEMNOZ.


Lire la suite

Annecy Genève en train, la galère...

11 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET

 

Ce reportage d'ARTE sur un voyage en train ANNECY > GENEVE et retour en bus pour se rendre compte à quel point cette galère est insupportable.


Mais d'aucuns ont préféré construire une autoroute.

 

http://videos.arte.tv/fr/videos/l_europe_sans_frontiere_ou_s_arrete_le_voyage_-3123204.html

Lire la suite

Fuite d'uranium de TRICASTIN, le procès en vue

11 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET

Souvenez vous, en 2008, l'usine nucléaire SOCATRI au TRICASTIN laissait échapper des effluents liquides dans le milieu naturel chargés d'uranium et autres radionucléides. Le procès aura lieu devant le tribunal correctionnel de CARPENTRAS le 17 juin 2010.L'enquête judiciaire permet de mesurer les incroyables manquements à la réglementation qui ont conduit à cet accident majeur.

En voulant transférer du liquide radioactif d'une citerne  A dans une autre B,  SOCATRI a vidangé en même temps une autre citerne C qui apparaissait comme "fermée" sur les appareils de surveillance du site.

Bien entendu, le volume de B était inférieur à la somme de A + C, et donc tout ceci a débordé gentiment.

Comme la zone de rétention était "en travaux" depuis des mois, et le muret de séparation construit en "Siporex" parfaitement poreux, le contenu excédentaire est parti dans un vieux réseau d'eaux pluviales oublié là.

SOCATRI ne s'est rendu compte du problème que tardivement et a encore plus tardé pour déclencher les alertes auprès des pouvoirs publics...

Cette accumulation de négligences dans un environnement prétendument parfaitement "tracé et documenté" où tout est réputé être prévu, écrit, anticipé, illustre l'incapacité humaine à maîtriser des activités aussi risquées.

J'aurai l'honneur de plaider ce dossier pour la Criirad  (commission de recherche indépendante d'information sur la radioactivité) qui mène depuis TCHERNOBYL une action scientifique remarquable pour que l'information des populations soit aussi transparente que nécessaire.

Vous pouvez rejoindre la Criirad pour que le nucléaire ne soit plus une zone "réservée", voici le lien pour en savoir plus :

 http://www.criirad.org/




Lire la suite

Semaine de quatre jours, les parents d'abord !

10 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET


PARIS (AP) — Le professeur en sciences de l'éducation Philippe Meirieu, vice-président (Europe Ecologie) du conseil régional de Rhône-Alpes, a estimé lundi qu'il fallait raccourcir les journées de classe et la durée des vacances.

"Les journées sont trop chargées", a-t-il déclaré sur France-Info, tout en reconnaissant que cela posait des problèmes de garde et d'organisation des activités extra-scolaires.

"Il faut aussi diminuer le nombre de journées de vacances", a-t-il considéré. Pendant les deux mois d'été, "beaucoup d'enfants oublient un certain nombre de choses et ont du mal à se remettre au travail" à la rentrée.

"La suppression du samedi matin a été à la fois précipitée et inopportune", a déploré l'universitaire. "Là, on a choisi le confort des adultes au détriment de l'intérêt des enfants". Les week-ends, "les deux jours de coupure, ça déséquilibre", a souligné le Pr Meirieu. "Très vite, les enfants fonctionnent sur un cycle un peu infernal, qui est le cycle des adultes".

S'il veut mieux répartir le travail scolaire sur l'ensemble de la semaine, il ne prône cependant pas de faire classe le mercredi: "je pense que la coupure est importante en milieu de semaine".

Alors qu'est évoquée une adaptation du modèle allemand - cours le matin, sport l'après-midi - l'élu régional Europe Ecologie note que "les Allemands sont en train de revenir sur ce modèle", qui "pose des problèmes techniques, avec par exemple des gymnases surchargés l'après-midi.

"L'histoire de l'après-midi sportive ou culturelle, ça peut être intéressant", a estimé le Pr Meirieu, en rappelant toutefois que certains enfants avaient de bonnes capacités de concentration intellectuelle vers 16h ou 17h.


Lire la suite

Conseillers territoriaux, un scrutin par et pour l'UMP

9 Juin 2010 , Rédigé par Thierry BILLET Publié dans #C'est personnel

 

Les conseillers territoriaux seront élus en 2014 au scrutin majoritaire à deux tours. Ils siégeront à la fois au Conseil général et au Conseil régional.


Sous la pression de l'UMP, le gouvernement a renoncé au scrutin mixte (80% d'élus au scrutin uninominal majoritaire à un tour et 20% à la proportionnelle) initialement prévu, pour un scrutin 100% majoritaire.


En contrepartie, l'UMP a renoncé à supprimer les triangulaires, acceptant de rehausser de 10 à 12,5% des inscrits le seuil autorisant un maintien au 2e tour de l'élection des conseillers territoriaux.


En SAVOIE où il y avait 37 conseillers généraux et 10 conseillers régionaux, soit 47 élus, la réforme n'en laisserait plus que 23 "super cantons".


En HAUTE SAVOIE, où il y avait 34 conseillers généraux et 17 conseillers régionaux, soit 51 élus, il n'y aurait plus que 39 "super cantons".

 

Cette révolution institutionnelle qui va diminuer sensiblement le nombre cumulé des conseillers généraux et des conseillers régionaux (de 51% en SAVOIE !) a un but évident : renforcer la bipolarisation entre le PS d'un côté et l'UMP de l'autre et renforcer la marginalisation des petites organisations et notamment des centristes qui revendiquaient comme nous un scrutin à la proportionnelle, ou en tous cas, une fraction d'élus à la proportionnelle.

 

Les écologistes devront donc passer des alliances dès le premier tour si ils veulent avoir des élus puisqu'ils ne pourront plus se compter au premier tour dans un scrutin à la proportionnelle comme nous l'avons fait aux dernières régionales par exemple.

 


Lire la suite